Lutte contre le VIH Ă  Mopti : Le MJS lance une campagne en faveur des jeunes

0

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Hamèye Founé Mahalmadane, a lancé une campagne d’information et de sensibilisation des jeunes sur le VIH à Mopti. La cérémonie officielle a eu lieu le lundi 8 octobre 2012 au Motel de Sévaré. Le Ministre a profité de l’opportunité pour visiter les services et infrastructures sportives et socioéducatives relevant de son département.

Le choix de la Venise malienne pour lancer cette campagne n’est pas fortuit. En effet, avec un taux de prĂ©valence de plus de 2 %, “la rĂ©gion de Mopti mĂ©rite une attention toute particulière de la part des diffĂ©rents acteurs”, a prĂ©cisĂ© le ministre Hamèye FounĂ© Mahalmadane lors de la cĂ©rĂ©monie d’ouverture.

Cela est d’autant un motif d’intervention que, si la situation n’est pas maîtrisée, le déplacement massif des populations des régions occupées vers Mopti ouvre la voie à un risque majeur de propagation du VIH et l’émergence des grossesses précoces en milieu jeunes. La campagne d’information et de sensibilisation qui vient d’être lancée s’inscrit dans une dynamique de mise en œuvre et doit permettre de renforcer au quotidien la prévention parmi la population, particulièrement chez les jeunes de Mopti. Elle prévoit des services rapprochés de dépistage/conseil du VIH ; l’utilisation des radios de Mopti, Konna, Bandiagara et les 10 radios Voix des jeunes du département pour la  diffusion des messages et la sensibilisation de proximité par les pairs éducateurs.

Cette ambitieuse initiative a dĂ©butĂ© par la formation de 60 pairs Ă©ducateurs, c’est-Ă -dire des leaders parmi les jeunes venant de tous les sites de dĂ©placĂ©s Ă  Mopti. Le ministre H.F. Mahalmadane est convaincu que “l’importance de l’implication des diffĂ©rents acteurs dans la rĂ©ponse au VIH n’est plus Ă  dĂ©montrer, car elle reste essentielle pour rompre la chaĂ®ne de transmission du virus”.

Cette campagne est l’une des recommandations d’une étude réalisée en synergie avec Unicef et qui a abouti à l’élaboration d’un Plan stratégique national de lutte contre le VIH/Sida chez les jeunes sur la période 2010-2014.

 

Le leadership de la JCI salué

Les résultats de cette étude ont révélé l’extrême vulnérabilité de certains groupes parmi les jeunes notamment, les professionnelles du sexe, les vendeuses ambulantes ou les saisonniers dont les taux de prévalence se situent au dessus de la moyenne nationale.

“Cette campagne marque l’engagement des AutoritĂ©s Maliennes en faveur de la prĂ©vention du VIH en milieu jeunes. Cela est d’autant nĂ©cessaire que, si le VIH  est une menace sĂ©rieuse pour l’humanitĂ©, elle l’est davantage pour la jeunesse qui y paye le plus lourd tribut au regard des multiples facteurs de vulnĂ©rabilitĂ© comme le dĂ©ficit communicationnel, le multi-partenariat sexuel voire le dĂ©ni du VIH”, a soulignĂ© le ministre de la Jeunesse et des Sports. Et on sait que pour le gouvernement du Mali, “la lutte contre le VIH est une prioritĂ© au regard du contexte national”.

Pendant son séjour, le ministre Hamèye Founé a aussi présidé la cérémonie d’ouverture de la 17e Convention de la Jeune chambre internationale (JCI). Il a non seulement salué le leadership de ces jeunes, mais les aussi félicité pour leur sens élevé de la patrie.

“Le choix de Mopti n’est pas fortuit. En effet, cette rĂ©gion constitue prĂ©sentement une charnière entre les zones occupĂ©es du Nord et le reste du pays. En bravant les rumeurs des plus folles sur la situation sĂ©curitaire du pays, la peur, les intempĂ©ries de l’hivernage, les distances Ă  parcourir pour se retrouver Ă  Mopti, votre organisation donne la preuve qu’elle demeure attachĂ©e aux valeurs fondatrices de notre sociĂ©tĂ© que sont : la solidaritĂ©, la paix, l’entraide et le respect mutuel”, a dĂ©clarĂ© le ministre de la Jeunesse et des Sports.

Pendant son séjour à Mopti (du 6 au 9 octobre 2012), le ministre Hamèye Founé a visité les services et infrastructures révélant de son département. Avec les différents responsables, il a des échanges fructueux sur l’entretien, la gestion et la résolution des problèmes auxquels ils sont confrontés.

Moussa Bolly

CC/MJS

PARTAGER