Centre Hospitalier et Universitaire (CHU) du point-G : Le colonel Major Charles Fau un exemple à suivre

15
Dr Charles Fau
Dr Charles Fau

Suite à des coupures d’eau intempestive, le directeur général du centre hospitalier et universitaire du point-g, le colonel major Charles Fau décide d’anticiper. En mettant à la disposition de son structure plusieurs forages modernes ultras performante. Pour qui connait la situation géographique du point-g, plus besoin de dire que cela relève du parcours du combattant.
Selon plusieurs sources, des centaines d’opérations sont annulées chaque semaine au point-g, par manque d’eau potable. Cela constitue non seulement un très grand risque pour les patients mais aussi une importante somme d’argent de moins pour les caisses du CHU. Depuis sa prise de fonction à la tête de la  plus grande structure sanitaire de notre pays, le colonel major Charles Fau et son équipe se sont assignés comme mission de faire de cet hôpital, l’un des plus convoité de la sous région. Plusieurs bâtiments modernes ont été construits et bien équipés. Le service génécologie obstétrique à été reconstruit avec toutes les commodités nécessaires dont un bloc opératoire pour la prise en charge des urgences comme le césarienne, les services d’urologie du professeur Kalilou Wattara, les maladies infectieuses du professeur Minta, la rhumatologie et plusieurs autres services ont été reconstruits et bien équipés, la capacité d’accueil de l’urgence a été revue à la hausse, la buanderie a été dotée de plusieurs machines à laver dernière version, les murs de l’hôpital ont été élevés, l’administration à été dotée d’un système informatique très moderne et fiable, une toute nouvelle morgue avec des frigos pouvant garder le cadavre plusieurs semaines à été construis, des pavées et goudrons reliant les différents services ont été réalisés, enfin la liste des travaux réaliser par cet homme n’est pas exhaustive. Il aurait permis aux garçons de salle (GS), les infirmiers et autres d’exercer leurs métiers avec fierté, en leurs mettant dans les meilleures conditions. Le colonel major Fau a également mis à la disposition du CHU un système d’adduction d’eau, pour réutiliser les eaux usées à bon échéant, sans oublier l’incinérateur moderne qui à été inauguré il n’y a pas longtemps et qui fait désormais du CHU du point-g, l’un des plus propres de la sous région. Après toutes ces réalisations, le colonel major Charles et son équipe sont entrain de doter leur structure des forages très modernes et ultras performantes. Pour qu’aucune autre opération ne soit annulée ou reportée pour manque d’eau potable. Selon un GS qui vient de passer au grade aide soignant B Traoré ‘’Nous sommes tous prêts à nous opposer à toute décision de quelques nature que ce soit pouvant relever notre directeur. Aucune autre personne n’a jamais autant fait comme lui. C’est un grand monsieur qui aime son travail et le fait avec amour et dignité’’. Nous avons reçu plusieurs autres témoignages allant dans le même sens. Le colonel major Charles Fau, quant-à lui-même. Reconnaissant il nous à dit un jour ‘’Je suis certes le premier responsable, mais je crois que je dois la réussite de ma mission à mon jeune adjoint Monsieur Mamady SISSOKO, qui a fait des études approfondies en gestion et management des hôpitaux’’. Bonne continuation monsieur le directeur et que ton cas sert d’exemple à d’autres.
Drissa KANTAO

PARTAGER

15 COMMENTAIRES

  1. Bravo D G. Que ton cas serve dexemple comme le dit le journaliste. Avec des hommes de ton genre, le pays avance

  2. Merci mon frère charle, toi et ton equipe surtous ton jeune adjoint. Vous nous faite honneur

  3. Je suis très content qu’un journaliste se soit intéressé enfin au cas exceptionnel de ce Monsiuer qui est un exemple rare à suivre.je l’ai personnellement vu à l’oeuvre et j’avoue que ce n’est pas le genre de directeur qui reste dans son bureau climatisé pour distribuer des odres. Celui qui ne le connaît pas peut le rencontrer dans la cour de l’hopital en simple blouse blanche sans savoir que c’est lui le grand BOSS de l’établissement. On lui souhaite longue vie et bonne chance pour qu’il continue assez longtemps sa mission hô combien exaltante.

  4. Voilà quelqu’un qui méritait bien le grade de général. ATT, le champion du “tape-à-l’oeil”, au lieu de récompenser ce monsieur bien connu pour sa compétence, sa droiture et son dévouement, non c’est des femmes sorties de on ne sait d’où, qui sont bombardées au grade de général.

  5. les problèmes d’eau sont aussi liés à la spéculation foncière qui a fait étendre Bamako à l’infini on peut toujours vendre des terrains mais pour ce qui est de viabiliser les nouveaux quartiers c’est une autre paire de manche, dans beaucoup de nouveaux quartiers il faudra des décennies pour avoir accès à l’eau potable comme une bonne partie de Kalabancoro, une partie des 1008 logements ATTbougou et la cité BMS pour ne citer que ceux-là bénéficient de l’eau que quelques minutes par jour. C’est un problème qui va s’aggraver avec l’agrandissement sauvage de Bamako sans réel plan d’urbanisme et le prochain K.O sera celui du transport car personne ne gère rien vu l’étendue de Bamako il faudra des voies rapides car on ne peut pas aller travailler à 40 km de chez sans voies rapides, le laxisme dans l’urbanisme risque de nous couter des milliards d’euros pour exproprier des gens en vue de construire des voies rapides à défaut très vite on risque la paralysie de l’économie.

  6. Nous sommes heureux d’apprendre ces bonnes nouvelles medicales.Dr Charles Fau devrait continuer son travail de renovation hospitaliere:
    1)La construction d’un grand laboratoire avec diverses sections de Pathologies pour les diagnostiques medicales,l’etablissement des procedures medicales pour le traitement des diverses maladies ;
    2)La participation des medecins specialistes a certaines rencontres importantes pour leur specialite;
    3)La creation d’un veritable service d’Oncologie avec les sections de radiotherapie avec la collaboration de l’Agence de l’Energie Atomique de Vienne, Autriche;la section de Chimiotherapie .Trop de personnes meurent de cancer au Mali sans grande aide.
    4)Les relations de bonne collaboration etablies avec les grands hospitaux a l’exterieur,en Europe ,aux Etats Unis ,en Asie,etc
    pour des stages de specialisations et pour l’equipement hospitalier.
    On ne s’amuse pas a muter un grand manager meme aux USA ,a plus forte raison dans un pays comme le Mali.

  7. BRAVO MONSIEUR CHARLES.TOUT CECI N’EST PAS UNE SURPRISE POUR MOI.J’ETAIS CONNU DEPUIS LE MAROC.T’ES TOUJOURS CARACTERISE PAR LE SERIEUX, LA DICIPLINE ET TON HUMANISME.UNE FOIS DE PLUS BRAVO.TU FAIS LA FIERTE DE MES FRERES MALIENS,DANS UN CONTEXTE DIFFICIL DANS LEQUEL SE TROUVE LE PAYS.MALGRE LA POURIRE DE LA CLASSE POLITIQUE,IL AURA TOUJOURS QUELQU’UN QUI REANIMERA LE SENTIMENT DE FIERTE D’ETRE MALIEN.

  8. Au Point, pas seulement l’hopital: il faut aussi s’occuper des habitants qui souffrent de la penurie d’eau……….Pour avoir de l’eau, les habitants font 3km (Koulouba)……..Je croyais qu’il était impossible de faire des forages sur la coline du PointG……….

  9. “Selon plusieurs sources, des centaines d’opérations sont annulées chaque semaine au point-g, par manque d’eau potable.”
    Rien qu’à cause de ça je ne peux vous faire confiance.

Comments are closed.