Hôpital du Mali : La première chirurgie du cœur réalisée avec succès

0
0

Le succès de la première intervention chirurgicale du cœur le 14 décembre 2011 à l’Hôpital du Mali ouvre une nouvelle ère dans la collaboration sanitaire sino-malienne, surtout dans le domaine de la technologie de pointe.

Le service de chirurgie thoracique de l’hôpital du Mali a opéré avec succès un malade du cœur. C’était le mercredi 14 décembre 2011, 3 mois après le lancement de ses activités médicales. La patiente, du nom de F. Diallo, âgée de 32 ans, avait été admise pour pression respiratoire accompagnée d’œdème des membres inférieurs. Elle présentait le diagnostic de péricardite constrictive.

L’opération a été réalisée par le Dr. Tu, chirurgien-chef chinois venu de l’hôpital qui relève de l’Université du Zhéjiang comme premier opérateur. Il a travaillé en collaboration avec le Pr. Yéna et le Dr. Togo, des praticiens maliens, avec le concours d’anesthésistes chinois (Drs Xu Jinquan, médecin-chef, Zheng Binrong, médecin-chef adjoint, et Zhong Liujun, également médecin-chef adjoint).

La patiente se trouve en bon état de remise. Les symptômes de pression respiratoire et l’œdème des membres inférieurs se sont bien améliorés. La réussite de cette opération a fait la percée du zéro en remplissant le vide dans la chirurgie thoracique au Mali.

Cela symbolise une nouvelle percée dans la collaboration sino-malienne dans le secteur sanitaire, surtout dans le domaine de la technologie de pointe et constitue un bon début de renforcement de la collaboration en vue de prester des services médicaux encore meilleurs au peuple malien.

Pour en revenir à l’intervention à proprement parler, il faut noter que le tensiomètre micro-invasif  (tension intraveineuse), don de la direction de la santé de la Province du Zhéjiang dont sont originaires les membres de la Mission médicale chinoise, a été mis en utilisation au cours de l’opération.

C’est une première du genre dans l’histoire médicale malienne, permettant de suivre extanporément la fluctuation de la tension artérielle de la patiente et donner l’alerte de la tension trop basse, due à l’attraction et à la compression du cœur au cours du décollement du péricarde. Cet appareil permet donc d’assurer le bon déroulement des opérations importantes.

Au cours de l’intervention, le sternum a été ouvert à l’aide d’une scie ondulatoire avec incision médiane. Il a été drainé 2000 ml d’hydropisie des deux cavités thoraciques, et l’on a alors découvert que l’épaisseur la plus grande était de 1 cm et partiellement calcifiée.

Les péricardes des ventricules gauche et droit, de l’auricule droite, de la partie rétrécie des veines cavitaires inférieure et supérieure ont été décollés. Cela a permis une circulation sanguine normale sans que la diastole ne soit restreinte.

 L’échantillon prélevé au cours de l’opération a été renvoyé au service anatopathologique pour une coupe par microtome qui allait être réalisée par Dr. Wang, médecin-chef chinois. La coupe par microtome est une méthode de biopsie qui permet de diagnostiquer rapidement. Auparavant, on ne pouvait faire que la coupe à la paraffine.

La mise en pratique de la coupe par microtome a pu remplir le vide du diagnostic du genre au Mali.

 

Markatié Daou

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.