Ebola: Annick Girardin en visite à Bamako pour soutenir le Mali

3

 

Ebola: Annick Girardin en visite à Bamako pour soutenir le Mali
Annick Girardin, secrétaire d’Etat française au Développement et à la Francophonie, lors du sommet mondial de la santé, le 20 octobre à Berlin.
AFP PHOTO / DPA / BERND VON JUTRCZENKA /GERMANY OUT

La secrétaire d’Etat française au Développement et à la Francophonie était samedi 15 novembre en visite à Bamako. Annick Girardin a assuré le président Ibrahim Boubacar Keïta du soutien de la France au Mali dans sa lutte contre Ebola.

Après un appel téléphonique du président François Hollande au président malien Ibrahim Boubacar Keïta, la secrétaire d’Etat française au Développement a effectué le déplacement en vue du même objectif : apporter le soutien de la France au Mali dans sa lutte contre la maladie d’Ebola.

Se mobiliser immédiatement

« La France a souhaité exprimer très rapidement sa solidarité, a expliqué Annick Girardin. Un ou deux experts sont déjà arrivés, il y en a quatre qui arrivent à nouveau ce soir. » Ces derniers seront chargés du volet « formation, sensibilisation et organisation des contrôles », a indiqué la secrétaire d’Etat, qui a rappelé qu’« il est important de se mobiliser immédiatement et que l’on puisse exterminer ce virus Ebola. » Annick Girardin a également tenu à s’adresser aux ressortissants français résidant à Bamako, leur assurant que la France a le devoir de les aider comme elle aide le Mali.

Pour éviter tout amalgame, Annick Girardin a enfin déclaré que les contrôles sanitaires dans les aéroports français désormais obligatoires pour les passagers en provenance de Bamako ne sont pas destinés à isoler les Maliens, mais à détecter d’éventuels cas d’Ebola. Face à la propagation du virus au Mali, la France a en effet mis en place depuis samedi un contrôle dans ses aéroports, à l’arrivée des passagers en provenance de Bamako. Paris déconseille également à ses ressortissants de se rendre dans la capitale malienne et dans la région de Kayes.… lire la suite de l’article sur RFI

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Je dis et g répète notre pays ne peut et ne pourra faire face a cette épidémie,nous n avons ni le personnel forme,ni la capacité et ni les moyens,alors si nous ne pouvons pas fermer la frontière avec la Guinée frère limitons complément le voyage et retour vers ce pays frère situation obligé moyens nouveaux Pour Éviter de Faire La fin De la Guinnee Conakry.le Mali a assez de problèmes comme ça ,le pays est déjà a genoux avec la crise du Nord ajoutons à cette épidémie ,nous ferrons la fin de la Guinnee.ibk doit prendre toutes ces responsabilités Fermer la Frontière ou Laisser Mourrir ces citoyens car l ébola est pure k le sida.

  2. Pour rappel, un an, ça représente à la fois :
    DOUZE MOIS,
    TROIS CENT SOIXANTE-CINQ JOURS,
    HUIT MILLE SEPT CENT SOIXANTE HEURES,
    Et CINQ CENT VINGT-SIX MILLE SIX CENT MINUTES !

    Les tout premiers cas d’Ebola sont apparus en Afrique de l’ouest il y a UN AN, et ces derniers mois, cette épidémie effarante, dont le foyer principal est juste à nos portes, en était déjà à plus de 15000 cas atteints et 5000 morts !…
    Bien entendu, depuis un an, (DOUZE MOIS, TROIS CENT SOIXANTE-CINQ JOURS, HUIT MILLE SEPT CENT SOIXANTE HEURES, CINQ CENT VINGT-SIX MILLE SIX CENT MINUTES !) le monde entier se démène pour juguler ce fléau, bien que jusqu’ici, ce soit CHEZ NOUS qu’il sévit et que ce soit NOS PROPRES populations qu’il menace de mort.
    CDC, OMS, Médecins sans Frontières et autres, TOUS se mobilisent et se battent comme des lions pour tenter d’enrayer la progression sournoise de ce « djihadiste viral » ! Or, CDC = Etats Unis, OMS = Suisse, Médecins sans Frontières = France Belgique et Luxembourg ; Bref : Aucun de ces pays n’est pourtant touché par l’épidémie, et ils en sont même éloignés de plusieurs milliers de kilomètres !

    Et pendant cette guerre sans merci d’une année livrée par d’autres au virus Ebola, les autorités du Mali, directement concerné et directement menacé, en l’espace d’un an (DOUZE MOIS, TROIS CENT SOIXANTE-CINQ JOURS, HUIT MILLE SEPT CENT SOIXANTE HEURES, CINQ CENT VINGT-SIX MILLE SIX CENT MINUTES !) n’ont pas « trouvé le temps » ou pas « jugé utile » d’empêcher de la façon la plus stricte (évidemment !) la venue chez nous de malades en provenance du foyer épidémique, ni d’instaurer un « tri » des patients dans les établissements de santé du pays…

    Et bien EVIDEMMENT, arriva ce qui devait FORCEMENT arriver : Une malheureuse fillette circulant librement de retour de Guinée, décède chez nous ; Le virus Ebola venait de RENTRER et de TUER au Mali !… C’était le 25 Octobre dernier, il y a donc de ça 23 JOURS (soit CINQ CENT CINQUANTE DEUX HEURES, et TRENTE TROIS MILLE CENT VINGT MINUTES !)

    Et malgré cette nouvelle dramatique pour le pays et l’électrochoc qu’elle aurait dû provoquer chez des autorités « normales », rien !… Nos « frères Guinéens » continuent de circuler sans problème sur nos routes, même malades, nos cliniques n’ont aucune interdiction légale de les accueillir et l’état ne met toujours pas en place de tri des patient à l’entrée de nos établissements de santé… Mieux : le SEUL et UNIQUE inconscient de la planète à « montrer » à son peuple que les pays touchés n’offrent « aucun danger », c’est précisément le président d’un des pays de la « zone rouge » et qui vient pourtant de voir le virus mortel apparaître chez lui !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Et bien évidemment, 23 JOURS, CINQ CENT CINQUANTE DEUX HEURES et TRENTE TROIS MILLE CENT VINGT MINUTES après l’alerte dramatique de la malheureuse fillette, un autre « malade-frère » parcourt sans le moindre problème 150 kilomètres chez nous, et se fait sans le moindre problème admettre dans une de nos cliniques Bamakoise !

    Si le sort avait « miraculeusement » épargné le Mali pendant si longtemps, il faut croire que ce même « sort » à la longue, a dû se lasser de tant d’imbécilité et de tant de laxisme !… 🙄 🙄 🙄

    Maintenant, LE VIRUS EST BEL ET BIEN RENTRE AU MALI, ET IL EST MEME RENTRE DANS LA CAPITALE, FOURMILLIERE DE PRES DE DEUX MILLIONS D’HABITANTS !…

    Mais même si nous sommes tous désormais dévorés d’angoisse (à juste titre hélas !) pour nos proches, nos familles, amis, je préfère finir sur une bonne nouvelle :

    En lisant la presse Française hier soir, j’apprenais qu’Ibk lançait depuis hier un véritable branle-bas de combat chez nous pour éviter paraît-il………………………. « L’ARRIVEE » d’Ebola chez nous! 🙄 🙄 🙄
    Hier, c’était donc très exactement
    DOUZE MOIS, TROIS CENT SOIXANTE-CINQ JOURS, HUIT MILLE SEPT CENT SOIXANTE HEURES, CINQ CENT VINGT-SIX MILLE SIX CENT MINUTES après l’apparition d’Ebola aux portes du Mali, et 23 JOURS, CINQ CENT CINQUANTE DEUX HEURES et TRENTE TROIS MILLE CENT VINGT MINUTES après l’apparition d’Ebola à L’INTERIEUR de nos frontières !

    Comme quoi : TOUT ARRIVE ! 😥 😥 😥 😥

Comments are closed.