Séminaire international des journalistes francophones à Beijing : La Chine à l’heure du gigantisme dans les nouveaux médias

0
Les vint et un journalistes africains posant dans un studio de présentation du journal
Les vint et un journalistes africains posant dans un studio de présentation du journal

Une vingtaine de journalistes ont séjourné en avril dernier à Beijing, en Chine, dans le cadre d’un  séminaire à l’intention du personnel supérieur des médias des pays africains francophones. Il était organisé par l’Institut des Recherches et des Formations de l’Administration d’Etat de la Presse, de la Publication, de la Radio, du Film et de la Télévision en partenariat avec le ministère chinois du commerce. 

Les vingt et un journalistes venaient d’une quinzaine de pays d’Afrique. Ce sont  le   Gabon, le Burundi, le Bénin, le Maroc, le Niger, le Sénégal, la Tunisie, le Tchad, le Mali, la Guinée-Bissau, le Congo-Kinshasa, Madagascar, les Comores, la Guinée Conakry, la Côte d’Ivoire et le Congo-Brazzaville.

L’ouverture du séminaire a été marquée par la présence de quatre personnalités à savoir le président de l’Institut, Li Gehua, son assistant, Wang Hua, le superviseur du projet du centre international de la coopération, Zhai Yunchao et son assistant, Jiang Zhinxing.

Après avoir souhaité la plus cordiale bienvenue à ses hôtes, Li Gehua a indiqué que l’Institut des recherches et des formations est un bureau de l’Administration d’Etat de la Presse, de la Publication, de la Radio, du Film et de la Télévision, qui est le plus grand organisme de formation, d’éducation dans les domaines, de la radio, du cinéma et de la télévision en Chine. Il exécute la majorité des projets de formation de l’Administration d’Etat de la Presse, de la Publication, de la Radio, du Film et de la Télévision.

Il est aussi chargé des projets de formation concernant la qualification, la gestion des médias, l’archivage audiovisuel, les technologies de la radiodiffusion et des nouveaux médias, etc. Avec une forte croyance dans le professionnalisme et l’innovation, l’Institut s’efforce de devenir un monde-organisme de formation avec des normes professionnelles élevées. Il organise des séminaires sur la gestion des ressources humaines, le financement, la numérisation des médias et d’autres sujets connexes.

En ce qui concerne la coopération internationale, l’Institut entretient des relations étroites avec certaines institutions de grande renommée, des médias internationaux pour l’organisation de séminaires, d’ateliers et des conférences. L’autre aspect partenarial de l’Institut est d’accueillir des projets gouvernementaux concernant la radio/TV et l’industrie de la radiodiffusion pour les pays en développement.

Cette présentation détaillée de l’Institut, a été est suivie d’un exposé et d’une visite guidée de la Télévision Centrale de Chine CCTV

La Télévision centrale de Chine (CCTV)

Selon l’assistant de l’Institut, Wang Hua, ” la Télévision Centrale de Chine est le réseau principal de télévision publique de la Chine. CCTV a diffusé son premier programme le 2 septembre 1958 sous le nom de Pékin TV, après un test de diffusion qui a commencéé le 1er mai précédent. A partir du 1er mai 1973, Pékin TV a diffusé des programmes en couleur (PAL-D) sur sa seconde chaîne. Elle a pris le nom de CCTV le 1er mai 1978“.

La CCTV  est composée de 25 chaînes publiques dont 12 chaînes payantes. Elle entretient une relation de partenariat avec 208 entreprises de médias dans 134 pays et régions à travers le monde. Grâce à 70 bureaux de correspondants à l’étranger et aux réseaux de transmission avec les principaux producteurs et organisations de médias internationaux, CCTV rapporte immédiatement les événements qui se passent dans le monde entier.

Aujourd’hui, sous l’impulsion du gouvernement chinois, CCTV continue à développer ses programmes et à élargir son audience et ses cibles. La chaîne francophone est diffusée via satellite partout dans le monde depuis le 1er octobre 2007.

CCTV-français, la chaine francophone de la Télévision Centrale de Chine.

Chaine généraliste, CCTV-français propose un journal toutes les 2 heures. L’équipe de rédaction offre l’actualité tant chinoise qu’internationale, de manière objective et précise. Elle permet à ses téléspectateurs de suivre en temps réel les événements de la scène internationale et leur présente le point de vue de la Chine sur les questions d’actualité. CCTV-français propose aussi dans sa programmation des documentaires pour leur permettre de découvrir l’histoire, les régions, la culture ancienne et moderne de la Chine. Sans oublier des émissions de divertissement telles que: “Kung-fu, arts et spectacles” ou encore des feuilletons chinois….

La chaine est dotée d’un programme robuste et bien préparé capable de retenir les téléspectateurs pendant plusieurs heures devant l’écran. Il s’agit du ‘‘journal’‘ qui est une vitrine quotidienne de 30 minutes sur l’actualité du monde du point de vue de la Chine. Il vous tient informé des derniers événements de la vie politique, économique, culturelle et sociale en Chine comme à l’étranger. Vient ”Afrique infos” qui est un quotidien vous renseignant pendant 20 minutes sur l’actualité africaine, notamment des échanges économiques et culturels entre la Chine et les pays africains.

Le ”Monde de l’économie’‘ est un journal économique quotidien de 30 minutes axé sur la Chine et l’Asie qui aide à mieux décrypter l’actualité économique internationale et chinoise. Avec 3 émissions de 30 minutes par semaine, ”Rencontre” offre des débats sur l’actualité internationale et chinoise avec des personnalités du monde politique, économique, social  et culturel.

En Asie les arts martiaux sont à la fois un sport et une culture d’où une place de choix à la télévision avec tous les jours 15 minutes d’exercice de ”Kung-fu”. L’émission vous initie aussi au tai-chi, sans accessoire dans un premier  temps puis avec une épée. Les concepts de philosophie orientale du  «Baguazhang» sont aussi abordés. ”Documentaire” est un programme vous plonge au cœur de la Chine, ses provinces et régions, sa culture et ses sciences humaines. Une analyse en profondeur vous permettra de lever le voile sur ce pays mystérieux en pleine évolution. Quant à ‘‘Objectif Chine’‘, il évoque les profondes transformations de la culture et de la société chinoise à travers le regard d’observateurs de différents horizons.

Nature et Science” est une émission documentaire de 30 minutes sur les dernières découvertes de la nature et sur les sciences à travers les thèmes comme la recherche spatiale, l’étude du corps humain, les traditions ainsi que la faune et la flore des régions chinoises. Avec ”Carnet de route’‘ c’est toute la richesse et la splendeur de la Chine et ses cinq mille ans de civilisation qui vous sont révélées. S’agissant du ”Chinois au quotidien”, il vous renseigne sur la langue chinoise. Elle vise à donner aux téléspectateurs les moyens de pouvoir s’exprimer en chinois dans la vie de tous les jours, tout en abordant diverses traditions culturelles propres à la Chine.

”Le Chinois en voyage’‘ vous permet d’apprendre le chinois adapté aux voyages pour maitriser l’art de commander au restaurant et les transports en Chine. Et sans ”Le saviez-vous” vous n’aurez aucune réponse à vos questions sur les mystères de la vie et de la science. La nouvelle vitrine culturelle de la chine sur CCTV-français pour tout savoir sur les coutumes, la gastronomie, l’artisanat et la vie quotidienne des Chinois n’existe que sur ”Kaléidoscope”

 

Enfin les deux derniers programmes sont ‘‘arts et spectacles” qui s’intéresse à toutes les formes d’art, de danse de chants en passant par les musiques folkloriques, la musique contemporaine, l’acrobatie, la magie et bien d’autres et ”Feuilleton” passe en boucle des films et des séries historiques sur la vie moderne des Chinois.

À propos de CCTV  Afrique

CCTV Afrique est une nouvelle production du centre de Télévision centrale de Chine qui a été lancée au Kenya, le 11 Janvier 2012. Elle sera responsable de la collecte de l’information et de l’affectation de tâches sur le continent africain avec à la clé une  production d’émissions d’une heure tous les jours, à travers des programmes tels que, un talk-Afrique, visages d’éditions Afrique et la diffusion par la chaîne anglaise des nouvelles de CCTV. Elle est concentrée sur les nouvelles et les perspectives de l’Afrique ainsi que sur l’actualité internationale.

CCTV Afrique fournira une plate-forme pour son public chinois afin de mieux faire connaitre et comprendre l’Afrique et promouvoir l’amitié sino-africaine.

CCTV Internationale est diffusée en cinq langues : anglais, français, chinois, espagnol, russe et arabe et, enfin, CCTV America, a été lancée en 2012.

Radio Chine Internationale (CRI)

Dans sa présentation, la communicatrice chinoise a rappelé que la Radio Chine Internationale fut fondée le 3 décembre 1941. C’est une radio d’Etat à vocation de diffusion vers le monde entier et le média de communication internationale utilisant le plus de langues dans le monde. RCI reste attachée au principe de ” faire connaître la chine au monde, de faire connaître le monde en Chine, d’informer le monde sur ce qui se passe dans le monde, de renforcer la compréhension et l’amitié entre le peuple chinois et ceux du reste du monde “. RCI travaille sans ménager ses efforts pour se transformer en un nouveau média moderne, de premier rang international, intégrant les différents moyens de communication.

A l’heure actuelle, Radio Chine Internationale diffuse, 24 heures sur 24, des émissions en 61 langues vers le monde entier. Elle dispose des moyens de communication que sont la radio, la télévision, la presse écrite, Internet et les téléphones portables et embrasse toutes les modalités médiatiques. A la fin de la première moitié de l’année 2012, RCI possédait 75 radios urbaines outre-mer, a ouvert 12 cours radiophoniques dans le cadre de l’Institut Confucius à l’étranger, dispose de 18 radios en ligne diffusées dans le monde entier, de 40 bureaux de représentation à travers le monde, (y compris ceux de Hongkong et de Macao), de 3 radios FM urbaines domestiques et enfin de 4 112 clubs fondés par ses auditeurs étrangers.

RCI est capable de recueillir les informations et de les diffuser par une couverture de toute la planète. En 2011, elle a diffusé 3 000 heures d’émissions par jour sur antenne, reçu plus de 3 millions de lettres et de courriers électroniques en provenance de tous les coins du monde. CRI ONLINE compte plus de 19 millions de visites en moyenne par jour.

CRI français

Les émissions en français de Radio Chine Internationale ont été officiellement lancées le 5 juin 1958. A l’époque, seulement six personnes étaient chargées de traduire, rédiger et présenter les informations et les analyses. Et les conditions de travail étaient particulièrement difficiles: à titre d’exemple, il n’y avait pas de machine à écrire en français, et tous les articles devaient être rédigés à la main. Nos prédécesseurs devaient travailler une dizaine d’heures chaque jour. Aujourd’hui, tout le processus de travail a été entièrement informatisé et, de la rédaction à la diffusion des programmes, tout se fait sur ordinateur.

A l’époque, on pouvait trouver plusieurs émissions ou rubriques comme “Que sais-je de la Chine?“, “A la rencontre du juste milieu“, “La vie culturelle“, “Réforme et ouverture“, “Concert du week-end” ou “La Page littéraire“. Aujourd’hui, nous diffusons chaque jour presque 200 heures d’émissions en langue française par ondes courtes et en FM vers l’Afrique, l’Europe et l’Amérique du Nord. Une équipe

d’une quarantaine de personnes concocte les informations, les analyses et les magazines de RCI en français. Le département francophone entretient aussi des relations de coopération avec la radio française BFM, spécialisée dans l’économie.

Le site web en français de Radio Chine Internationale a été mis en ligne le 1er décembre 1999. Aujourd’hui, la fréquentation du site atteint un niveau d’un million de pages visitées par mois. Le 29 septembre 2011, notre site a lancé sa version mobile, http://m.french.cri.cn. Les francophones peuvent, dès lors, lire les informations publiées par RCI n’importe où et à tout moment. Elle compte aujourd’hui quatre correspondants à Bruxelles, Genève et Paris, qui envoient régulièrement des éléments d’information et des reportages sur l’actualité européenne et mondiale.

China International Broadcasting Network (CIBN)

China International Broadcasting Network, connue sous l’abréviation anglaise de CIBN créée par RCI, a été officiellement mise en service en août 2010 avec l’approbation de l’ARCT. Il s’agit d’un établissement de radiodiffusion et de télévision opérant sous une nouvelle forme. Sa diffusion s’appuie sur des supports émergents dont notamment l’Internet à haut débit et le réseau de télécommunication mobile.

La CIBN, assistée par CRI ONLINE et T&D, vise à construire de manière globale un pôle de sites Internet multilingues, un pôle de radios en ligne multilingues, un pôle de télévisions en ligne multilingues et un pôle de services terminaux mobiles, susceptibles de couvrir largement les services d’émissions audiovisuelles en ligne, la radiodiffusion et la télévision sur portable, l’IPTV et la télévision sur Internet.

Le CMMB ainsi que d’autres nouveaux médias, basés sur l’interactivité audiovisuelle, le partage des ressources et le rassemblement des langues, fourniront à leur auditoire de toute la planète des services d’informations d’ordre général relatives, à la politique, l’économie, la culture, au sport, au tourisme, à la société et à l’enseignement du chinois, mettant ainsi en place une plate-forme efficace liant la Chine au reste du monde.

Le quotidien d’informations générales

Le Quotidien du Peuple (en chinois hanyu pinyin : Rénmin Ribao) est l’organe de presse officiel du Comité central du Parti communiste chinois. Il est publié en chinois et possède aussi des versions anglaise, japonaise, française, espagnole, russe et arabe. Ses éditoriaux ont eu longtemps la réputation de révéler les dernières orientations du pouvoir.

La première édition de ce quotidien a été publiée le 15 juin 1948 à Pinshai, Hubei. Il s’agissait à cette époque d’une publication régionale. En mars 1948, le bureau a été transféré à Pékin où cet organe de presse est devenu le quotidien officiel du Parti communiste en août. La publication de l’éditorial du 26 avril 1989 a été à l’origine de manifestations spontanées d’étudiants et peut être considérée comme le point de départ des événements de Tian’anmem.

Publié à grande échelle, Le Quotidien du Peuple est diffusé à plus de 6 millions d’exemplaires. En 2012, sa diffusion tournait autour de 1 à 2 millions d’exemplaires par jour. Il existe aussi une édition sur internet.

L’Agence Xinhua (Chine nouvelle)

Xinhua est la plus grande et la plus ancienne des deux agences de presse nationales chinoises. Comme l’autre agence, China News Service, elle est rattachée au Conseil des Affaires de l’Etat de la République populaire de Chine.

Xinhua  a été fondée en 1931 par le parti communiste chinois. Elle dispose de bureaux dans toutes les provinces de Chine, et est largement utilisée comme source d’informations par d’autres média locaux. Elle dispose également d’une forte présence internationale, et publie sur le Web des informations en anglais, arabe, espagnol, chinois, français et russe.

L’agence a été critiquée pour son manque d’indépendance par rapport au pouvoir politique chinois par l’ONG Reporters Sans Frontières (RSF), qui l’a décrit en 2005 comme “la plus grande agence de propagande du monde“.

Des attestations d’encouragement et des cadeaux de souvenir ont été distribués aux vingt participants qui ont tiré de grands enseignements sur l’organisation, les équipements utilisés et les informations diffusées par la presse chinoise.

Moulaye HAIDARA

Envoyé spécial en Chine

Commentaires via Facebook :

PARTAGER