Radios et processus électoral : L’URTEL à l’école de l’IFES

0
0

Renforcer les capacités des journalistes et animateurs des radios membres pour une meilleure implication aux élections générales de 2012. C’est l’objectif recherché par un atelier de formation des formateurs organisé à l’intention des responsables des radios, le mardi 6 décembre à l’hôtel Colombus de Bamako.

Organisé par  l’Union des Radios et Télévisions Libres (URTEL), en partenariat avec «International Fondation for Electoral Systems (IFES)» et Internews, l’atelier intervient moins d’un mois après la tenue, au Centre international de conférences de Bamako de la 8ème édition du Festival Ondes de liberté. Pour rappel, cette rencontre avait aussi comme thème les élections générales de 2012. C’est dire toute l’importance accordent les acteurs de l’audiovisuel à ces échéances. L’atelier, qui a duré une journée, vise à amener les journalistes à pratiquer durant le processus électoral un journalisme responsable, respectant les règles et déontologie de la profession, afin que triomphe la liberté d’informer.

Pour Daouda Mariko, Président de l’URTEL, l’enjeu des élections, avec une presse plurielle et diversifiée, et le rôle des medias dans le processus électoral sont des éléments déterminants auxquels les journalistes doivent faire face. A terme, l’atelier de Bamako devra permettre de former 200 stations régionales à l’intérieur du pays. Cela, en les dotant des informations nécessaires pouvant leur permettre de jouer leur rôle de critique sociale.

 

Pour Andry Ranohavimbohahangry, représentant de l’IFES (ONG américaine qui s’occupe du processus électoral et de la promotion de la démocratie), celle-ci a déjà à son actif plusieurs interventions ponctuelles et passagères au Mali. IFES travaille avec le ministère de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales (MATCL) et la Délégation générale aux élections sur certaines composantes. Outre cette formation de formateurs, l’organisation américaine prévoit aussi dans son agenda la mise à disposition de la base de données en ligne des agents électoraux pour le MATCL, afin de les utiliser de manière efficace et de centraliser les informations les concernant. 

 

Présidant la cérémonie d’ouverture de cette rencontre, le représentant du ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement, Amadou Beïdy Haïdara, a félicité l’URTEL pour l’initiative, avant d’expliquer que la réussite des élections de 2012 devait être la préoccupation de l’ensemble des acteurs.

 

Yaya Samaké


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.