Lutte contre le trachome : 27.000 personnes atteintes au Mali

0

Si dans les pays dĂ©veloppĂ©s, la prĂ©valence de la cĂ©citĂ© est estimĂ©e Ă  0,2%, dans les pays en dĂ©veloppement, elle est de 10 Ă  15 fois plus Ă©levĂ©e. La prĂ©valence au Mali est estimĂ©e Ă  1,2% soit un minimum de 27.000 personnes atteintes. C’est ce qui ressort de l’atelier de deux jours organisĂ© sur le lancement du projet d’Ă©limination du trachome pour la pĂ©riode 2013-2016 et la planification  des activitĂ©s 2013. Les travaux de cette rencontre se tiennent depuis hier Ă  la Maison des AĂ®nĂ©s sous la houlette de Sightsavery, The Carter Center, Helen Keller International et le programme national de lutte contre la cĂ©citĂ©.

Le Secrétaire général du ministère de la Santé, Pr Adama Diawara
Le Secrétaire général du ministère de la Santé, Pr Adama Diawara

Cet atelier intervient dans le cadre du suivi du plan d’Ă©limination du trachome. Trois ONG partenaires du programme national de lutte contre la cĂ©citĂ©, ont soumis une requĂŞte Ă  la fondation Hilton en vue d’appuyer le Mali dans l’Ă©limination du trachome d’ici 2015. L’objectif de cette rencontre est de partager le contenu des projets d’Ă©limination du trachome soutenus par les acteurs, tout en Ă©changeant sur leur rĂ´le dans la mise en Ĺ“uvre des projets au niveau des rĂ©gions ciblĂ©es. Selon les estimations, il y a un minimum de 27.000 personnes souffrant de trichiasis et si elles ne sont pas opĂ©rĂ©es, un bon nombre deviendra aveugle.

Toute chose qui fera dire au secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du ministère de la SantĂ©, Pr Adama Diawara que “plus qu’un problème de santĂ© publique ou de souffrance humaine, la cĂ©citĂ© entraĂ®ne une baisse de la production et de la productivitĂ©. Les femmes et les enfants sont les premières victimes des consĂ©quences sociales de la cĂ©citĂ© “. L’OMS estime actuellement le nombre d’handicapĂ©s visuels Ă  314 millions de personnes parmi lesquelles 45 millions d’aveugles dont 7 millions vivent en Afrique et 174.000  au Mali. Il a Ă©galement rappelĂ© que le Mali dispose de son Plan Vision depuis dĂ©cembre 2005.

Celui-ci s’articule autour de trois axes que sont notamment le dĂ©veloppement des ressources humaines, le dĂ©veloppement des infrastructures et de l’Ă©quipement et la lutte contre la maladie y compris le trachome. MalgrĂ© les rĂ©sultats atteints, les dĂ©fis restent importants par rapport au trichiasis en attente d’ĂŞtre opĂ©rĂ©s. Il dira que l’horizon fixĂ© pour l’Ă©limination de la cĂ©citĂ© due au trachome est fin 2015.

Pour sa part, le directeur de Sightsavery, Elie KamatĂ© a dĂ©clarĂ© que  “sauver la vie est une tâche noble. A cet effet, la pĂ©riode 2013 sera utilisĂ©e de façon efficiente dans la lutte contre le trachome dans les 23 communes du district “.

Il a ainsi profitĂ© de l’occasion pour inviter le ministre de la santĂ© Ă  revoir le système de rĂ©partition du personnel qualifiĂ© en ophtalmologie dans le milieu urbain et rural.

 

Fatoumata Mah Thiam KONE

PARTAGER