Et si les médecins se lavaient (enfin) les mains

4
Prélèvement pour un laboratoire (photo d'illustration). © L. SOUCI
Prélèvement pour un laboratoire (photo d’illustration). © L. SOUCI
Par DIDIER RAOULT

30 000 décès par an sont dus à des infections hospitalières. Seulement 20 % des soignants se désinfectent les mains avant de toucher un patient.

Les infections contractées à l’hôpital sont un drame quotidien, bien plus réel que les suspicions d’épidémies mondiales, type vache folle, grippe aviaire ou coronavirus du Moyen-Orient, pour lesquelles on nous avait prédit le pire. Selon les estimations, de 20 000 à 30 000 personnes décéderaient en partie à cause des infections hospitalières. Deux pistes majeures s’imposent pour les limiter : l’hygiène des mains des soignants et la limitation des actes agressifs qui percent les défenses physiques naturelles les plus efficaces que sont la peau et les muqueuses. Lire la suite sur Le Point.fr

 

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. 😈 ,c’est surtout bien necessaire de se lave les mains za y vas de la vie de vos patients 🙄 🙄 ➡ ❓ ❓ ❓ ❓

  2. encore plus nécéssaire au Mali qu’en Europe ou quand vous avez chié vous vous essuyez le c..ul avec la main gauche :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  3. Un geste et action a rendre obligatoire (le corps medical le sait très bien ) et renforcer dans nos Institutions de santé (hopitaux, cliniques, centres communautaires de santé etc…). Aussi nos hommes et femmes en blouse doivent s’auto-eduquer dans CE SENS.
    Le gouvernement doit veiller a ceux là en fornissant ses institutions de santé d’equipements sanitaires savons, disinfectants a main etc…
    Bon comme le vol est notre sang ces equipments risquent de finir chez vous savez Qui…. 😆 .

Comments are closed.