Hôpital du Point-G : Les syndicalistes réclament le maintien de leur DG

1

Les syndicalistes de cet établissement ont organisé un sit-in, hier mardi, pour demander l’annulation pure et simple de la décision mettant le poste du directeur en compétition et, cela, de façon immédiate. Les protestataires se disent déterminés à tout entreprendre pour que leur directeur soit maintenu à son poste. Comme  pour dire qu’on ne change pas une équipe qui gagne. En tout cas, avec ces mouvements de protestation,  la ministre de la Santé et de l’hygiène publique aura du pain sur la planche. Espérons qu’elle saura vite trouver une solution pour apaiser la tension au sein de cette structure.
Lors d’un sit-in organisé,  hier mardi, le comité syndical de la santé du CHU du Point-G a réclamé aux autorités de tutelle de revenir sur leur décision de démettre le directeur de ses fonctions.
Cela,  pour le bon fonctionnement de l’hôpital. Le mouvement de protestation a duré plus de deux heures d’horloge perturbant le fonctionnement normal des différents services.  Ils disent ne pas comprendre la mise en compétition du poste de DG de l’hôpital du Point G. Alors que celui-ci a enregistré de bons  résultats en moins d’une année.
La colère qui a enflé trouve  sa source dans  la décision du ministre de la Santé de lancer un appel à candidature pour les hôpitaux de Kati,  Point-G et  Gabriel Touré. Ainsi,  ils déclinent  toute leur responsabilité en cas de détérioration de l’atmosphère socio-professionnelle entre les travailleurs et le ministère de la Santé.  Mobilisés par le comité syndical,  les agents ont tenu à exprimer leur grogne contre cette décision qu’ils qualifient d’injuste. Dans notre pays,  il  est rare de voir les agents réclamer le maintien de  leur chef.  Ici, les travailleurs louent les qualités du directeur et  redoutent  qu’avec son départ,  les acquis ne tombent à l’eau. ” On ne change pas une équipe qui gagne. Pourquoi donc déroger à cette règle ? “.
Selon ces derniers, depuis qu’il est  à ce poste depuis 2015, des résultats encourageants ont été obtenus à savoir l’approvisionnement régulier de la pharmacie hospitalière en médicaments pour la prise en charge des patients, le paiement régulier des ristournes, les primes de garde par anticipation et les salaires des contractuels.  S’y ajoute  l’amélioration constante des conditions de vie des travailleurs.
De même que l’élargissement de la gamme des examens de laboratoire avec un approvisionnement régulier en réactifs. Par ailleurs, il est vrai que tous les travailleurs  n’ont pas apprécié la sanction prise par le Directeur général  contre le  DGA et  l’agent comptable suite à l’incinération des produits du Pam.
Selon une source hospitalière,  l’argent issu de l’incinération des produits d’environ 28, 630 tonnes de plumpy  d’un montant de plus de 1,971 million de F CFA avait pris une autre destination. C’est suite à la  demande de sanction  du syndicat qu’une sanction disciplinaire d’avertissement a été infligée par le DG Mamadou Sissoko au directeur adjoint pour avoir ordonné des dépenses en dehors des procédures normales.
Rappelons qu’à l’époque, le comité syndical du CHU du Point-G avait, à plusieurs reprises, interdit  l’accès de l’hôpital au DGA et à l’agent comptable.

Suzu R KEITA

PARTAGER

1 commentaire

  1. C est tout a fais normal le Directeur et le syndicat volent les malades ensembles

Comments are closed.