Vie du journal : Le Prétoire reçoit la visite de courtoisie de Madani Tall, président du parti Adm et candidat à l’élection présidentielle

0
0

Mardi dernier, 6 février 2012, le président du parti Avenir et développement du Mali (ADM), Madani Tall, a effectué une visite de courtoisie au siège du journal bihebdomadaire «Le Prétoire». Accompagné de quelques membres du bureau de son parti, Madani Tall, candidat à l’élection présidentielle d’avril prochain, estime que la ligne éditoriale du journal «Le Prétoire» sait utiliser une note empreinte de pondération et de mesure, quelles qu’en soient les circonstances.

Respecter les règles de déontologie et d’éthique de la profession, en contribuant à la vulgarisation de l’information utile, telle est la principale qualité recherchée en toute  structure journalistique. Cette vertu, Madani Tall semble  l’avoir trouvée chez «Le Prétoire», d’où cette visite de courtoisie dans les locaux du siège dudit organe de presse. Et quand deux  entités, dont la notoriété fulgurante dépasse largement le nombre d’années, se rencontrent, ils parlent forcément d’avenir. Le rôle que les médias et les partis politiques peuvent jouer dans l’avenir sociopolitique du Mali était au centre des échanges entre Madani Tall et Birama Fall, directeur de publication du journal «Le Prétoire».
Sur un plan d’ensemble,  Madani Tall estime que,  jusqu’à il y a quelques mois, le Mali, bien que considéré comme un petit pays très pauvre et très endetté, menait tout de même son bout de chemin. Selon lui, le bilan de 20 années de démocratie était globalement positif et cette dernière décade avait permis de mettre en place les infrastructures du développement, avec charge pour notre génération de reconstruire l’école, assurer l’emploi et innover pour créer une richesse mieux redistribuée. «Le développement bien que n’ayant pas tenu toutes ses promesses, suivait son chemin et la rébellion était maîtrisée et réduite à un groupuscule d’irréductibles sans moyens réels de menacer la stabilité du Mali». Il s’est dit confiant en l’avenir du pays et s’est, aussi, déclaré convaincu que le Mali va vite se ressaisir.
Par ailleurs, Madani Tall a soutenu que la situation actuelle ne doit en aucun cas empêcher la tenue des élections. Quand on lui pose la question : « Que pensez-vous du fichier électoral dit Race amélioré ? ». Madani Tall dira : « Je suis pour le Ravec. Le Race amélioré, c’est le fichier de la fraude ».
Le président du jeune parti politique, Adm, n’a pas tari d’éloges pour le jeune organe de presse que nous sommes. C’est avec un ton courtois (comme à son habitude) et un verbe impartial ( son credo) que Birama Fall, directeur de publication du journal «Le Prétoire», a expliqué à son interlocuteur le type de partenariat  que la presse privée malienne attend des forces politiques, avant d’ajouter qu’au moment où les autres redoutent la presse, le parti ADM va vers elle. C’est une posture assez touchante.
Rokia Diabaté

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.