Ministre Arouna Modibo Touré, lors du lancement de la Nouvelle Carte de presse : « Votre profession, qui, je ne cesserai jamais de le dire, est un sacerdoce »,

0

La cérémonie du lancement de la nouvelle version de la carte de presse, s’est déroulée, hier jeudi 08 février 2018, dans la grande salle de conférence de la Maison de la presse. Placée sous la présidence du ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré, a enregistré la présence du président de la Maison de la presse, Dramane Aliou Koné, les membres de la Commission Carte de presse ainsi qu’une centaine des journalistes.

La mise à disposition de ce document pour les journalistes est le fruit de la volonté des hautes autorités et des hommes de media, de contribuer davantage à l’assainissement et à la professionnalisation du paysage médiatique national. L’ancienne carte de presse au format plus grand et moins sécurisée, a-t-il le rappelé, était obsolète et détenue souvent par des personnes qui n’ont rien à voir avec la profession.

Dans son mot de bienvenu, le président de la Maison de la Presse, Dramane Aliou Koné s’est dit heureux d’assister à la cérémonie du lancement de la Nouvelle carte de presse au profit des journalistes. Selon lui, cette initiative du département de la tutelle s’inscrit dans le cadre de l’assainissement et la sécurisation du métier journalistique au Mali.

« Votre profession, qui, je ne cesserai jamais de le dire, est un sacerdoce », c’est un propos rassurant venant du ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré, qui a fait savoir que la nouvelle Carte de presse qui vient d’être lancée est d’un format plus réduit que l’ancienne. « Au recto il contient plusieurs informations comme le non et le prénom de son détenteur, sa fonction et sa photo d’identité avec en majuscule la mention ‘’Laisser passer’’ », a-t-il détaillé. En poursuivant qu’au verso, figurent l’adresse du détenteur, le nom de l’employeur, la mention « strictement personnelle » et surtout un code-barre de sécurité qui permet même en cas de contrôle technique d’identifier rapidement le détenteur et de réduire les risques de fraude ou de contrefaçon.

Par ailleurs, cette nouvelle Carte de presse à une durée de vie de 3 ans, sa délivrance et son renouvellement à échéance  sont gratuits. Toutefois, il faut le souligner, en cas de demande de renouvellement à l’initiative de son détenteur ou pour d’autres raisons, le demandeur est soumis au paiement de la somme de 20 000 franc CFA contre quittance du trésor public.

En outre, à l’en croire le ministre Arouna Modibo Touré conformément aux textes, une commission carte de presse a été effectivement mise en place sous la tutelle de son département. « C’est cette commission regroupant le département et tous les acteurs du monde des medias qui étudie et statue sur toutes les demandes », a indiqué le ministre Touré et d’avancer que le postulant doit fournir un certain nombre de pièces énumérées dans le Décret instituant la Carte de presse et une demande adressée à la Commission carte de presse. Avant de terminer ses propos, le ministre Arouna Modibo Touré a invité les membres de la Commission à examiner avec la rigueur et l’objectivité requises tous les dossiers, afin d’offrir une base de données fiables et un répertoire exhaustif des journalistes au Mali.

M.L. KONE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here