INSTAT : Les journalistes à l’école de la statistique

0

Dans le cadre du renforcement des capacités en domaine de la statistique, 30 journalistes viennent de recevoir une formation de la part de l’Institut National de la Statistique (INSTAT). C’était du 05 au 06 juillet 2017, lors d’un atelier de sensibilisation des masses média tenu à la Maison de la presse. L’objectif était d’amener les organes de presse à mieux informer l’opinion sur les produits de la statistique pour une meilleure visibilité de tout le système statistique national. La cérémonie d’ouverture de cet atelier a été présidée par le Directeur général de l’INSTAT, Harouna Koné.

Le Schéma directeur de la statistique a été adopté par le Gouvernement du Mali pour palier aux insuffisances du SSN. Un des objectifs stratégiques à réaliser pour le développement du SSN est : « le partage de l’information statistique en la valorisant par l’analyse et en la diffusant ». Pour mieux se faire comprendre et partager avec ses collaborateurs et utilisateurs notamment ceux de la presse écrite et parlée sur l’importance des données statistiques, l’INSTAT a organisé ces séries d’atelier de sensibilisation en vue de mieux sensibiliser les différents organes de presse pour une meilleure visibilité du système statistique national à travers les produits statistiques. Force est de savoir, qu’il s’agissait pour l’INSTAT de créer un espace de dialogue avec la presse pour mieux diffuser les données statistiques qui sont au centre de la bonne gouvernance.

Pour le Directeur général de l’Institut national de la statistique (INSTAT), Harouna Koné, les données statistiques acquièrent tout leur intérêt si elles sont utilisées pour améliorer les conditions de vie des populations, à travers la mise en place des politiques et programmes de développement. « Une bonne diffusion des données statistiques influence à coup sûr les décisions des dirigeants politiques, contribue à éduquer le public, aide les populations à saisir les opportunités et profiter pleinement de leur vie en bonne santé », a-t-il annoncé. A ses dires, l’utilisation des données statistiques dans les reportages qui touchent des millions d’individus sur des problèmes de santé, d’éducation par exemple, permet de les crédibiliser. Et de souligner que cette journée de sensibilisation vise également à préparer les hommes de média à l’atelier technique « producteurs et utilisateurs de données statistiques » dénommé « Statistiques et Relations » que l’INSTAT compte organiser très prochainement. « Si cet objectif est atteint, je suis sûr qu’il y aura  très peu de débats contradictoires autour de la production statistique émanant du Système Statistique National » a-t-il estimé.

L’Enquête par grappes à indicateurs multiples (MICS), l’Enquête modulaire et permanente (EMOP), L’Enquête SMART sont les modules qui ont été présentées explicitement aux participants.

Seydou Karamoko KONE

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here