A la suite du consensus ayant conduit à la levée du mot d’ordre de grève au CHU Gabriel Touré : Le Secrétaire général du syndicat, Dr Loséni Bengaly, a pris service hier à la DPM

8
Dr Losseyni Bengaly
Dr Losseyni Bengaly

Après plus d’une année de refus de s’exécuter, l’intéressé vient de rejoindre la DPM où il a pris service hier.

Après la levée, intervenue le 31 mars dernier, du mot d’ordre de grève du Syndicat national de la santé, de l’action sociale et de la promotion de la femme (SNS-AS-PF), l’heure semble maintenant à une paix des braves retrouvée entre le ministère de la Santé et le Comité syndical du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) Gabriel Touré. En effet, tous les points de revendication ont fait l’objet, les lundi et mardi derniers, de négociations entre le département en charge de la Santé, la Direction du CHU Gabriel Touré et le Comité syndical de cet établissement, avec à sa tête son secrétaire général, Dr Loséni Bengaly.

Muté le 26 décembre 2013 à la DPM,ce dernier, bénéficiant du soutien du Comité syndical, avait fait de la résistance en ignorant tout simplement la décision du ministre de la Santé. Cette mutation jugée arbitraire avait été l’un des motifs des grèves que l’établissement hospitalier a connues ces derniers temps. S’y ajoutent naturellement d’autres revendications d’ordre purement matériel listées dans un épais cahier de doléances déposé auprès de la Direction. Ce qui  ne pouvait que se répercuter sur les performances de cette structure que des milliers de patients sollicitent quotidiennement.

Consensus sur les 15 points

C’est dans ce climat de tension qu’à l’issue d’intenses négociations entre le ministère de la Santé, celui en charge du Travail et de la Fonction publique et le Comité syndical de Gabriel Touré, les parties sont parvenues à un consensus sur l’ensemble des quinze points de revendication. Ainsi, le Comité syndical avait alors décidé, le 31 mars, de lever son mot d’ordre de grève prévue pour les 1er, 2 et 3 avril courant.

Suite donc à un consensus laborieusement élaboré, la Direction du CHU Gabriel Touré s’est engagée, entre autres, à procéder aux réparations des équipements des blocs techniques et  à les rendre totalement fonctionnels avant le 30 juin 2015 ; à recruter ou redéployer du personnel qualifié pour les services des Urgences et de la Réanimation ; à approvisionner de façon adéquate la pharmacie hospitalière en médicaments suivant un plan de redressement s’étalant sur une période d’une année et à préserver ses comptes ; à équiper les blocs opératoires du service ORL et à diligenter leur fonctionnement avant le 30 novembre 2015.  En ce qui concerne la ” mutation de Dr Loséni Bengaly “, sur conseils des membres de la Commission de conciliation, l’intéressé a accepté d’aller prendre service à la DPM en attendant que soit trouvée ” une solution définitive à ce problème “.  C’est à la suite de ce consensus que Dr Loséni Bengaly s’est exécuté en se présentant, hier, à la DPM pour prendre effectivement service. C’est dire que la balle est désormais dans le camp du ministre de la Santé pour le retour de celui qui demeure toujours le Secrétaire général du Comité syndical du CHU Gabriel Touré. Les travailleurs le réclamant à cor et à cri.

             Mamadou FOFANA

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Le problème malien ce que les gens ne connaissent pas leur droit. Le Ministre sait bien qu’il a fait une faute grave qui devrait couter son poste. COmment muté un syndicaliste sous mandat. A quoi sert les conventions ratifiées par le Mali dont la convention 97 et 98 de l’OIT pour la liberté syndicale. Un ministre est – il au dessus de la loi. Chers Camarades changeons de mentalité sinon nous allons continuer à souffrir, pour les ministres tout est permis. Mr Fofana comme d’habitudes tu as fait un bon article continues avec toi au moins l’espoir est permis. Les malades et leurs parents souffrent, chaque année plus de 4 milliards de budget mais en réalité quelle est la situation réelle de gabriel touré.

  2. Mais dans tous ça ou est parti le Pr KANE ou qu’elle rôle joue t’il au sein de ce syndicat du CHGT ? Je croyais qu’il était S.G du Gabriel TOURE ?
    Mais si c’est le Dr Lanceni le S.G comment il a pu être adjoint du SG de l’UNTM et représenter les travailleurs au sein du conseil d’administration de l’INPS et a être membre du conseil économique. Un peu de sérieux à l’UNTM il faut que vos représentant soient représentatifs de la base et non du copinage dans vos choix.

    • Le Professeur est belle et bien le secrétaire général adjoint (1er) du syndicat de gabriel touré et secrétaire général du bureau national du Syndicat national de la Santé donc une des composante de l’UNTM qui l’a valu le poste d’adjoint à l’UNTM où se trouve le problème tu as intérêt à savoir plus

  3. C’est vraimment dommage pour mon pays. Comment un ministre mute un agent qui refuse de se soumettre et parvient à faire revenir ce même ministre sur sa décision ? Où est l’autorité de l’Etat? Ce syndicat n’est pas loin du “terrorisme syndical”, comme l’écrivait un journal de la place. Pauvre de mon pays.

    • Non Mr le syndicat étant par essence un groupe de bandits aux cols blancs, il est dans son rôle.C’est le ministre qui n’est pas à sa place.Ca fait 13 ans qu’il est là, dont 11 ans comme conseiller technique, malgré qu’il n’a rien démontré IBK l’a fait ministre parce qu’il est du RPM.

  4. Il faut raser cet hôpital et en faire un centre commercial. En effet depuis le passage du dr Abdoulaye nene coulibaly ou il a introduit la mafia, le centre a perdu toute considération .

Comments are closed.