Ebola: un vaccin efficace à presque 100%

7
Ebola: un vaccin efficace à presque 100%
Le vaccin contre la fièvre Ebola a été testé depuis mars sur 4000 Guinéens. Aucun d’entre eux n’a contracté la maladie.
RFI / Sébastien Nemeth

Un vaccin expérimental contre le virus Ebola serait efficace à près de 100 %. C’est ce que révèle ce vendredi la revue britannique The Lancet. Elle publie les résultats d’un essai clinique réalisé sur 4 000 patients qui a débuté en mars dernier en Guinée.

Le vaccin VSV-ZEBOV a été développé par l’agence de santé publique du Canada. La licence a été déposée par les deux laboratoires américains Merck et NewLink Genetics Corp. Il a été administré à 4 000 Guinéens qui avaient été en contact avec un ou plusieurs malades. Cinq mois après le début des tests, quasiment aucun d’eux n’a contracté la maladie, selon le docteur Jean-Marie Okwo-Bélé, directeur du département des vaccins et immunisations de l’OMS. « Le vaccin se réplique au sein du sujet vacciné en produisant des anticorps protecteurs», explique-t-il, ajoutant qu’aucun effet secondaire gênant n’a été remarqué.

Une annonce prometteuse, mais le vaccin est encore à un stade expérimental, prévient le médecin. Il devra être soumis aux autorités règlementaires et pourrait ensuite, selon lui, être homologué fin d’année ou début de l’année 2016. « Nous avons maintenant à disposition potentiellement un outil qui va s’ajouter aux mesures habituelles de lutte contre la maladie Ebola », se réjouit Jean-Marie Okwo-Bélé.

L’OMS prévoit de stocker le vaccin expérimental pour faire face à une épidémie aussitôt qu’elle sera déclarée. « Pour l’instant, le vaccin va continuer à être utilisé chaque fois qu’il y aura un cas en Guinée ou en Sierra Leone », précise Jean-Maris Okwo-Bélé.

C’est un pas de géant dans la lutte contre le virus Ebola, qui a fait plus de 10 000 morts en Afrique de l’Ouest depuis décembre 2013. Si plusieurs thérapies alternatives avaient été testées jusqu’ici, elles s’avéraient peu efficaces. La dernière épidémie a accéléré les recherches et les moyens, explique François Simon, chef de service à l’hôpital Saint-Louis à Paris. La fièvre Ebola sévissait depuis un moment en Afrique de l’Ouest, mais elle ne concernait que 200 à 300 personnes dans des régions généralement assez reculées et personne n’avait prévu l’épidémie qui a frappé plusieurs pays l’année dernière..…Lire la suite sur rfi.fr

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Salut Candide!

    Comment tu vas? Et la famille? Et les falaises? 😆 😆 😆

    Les pintades sont toutes des rescapées d’Ebola! 8) 8) 8)

    Comme quoi, nous avons la preuve SCIENTIQUE qu’Ebola laisse de graves séquelles sur le plan MENTAL! :mrgreen: :mrgreen:

    Houbien mon prère? 😛

  2. BROUHAHA (vraiment! 🙄 )
    “ISN’T IT A BEGINING OF GENOCIDE .. ??”

    Voilà L’ILLUSTRATION MEME de l’imbécilité dramatique qui prévaut encore aujourd’hui chez nos pseudos intellectuels de grin! 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥

    On annonce la sortie possible d’un vaccin qui pourra nous préserver du terrible fléau Ebola, et de sombres connards y voient……. une possibilité d’exterminer les Africains et la possibilité… d’un futur génocide! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

    Pauvre imbécile… 😥 Je suppose donc que tu n’as jamais entendu parler des vaccins contre la polio, l’hépatite, le tétanos, la méningite, etc. avec lesquels DIEU MERCI on vaccine tous nos enfants!
    Je fais te faire une confidence: Nos enfants se portent bien mieux, meurent beaucoup moins qu’avant, et………N’ONT PAS ETE “GENOCIDES” PAR L’EXTERMINATEUR BLANC! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    PS: Dans ton cas précis, plutôt que te faire inoculer quel vaccin que ce soit, fais-toi plutôt greffer des neurônes, C’EST BEAUCOUP PLUS URGENT! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  3. Récemment, notre vieille Emmerdo-mondialiste, Aminata Traoré, nous disait qu’Ebola était “un fonds de commerce” pour l’occident exploiteur-colonisateur-pilleur! :mrgreen: :mrgreen:

    Si Ebola revient (mais je doute que le virus puisse avoir assez mauvais gout pour la frapper à elle! :mrgreen: ), elle se précipitera ventre à terre sur ce vaccin mis au point par ces sales néo-colonialistes-impérialistes-Canadiens, tout en exhortant tous les Africains “fiers et dignes” à le refuser catégoriquement pour eux! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Ebola sévit D’ABORD et AVANT TOUT chez nous en Afrique; Les cas d’Ebola recensés en occidentaux sont des cas de toubabs contaminés chez nous en Afrique…

    Si les Canadiens (ou les américains, ou les Français, ou les papous 😛 ) arrivent à pondre un vaccin (au même titre que TOUS les traitements ou vaccins concernant des maladies exclusivement TROPICALES), ce sont D’ABORD et AVANT TOUT des vies Africaines qui seront sauvées!

    Madame Traore-la-minable, vive les “sales exploiteurs-pilleurs” qui oeuvrent pour sauver aussi NOS populations de NOS PROPRES fléaux! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  4. La diversion incontrôlée de Mohamed Aly Bathily à Souleymanebougou ou la justice selon un ministre

    Conscient de la sauf de justice des maliens dans un pays d’injustice dans lequel il a scandaleusement échoué de dire la loi en s’illustrant en tant que ministre de la justice par la libération des pires criminels du terrorisme international tout en fermant bouche et yeux sur les scandaleuses affaires de surfacturations et de déni de droit de l’avion Boeing 737 d’IBK et ses valets et du marché public des équipements dits militaires, Mohamed Aly Bathily s’offre un étrange rôle de justicier taillé sur mesure au ministère des domaines du Mali.

    Sa nouvelle trouvaille, se substituer à la justice malienne pour démolir des maisons d’autrui au motif que cela a été décidé par les plus hautes autorités du pays.

    Après son forfait culotté à Souleymanebougou il s’exprimait en ces termes:
    “Cette opération de démolition a été décidée en accord avec les plus hautes autorités du Mali, conformément aux dispositions de l’article 67 de la loi fixant les règles de l’urbanisme qui dispose : en cas d’extrême urgence, ou s’il s’agit de constructions édifiées sur un terrain occupé sans droit ni titre foncier ou encore s’il s’agit de constructions en matériaux précaires, l’administration peut procéder d’office à la démolition et à la mise en état des lieux aux frais de l’intéressé après avoir fait établir la description contradictoire des biens à détruire».

    Fin de citation!

    Comme Bathily s’accroche à la loi comme un bébé apeuré s’accroche au dos de sa maman, il va falloir lui expliquer ce que c’est que la loi et l’application de la loi.

    Dans une démocratie il y a ce qu’on appelle la séparation des pouvoirs et cela est garantie par la constitution du 25 février 1992 au Mali.

    A ce titre, l’exécutif c’est à dire le président de la république et son gouvernement dont fait partie le ministère de Mohamed Aly Bathily, a l’initiative de la loi et de la conduite des affaires publiques à travers les actions gouvernementales.

    En outre, l’exécutif promulgue la loi mais ce sont les députés élus à l’assemblée nationale qui votent la loi.

    Une fois votée et promulguée nul n’est sensé ignorer la loi.

    Mais malgré cela si la loi est enfreinte par un citoyen ou une organisation ou toute autre entité, l’exécutif peut engager la force publique pour faire respecter la loi.

    A ne pas confondre enfreindre la loi et litige entre citoyens ou entre citoyens et une organisation ou toute autre entité.

    En cas de litige, c’est à la justice de trancher conformément à la loi et non l’exécutif à fortiori un ministre de la république.

    Dans le cas d’espèce de Souleymanebougou, il s’agit bien d’un litige foncier entre ceux dont Mohamed Aly Bathily a imprudemment démolit les maisons et une entité publique appelée ACI (Agence de cession immobilière).

    L’article 67 de la loi dont évoque le ministre Mohamed Aly Bathily précise très bien “….s’il s’agit de constructions édifiées sur un terrain occupé SANS DROIT ni titre foncier…”

    Est-ce que Bathily a-t’il d’abord demandé à la justice du Mali de prouver par un PROCÈS ÉQUITABLE que les occupants de Souleymanebougou dont il a détruit les maisons n’avaient pas de DROIT sur les terrains objet du litige avec l’ACI?

    La réponse est clair c’est NON!

    Alors pourquoi Mohamed Aly Bathily et ses “plus hautes autorités” se substituent-ils à la justice malienne pour s’attaquer aux biens immobiliers et mobiliers d’autrui au motif qu’ils n’ont pas de droit sur les terrains en question?

    Le gouvernement du Mali sous IBK est-il maintenant confondu à la justice du Mali?
    Depuis quand un ministre juge un litige foncier?

    Si quelqu’un a violé la loi c’est bien le ministre Mohamed Aly Bathily qui prend sans vergogne la place de la justice malienne pour décider droit de vie ou de mort sur le patrimoine immobilier et mobilier des citoyens maliens en violation flagrante des principes constitutionnels de la séparation des pouvoirs au Mali.

    Alors que le ministre Bathily cesse de violer la constitution du Mali et qu’il se remette lui-même à la disposition de la justice malienne pour répondre de ses forfaits et surtout porter réparation aux dégâts prémédités sur biens immobiliers et mobiliers d’autrui à Souleymanebougou.

    Cette réparation doit compter non seulement la remise en état des biens immobiliers et mobiliers indûment détruits mais aussi et surtout les dommages et intérêts pour atteintes à la quiétude et à l’intégrité physique, morale et psychique des occupants lésés de Souleymanebougou.

    Que Bénisse le Mali démocratique!

    Salute!

Comments are closed.