Séminaire pour les officiels de presse et les journalistes : 22 pays du monde à l’école chinoise

0

Le séminaire des officiels de la presse et des journalistes de 22 pays du monde a ouvert ses travaux au Century Hôtel de Bejing le lundi 12 novembre. 32 officiels de la presse et des journalistes, participent jusqu’au 25 novembre à cette grand-messe, placée sous le haut patronage du ministère chinois du commerce et du bureau du conseiller économique et commercial auprès de la République Populaire de Chine. L’Afrique y est représentée par le Mali et Zanzibar

A l’ouverture des travaux, le directeur adjoint du bureau de l’information du conseil des affaires d’Etat, Ding Xiao Ming, en compagnie du directeur  général du centre de formation du bureau de l’information, Hu Wei Ping, a saisi l’occasion pour présenter les missions et le rôle capital qu’il joue dans le développement et le renforcement des relations avec les différents pays du monde. Il a mis l’accent sur les acquis des 30 dernières années d’ouverture de la Chine envers le monde. Il  a insisté sur le rôle très positif des médias dans son pays. Le directeur  général du centre de formation du bureau de l’information, Hu Wei Ping, quant à lui mettra l’accent sur le développement global des relations de la Chine avec les autres pays.

Il a  exprimé sa satisfaction quant au degré de développement de la coopération de la Chine avec le reste du monde, notamment le développement des échanges socioculturels avec la création de plusieurs forums, dont celui des Thinks-Tanks, pour promouvoir la culture. Les visites des sites ont débuté mardi 13 novembre, chose pas aisé pour les séminaristes qui tremblaient de froid, car la température pour le moment à Beijing  est à 5 degrés Celsius, néanmoins c’est avec beaucoup de conviction et de joie qu’ils ont découvert le chemin de la célèbre Université de Tsinghua qui accueil les étudiants d’horizons divers en communication et journalisme.

Dans une salle de conférence de l’Université, les présentations ont eu lieu sur ” la vision et le fonctionnement de l’information en Chine “, ainsi que sur la politique étrangère de la Chine, par le professeur, Andy Qingan Zhou.

Il expliquera  que les conditions de travail des journalistes étaient pitoyables avant l’organisation des jeux olympiques de Pékin et ce  n’est qu’en 2007 qu’une nouvelle réglementation a été adoptée. Il précisera que la Chine n’a pas été favorable à l’usage du réseau social Facebook, car c’est une conception anglaise, et qu’en revanche, leur propre réseau avec les mêmes fonctions a été créé ” Renren“, en remplacement de Facebook. Pour boucler la journée, un échange a eu lieu avec des étudiants, ainsi qu’un déjeuner à la cantine universitaire.

Clarisse NJIKAM

Envoyée spéciale à Beijing

PARTAGER