CHU du Point-G : Bavieux dit « Major » réitère son soutien au DG sortant

3

Bavieux dit « Major » travaille au CHU du point-G depuis bientôt une vingtaine d’année. Selon lui, du début de sa carrière à nos jours, il n’a jamais eu un patron comme Mamady Sissoko. Toujours égal à lui-même, il est une fois de plus revenu à la charge dès qu’il a appris la confirmation du départ de M. Sissoko à travers le conseil des ministres du mercredi dernier…

« Madame le ministre Marie Madeleine Togo, l’écart qui me sépare de vous est d’une grandeur inestimable. Je ne suis qu’un simple manœuvre et vous, vous êtes ministre du gouvernement. Cependant, malgré ce grand écart considérable, tous les deux, nous sommes des êtres humains. Raison pour laquelle je me permets une fois de plus de prendre la parole pour manifester mon mécontentement par rapport au départ de Mamady Sissoko », c’est en ces termes que le jeune Bavieux communément appelé « Major » a apostrophé le ministre. Selon lui, il est très important que tout le monde sache que M. Sissoko ne lui a jamais donné un centime, encore moins lui accordé une faveur quelconque. « Je manifeste mon soutien en faveur de M. Sissoko parce qu’il m’a sérieusement impressionné par ces nombreuses qualités. En réalité, c’est n’est qu’après sa nomination que nous les manœuvres avons été sérieusement considérés. Premièrement, il nous a déchargés en recrutant un GIE qui s’occupe désormais de la propreté du CHU. Toute chose qui nous permet d’être plus efficaces et de mieux nous occuper des malades et des cadavres. Deuxièmement, nos salaires, nos ristournes et nos primes de garde sont toujours payés à temps. Troisièmement, les recettes du CHU du point-G ont connu une importante amélioration. En plus de tout cela, Sissoko est adorable, gentil et accessible par tous », a-t-il dit avec presque des larmes aux yeux. «  Si jamais le Président IBK veut faire un second mandat, il fera mieux de faire en sorte que des cadres valables comme Sissoko ne soient pas abusés», a-t-il laissé entendre.

Toutefois, notre interlocuteur a tenu à signaler qu’il n’a absolument rien contre le nouveau directeur arrivant, le professeur Idrissa Ahmadou Cissé dit Idy : « Le professeur Idy ne m’a jamais rien fait et je n’ai absolument rien contre lui. Bien au contraire, je prie le tout puissant Allah pour qu’il soit pour nous un bon chef. Pourquoi pas plus que son prédécesseur Mamady Sissoko que je porterai à jamais dans mon cœur ».

KANTAO Drissa

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Ce que j’aime chez lui, il est constant dans sa position. Et assure ses arrières. Courage mais ne te laisse pas manipuler par le journaliste

    • Salut El Hadj Niéf. Pourquoi le radier?Vous avez dit “démocratie” non?Chacun a le droit de s’exprimer sans être inquiété!

Comments are closed.