Coopération médicale : Le Mali veut s’inspirer de l’expérience indienne

0
0

En réponse  à l’invitation de la compagnie Overseas Infrastructure Alliance (OIA) à New Delhi en Inde, Madame Diallo Madeleine Ba, ministre de la Santé, a effectué la semaine dernière une visite dans ce pays. Elle a profité de l’occasion pour jeter les bases d’une coopération sanitaire entre nos deux pays, notamment en matière de télémédecine.

La mission s’est caractérisée par des visites de terrain et des séances de travail au sujet des expériences indiennes en matière de télémédecine le financement du projet « Digitalisation des systèmes de radiologie et d’imagerie des CSRéf et Hôpitaux du Mali » par la partie indienne, et particulièrement la visite des usines de fabrication de médicaments.

L’objectif principal de la mission était de démontrer à la partie indienne toute l’attention que porte le gouvernement du Mali à travers le département de la santé, à la question de la télémédecine.

La délégation malienne a d’abord rencontré le directeur de World Health Partners (WHP), Monsieur Gopi Gopalakrishnan pour une séance de travail suivie de la visite des locaux et applications de télémédecine. Au cours de cette séance, il a présenté WHP, qui est une organisation internationale à but non lucratif dont le siège central est basé aux USA. Il vise à soutenir le secteur public dans la prise en charge des patients pauvres en faisant intervenir le secteur privée. Par ailleurs, il vise à combler dans les zones rurales le manque de médecins qualifiés.

Ces deux problématiques ont donné l’idée d’utiliser la technologique comme alternative valable de prise en charge des usagers. La solution déployée gère les aspects médicaux, de diagnostics, de communication et financiers.

Cette solution de Télémédecine Rurale (REMEDI) a été développée pour WHP, par Neurosynaptic Communication, une startup technologique basée à Bangalore. REMEDI prend en compte les quatre critères précédents. Le projet concerne actuellement mille cinq cent villages en Inde, soit une population de plus de vingt millions d’habitants et coûte cinq millions de dollar américain pour une durée de cinq ans.

Le Ministre de la Santé a salué ce modèle faisant intervenir ensemble le secteur public et privé pour l’atteinte de meilleurs résultats. Selon elle,  le Mali va sauter une étape dans le processus de mise en place d’un tel système en se basant sur le potentiel de la téléphonie mobile.

Madame le Ministre de la Santé et sa délégation ont visité l’usine de fabrication de médicaments anti rétroviraux et anti cancéreux de la firme HETERO basée à Hyderabad.

La délégation, à son arrivée, a eu droit à une présentation globale des activités du groupe HETERO, qui possède sept usines de fabrication de médicaments génériques en Inde. Ensuite, le cas spécifique de l’usine de
Hyderabad a été présenté avec une emphase sur les questions de contrôle de qualité et de respect des normes internationales.

Aussi, le processus de développement et de fabrication des génériques anticancéreux et anti rétroviraux a été longuement présenté.

Madame le ministre ne s’est pas seulement contentée de voir, elle a demandé quelle politique l’usine pratique concernant le traitement des déchets produits lors du processus de fabrication. Le directeur des opérations a précisé que des mesures sont prises pour gérer toutes ces questions selon les normes internationales.

Au dernier jour de la mission à New Dehli, le Président de OIA, son Excellence l’Ambassadeur V.B. SONI a offert un dîner de travail  à la délégation malienne. Au cours de ce dîner, il a exprimé tout l’honneur que sa compagnie et lui-même ont  de recevoir la délégation du ministre de la santé pour discuter de nos projets communs. Il a assuré le ministre de toute sa disponibilité pour faire avancer le partenariat.

Après avoir remercié l’Ambassadeur SONI pour l’accueil et la disponibilité constante de la partie indienne lors du séjour, Madame le ministre a surtout rassuré son excellence de l’importance que revêt la télémédecine pour le Gouvernement du Mali, exprimée  par le Président de la République Amadou Toumani Touré lors de sa récente visite en Inde. Selon Madame le Ministre les problématiques de santé en Inde sont similaires à celles du Mali.

Selon elle, l’expérience indienne va permettre au Mali d’atteindre ses objectifs de santé publique. Enfin, elle a clairement affirmé que le projet de « Digitalisation des systèmes de radiologie et d’imagerie des CSRéf et
Hôpitaux du Mali » est un projet prioritaire extrêmement important pour son département  et le Gouvernement du Mali.

Madame Diallo Madeleine Ba, a  souhaité que l’on puisse parvenir à un accord de financement du projet lors de la prochaine commission mixte Inde-Mali qui doit se tenir très prochainement à Bamako.

Birama CISSE/Chargé de communication

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.