L’ordre des pharmaciens en guerre ouverte contre la contrefaçon et la vente illicite des produits médicaux : ” De faux médicaments d’une valeur de 200 millions FCFA saisis, 14 dépôts illégaux fermés” selon Dr Abdou Doumbia

3
Dr_Abdoul_Doumbia
Dr_Abdoul_Doumbia

Réélu  pour un second mandat de trois ans à la tête de l’Ordre des pharmaciens du Mali, Dr Abdou Doumbia compte s’investir pour que l’Etat malien signe la convention medicrime. Selon lui, cette convention offrira au Mali un cadre juridique de coopération à l’échelle mondiale  pour combattre la contrefaçon des produits médicaux. Durant son premier Dr. Doumbia a été très actif. Pour preuve : des faux médicaments d’une valeur  de 200 millions FCFA ont été saisis et 14 dépôts illégaux fermés.

L’Ordre des pharmaciens du Mali a tenu le samedi 1er  mars son assemblée générale au cours de laquelle, il a procédé au renouvellement de son bureau.  Sans surprise, Dr Abdou Doumbia  a été réélu pour un second mandat de trois ans. Durant cette nouvelle mandature, Dr Abdou et son équipe entendent engager une lutte sans merci contre la vente illicite des produits médicaux.

 

 

Un combat qui ne va pas selon lui, sans l’implication de tous les acteurs. C’est pourquoi, il a déclaré  que l’Ordre mettra tout en œuvre pour que le Mali  puisse signer la convention medicrime.  Une convention qui, selon Dr Abdou, va s’ériger en garde fou contre  certains actes notamment  la contrefaçon et la vente illicite des produits médicaux, entre autres.

 

 

 

L’autre défi à relever reste  l’obtention d’un siège digne de l’Ordre des pharmaciens du Mali. “Les bureaux que nous occupons ne sont pas adaptés à notre mission. C’est pourquoi nous allons nous battre pour avoir un siège” a-t-il dit.  Dr Abdou Doumbia affirmera qu’en plus de cela, l’Ordre va s’atteler à renforcer le contrôle au sein de la profession.  Faisant le bilan de son premier mandat, le président précisera que  par rapport à la lutte contre la vente illicite des médicaments, l’Ordre en collaboration avec la brigade des stupéfiants a saisi des  faux médicaments d’une valeur de plus de 200 millions FCFA.

 

 

Il  a aussi  procédé à la fermeture de 14 dépôts illégaux de médicaments. L’orateur ajoutera que des missions de sensibilisation et d’information ont été initiées à l’endroit de la population  tant à Bamako qu’à l’intérieur du pays. L’Ordre des pharmaciens a aussi soutenu l’effort de guerre en octroyant à l’Etat des médicaments et en maintenant l’ouverture des officines dans les zones occupées, précise son président.

Il  a soutenu  que pour une première fois dans l’histoire, les pharmaciens ont pu organiser les états généraux de la profession pharmaceutique  sanctionnés par des résolutions pour une meilleure pratique de la profession.

 

 

Il notera que l’Ordre a  à son actif  le  renforcement du monopole du pharmacien qui permet à ce dernier d’être partout où  se trouve un médicament. “Il y avait beaucoup de structures comme les CSREF et les projets qui géraient les médicaments sans les pharmaciens. Durant notre mandat nous avons pu réglementer cela” a-til soutenu.

 

 

Le Président a mis l’accent sur  le renforcement de la cohésion au sein de la profession. “On ne peut pas dire qu’il y avait un problème au sein de l’Ordre. Mais il faut reconnaitre qu’il y avait une petite distance entre les jeunes et les premiers pharmaciens. De nos jours  ce problème a été  résolu. Tous les pharmaciens parlent le même langage ” a-t-il affirmé annonçant la  création d’un site web actif  en passant par la  numérisation de la carte professionnelle avec code barre.

 

 

Rappelons que de nos jours le Mali compte 427 pharmacies dont 217 installées  à Bamako. L’ordre des pharmaciens enregistre en son sein  1150 membres.

 

Ramata TEMBELY

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Mr le Docteur je suis d’accord avec vous mais les médicaments que vous décrier sont acheter par certains de vos collègues et vendue très chers dans certaines pharmacies a des pauvres populations comme nous.Et la seconde chose est que vous les pharmaciens vous ne pense qu’a remplir votre poches et les médicaments sont tellement chères qu’on préfère aller a la pharmacie par terre qui nous revient moins chère et nous soulage de notre mal.

Comments are closed.