Affaire du fonds mondial : Le réveil d’un vieux démon

3

Dans un rapport publié le 6 octobre 2014, le Bureau de l’inspecteur général (BIG) du Fonds Mondial de lutte contre le Sida, le paludisme et la tuberculose accuse le Mali de mauvaise gestion du fonds alloué pour la subvention du VIH/Sida qui s’élève à 45,2 millions de dollars US entre 2005 et 2010. Pour informer l’opinion nationale de la gestion crédible de ces fonds et se justifier auprès du bailleur, les structures de mise en œuvre étaient face à la presse hier.

 

Le Haut conseil national de lutte contre le Sida (HCNLS), le Groupe Pivot santé populaire (GP/SP), Arcad/Sida, etc., chargés de la mise en œuvre des 45,2 millions de dollars US,  fonds de la subvention du VIH/Sida alloué au Mali entre 2005-2010 par le Fonds mondial de lutte contre les Sida, le paludisme et la tuberculose, ont réagi hier à la publication du  rapport du BIG qui dénonce un montant final injustifié de 3050 dollars US, soit 0,007% du budget, des factures supposées non conformes d’un montant de 2 207 055 dollars US, soit 4,88 % du budget.

Les structures maliennes qui ont géré le projet s’opposent à la crédibilité du rapport dont le processus a duré 4 ans (2010-2014) entre le début de l’investigation et la publication du rapport.

Selon Souleymane Dolo, président du GP/SP, le BIG du Fonds mondial a jugé irrégulières une grande partie de ces opérations parce que n’ayant pas pu entrer en contact avec les fournisseurs et prestataires pour les raisons de détérioration de la situation sécuritaire à partir de 2012 ne permettant pas les visites des équipes du BIG sur le terrain, les changements de numéros de téléphone, les déplacements et changement ou cessation d’activité (faillite, décès, etc.).

Il a estimé que certaines adresses physiques ne semblent pas conduire les enquêteurs aux prestataires ou fournisseurs dans un pays où la codification des rues et des portes est souvent difficile à suivre, le contexte environnemental d’utilisation de cyber-café ou d’éditeur unique de modèles de factures saisis ou imprimés au marché Dibida ne semble pas convaincre les enquêteurs.

“Ces opération dites non conformes font généralement l’objet de recommandations d’amélioration du système de contrôle interne, mais ne sont pas considérées comme détournements ou autres utilisations frauduleuses”, a souligné M. Dolo. Et de se féliciter qu’un comité de relecture ait été mis en place par le Fonds mondial pour revoir les montants annoncés dans le rapport et examiner les correctifs à apporter.

Il faut rappeler que depuis le début des investigations en 2010, le Mali est placé sous mesures de sauvegarde additionnelles des fonds. Dès lors, le projet est géré par le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud). Et les structures maliennes déplorent des conséquences telle que les malades du Sida ne bénéficient plus les appuis directs.

La société civile malienne, qui était représentée par Dr. Dembélé Bintou Kéita, a lancé un cri de cœur pour la reprise immédiate de la coopération direct entre le Mali et Fonds mondial.

Maliki Diallo  

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Demandez à l’état de vous octroyer des fonds. Comme cela, vous pouvez encore bouffer sans risque de prison. Mais si l’argent du toubab, il a compris que le Mali est corrompu jusqu’à l’os. Desormais, avec tonton FMI et tantie BM, chaque centime detourné sera remboursé

  2. MON FRERE TU AS RAISON TOUT CA PARCE QUE LES CHOSES SONT BIEN FAITE MAINTENANT QUE TOUT LE MONDE SE MEST A CRIER .ON VA PAS CONTINUER A NOUS DONNER L ARGENT ON VA MANGER
    QUE SE QUI VEULE TRAVAILLER TRAVAILLE ????????????

  3. Vraiment rigolo, le malien trop fort en justifs! Pourquoi les gens veulent qu’on leur donne les fonds en mains propres? Vous savez la réponse.Il y a eu bel et bien vol et détournement! Des comptables ont fui depuis belle lurette, un ministre avait été demis et jugé! Ils doivent la fermer ces gens!Sinon le schéma proposé est simple: tu veux travailler alors travaille bien, tu veux 1ventilo on te l’installe, tu veux un véhicule on te le livre, un ordi on te livre,1bic etc etc etc.Mais les responsables maliens n’aiment pas ça;ils veulent eux – mêmes avoir l’argent physique entre les mains et aller surfacturer /acheter voler détourner! Voici tout le cirque autour du Fonds Mondial.Ah Maliens que n’ont pas dit le PM, le PDT et les ministres aujourd’hui les voilà rattrapés!

Comments are closed.