Hôpital Fousseyni Daou de Kayes : Une gestion irresponsable

0
32

Depuis 2007, l’hôpital Fousseyni Daou de Kayes est désastreusement géré. Toute chose qui a découlé à des dépenses injustifiées, à la non création de régies de recettes et de dépense, à l’existence de procès verbal de réception de matériels non livrés pour un montant de 9.876.410 F CFA, au versement en banque du montant de 25.771.240 F CFA directement dépensé sans respect de la réglementation…

En effet, depuis maintenant plus de 3 ans, les populations de la 1ère région broient du noir en matière de santé. Cela à cause de la mauvaise gestion qui règne à l’hôpital Fousseyni Daou de Kayes. Une mauvaise gestion qui est visible à travers des irrégularités comme, l’existence de procès verbal de réception de matériels non livrés pour un montant de 9.876.410 F CFA  (5 ordinateurs pour 4.000.000 F CFA, des matériels électriques pour 4.380.750 F CFA et 4 œsophagoscopes pour 1.495.660 F CFA), le non appel à la concurrence pour l’exécution du marché n°004/DRMP/09/KAYES et de cinq autres contrats.

Aussi, ledit hôpital a été agenouillé par des faits tels que, l’inexistence d’un décret fixant les modalités d’intéressement du personnel, en violation des dispositions de l’article 80 de la loi n°02-50/AN-RM du 22 juillet 2002 portant loi hospitalière, la non nomination d’un comptable matières, la non mise à jour du registre du Conseil d’Administration.

A ces irrégularités criardes, s’ajoutent, l’inexistence d’un organigramme et d’un règlement intérieur, la non fonctionnalité du Comité Technique d’Etablissement et du Comité Technique d’Hygiène et de Sécurité, l’inexistence d’un manuel de procédures et la non création de régies de recettes et de dépenses.

A l’hôpital de Kayes, l’on déplore également la tenue des caisses de recettes et de dépenses par des agents non habilités et la non tenue de la comptabilité-matière.

D’autres faits à savoir, la mauvaise tenue du livre journal, la non traçabilité des sorties de matériels des différents magasins, le versement en banque du montant de 25.771.240 F CFA directement dépensé sans respect de la réglementation ont contribué à mettre à sac, en ces temps-ci, les ressources de l’hôpital de Kayes.

Par ailleurs, l’hôpital Fousseyni Daou de Kayes est caractérisé par des anomalies comme, le versement des recettes en banque par tous les agents de la caisse, la non sécurisation des sommes perçues et le retard dans leur versement en banque.

Comme la plupart de nos structures publiques, ledit hôpital souffre de l’inexistence de titre de propriétés du terrain abritant les locaux de l’hôpital.

S’agissant des contractuels qui animent cette structure, c’est le comble. Car, concernant ceux-ci, il n’existe  pas de dossiers individuels.

Plus grave, ces contractuels sont recrutés sans appel à la candidature. Cela tout simplement pour pouvoir insérer en catimini des parents, amis et proches qui dans le pire des cas ne sont pas compétents. D’où la multiplication des problèmes comme, les faux diagnostics, la mauvaise qualité des soins prodigués et l’absentéisme du personnel au niveau de cet hôpital qui aujourd’hui n’est qu’un lieu cauchemardesque pour ses usagers.

 Enfin, le moins que l’on puisse dire, c’est que la santé des populations de la 1ère région est le dernier souci des responsables de l’hôpital de cette localité.

 

Issa Diarra

 

 


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.