Mort du jeune infirmier par le virus Ebola : Le Président de la policyclinique Ben Baba donne sa version des faits

10
Dr Ben Baba, cardiologue et président de la clinique pasteur
Dr Ben Baba, cardiologue et président de la clinique pasteur

Après la mort du jeune infirmier  de la policyclinique pasteur suite à un contact avec un patient en provenance de la Guinée, le président  du policyclinique pasteur a  tenu à animer une conférence de presse pour donner sa version des faits . C’était hier  mercredi à l’hôtel Salam.

Selon Dr.Ben Baba cardiologue non moins   président de la  policyclinique pasteur,  le jeune infirmier du nom de Salif Diarra était  un infirmier stagiaire  dans son établissement. Avant qu’il ne décèdé le mardi 11 novembre, il a été en contact avec  un patient venu  de Kourémalé (Guinée) âgé environ 65 ans. Ce dernier s’appelait Oumar Koïta. Les faits remontent selon lui, le 25 octobre ou le défunt patient Oumar Koïta  a été reçu aux urgences de la clinique pasteur  aux environ de 22 heures par Dr.doumbia qui assurait la garde. Il l’a examiné. Et  Il était atteint d’une pneumatopie grave. C’est à dire une infection pulmonaire grave. Cette maladie s’est aggravée et il est decédé le 27 octobre. Suite à son décès, explique t-il, le ministère de la santé nous a alerté pour nous dire qu’un cas suspect d’Ebola était hospitalisé à la clinique et qu’il est decedé. Après son décès sa famille a réclamé le corps qui leur a été remis. Depuis cette information du ministère, nous avons produit une liste et remis une copie au département comprenant les noms de tous ceux qui ont eu un contact avec le patient. Chaque jour, poursuit-il, on procède à des prises de température pour suivre l’évolution. C’est dans cette condition que le jeune Salif Diarra s’est présenté le samedi 8 novembre dans un tableau alarmant caractérisé par de vomissement, de diarrhée et de saignement. Le médecin de garde l’a immédiatement interné et le service compétent Ebola dirigé par Samba Sow a été alerté. Il a été soumis à un prélèvement le Dimanche 09.Le résultat n’est pas tombé le lundi. et la prise en charge posait problème. C’est ainsi que le résultat n’est tombé que le mardi  deux heures après le decès du jeune. Depuis  la clinique pasteur a été mise en quarantaine avec 35 patients dont 22 élements  de la Minusma, et 13membres du personnel. Et une équipe du Ministère de la santé a désinfecté les lieux. Toutefois, il a affirmé qu’il  y’a un docteur du nom de Diomandé qui a été déclaré suspect parce qu’il présentait des signes  et a été mise à la disposition du ministère. Il a tenu a rassuré que toutes les personnes ayant eu des contacts avec les défunts sont connues individuellement et ils sont sous surveillance. A la question de savoir si un agent de la clinique pasteur aurait reçu de l’argent. Il dira que c’est faux et archi faux et que la famille du Guinéen n’a pu payer la facture de ses soins. « je n’ai aucune preuve scientifique que le vieux est mort du virus Ebola » a-t-il soutenu. Partant, il a fait savoir que dès l’annonce c’était la panique à la clinique. « Certains infirmiers ont fuit, mais ils sont localisés et sont sous surveillance » a t-il affirmé. Avant d’ajouter que la clinique est confrontée à une prise en charge. Certains malades précise t-il, n’ont pas pu recevoir de soins. « Il faut que l’Etat nous appuie pour  faire face à cette situation afin d’arrêter la chaine de propagation et de prendre en charge les patients qui sont à l’intérieur » at-il conclu.

Boubacar SIDIBE

 

NOUVEAU CAS D’EBOLA AU MALI

Et si le gouvernement était au courant bien auparavant?

Le mardi 11 novembre, vers 20h30, la rumeur d’un nouveau cas d’Ebola a fait le tour de Bamako. C’est finalement à 22h30 que RFI a donné un peu plus de crédit à l’information avant qu’elle ne soit confirmée par les autorités un peu plus tard.

Selon des sources bien introduites, la confirmation tardive du nouveau cas de fièvre à virus Ebola par le gouvernement cache bien de choses. Il aurait été au courant de cette situation avant le 11 octobre. Le mardi matin, lors de la rencontre d’évaluation du Ravec avec la classe politique et la société civile, le Gouverneur du District a fait une déclaration qui laisse croire que le gouvernement était au courant de la nouvelle. Hady Traoré est intervenu à la suite du point focal Ebola au Mali, Dr Diarra, qui avait profité de cette rencontre pour interpeler les leaders religieux sur la nécessité de leur vigilance face à la manipulation des corps au niveau des morgues de mosquée. Le gouverneur, soutenant les propos du médecin, a conseillé les Imams de fermer leurs morgues. Car un patient venant de la Guinée venait de décéder, ainsi que  le garde-malade et le médecin traitant. Sans préciser de quelle maladie ceux-ci sont morts, ni la structure sanitaire qui les a pris en charge. Comme pour dire qu’il ne voulait pas prendre le risque de devancer le gouvernement.

A en croire d’autres sources, quarante-huit heures avant la confirmation par le gouvernement de l’existence d’un nouveau cas d’Ebola, certaines ONG américaines auraient par SMS conseillé à leurs staffs de ne pas se rendre dans la clinique Pasteur pour quelque raison que ce soit. Le personnel de la Minusma aurait lui aussi été prévenu, affirme Maliweb.

Il a fallu que la nouvelle soit relayée par les medias internationaux pour que le peuple puisse avoir droit à un communiqué du gouvernement confirmant l’information. Dans son communiqué, le ministère de la santé et de l’hygiène publique précisera que dans le cadre de la lutte contre la maladie à virus Ebola sur le territoire national, les services de santé ont procédé le lundi 10 novembre 2014 à des investigations sur un agent de santé déclarant avoir eu des contacts avec un patient d’origine guinéenne, pris en charge par une clinique privée sise en Commune IV du district de Bamako. Au cours des investigations, un prélèvement sanguin a été effectué le lundi 10 novembre 2014 sur le sujet. Les résultats de l’analyse des échantillons se sont révélés positifs au virus Ebola le mardi 11 novembre 2014. Partant, il a  rassuré la population que les mesures ont été prises pour éviter toute propagation du virus à partir de ce cas lié à un cas importé de la Guinée.

Oumar KONATE

PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. Docteur,

    De grâce,ne nous prenez pas pour de cons!

    Etant moi-même de la santé, il y a des EVIDENCES difficiles à gober:

    1/ Vous avez “diagnostiqué” un palu; Or, si vous avez “cru” à un palu et soigné à tort un palu, cela veut dire que vous N’AVEZ MEME PAS CHERCHE A ETAYER VOTRE VOTRE “DIAGNOSTIC” DE PALU PAR UNE BANALE GOUTTE EPAISSE! 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿
    Même sans parler d’Ebola, vous êtes donc “capables” à pasteur de soupçonner un Falciparum et de le traîter, sans MEME VOUS ASSURER qu’il ne s’agit pas d’un autre syndrôme fébrile (Typhoïde, ou autres)???? De qui vous moquez-vous??? 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

    2/ Si vous avez “diagnostiqué” un palu, c’est donc qu’il y avait FIEVRE; Et en pleine période d’Ebola, vous admettez un patient venant DE GUINEE ET AYANT DE LA FIEVRE, sans prendre la peine de contrôler quoi que ce soit??? 🙄 🙄
    Mieux (si j’ose dire !), une fois que le patient DECEDE, vous continuez à ne rien contrôler et…….. rapatriez le corps ????

    Juste une question Docteur : Où avez-vous appris la médecine ??? Bien des VETERINAIRES sont plus compétents que vous !!! Malheureusement, dans notre pays, nos autorités sanitaires nullardes et laxistes laissent elles-mêmes exercer tranquillement des tueurs en puissance comme vous, Y COMPRIS EN PERIODE D’EBOLA !!!!!!!!!!!!!!! 🙄 🙄 🙄 🙄

    Résultat : L’INCONSCIENCE d’un patron de clinique totalement incompétent, ajoutée au LAXISME LAMENTABLE d’autorités INEXISTANTES qui se foutent de tout, ça donne : Le virus mortel qui plane maintenant sur la capitale du pays, alors que le monde entier se bat d’arrache-pied pour tenter de juguler cette épidémie meurtrière !… 😥 😥 😥

    Bravo ! Le Mali se distingue une fois de plus… QUELLE HONTE ! 😳

  2. Docteur, il parait que tous les médecins et infirmiers de la Clinique Pasteur ont fut. Que faites vous de votre serment d’hypocrite pardon, d’hypocrate.

  3. Vous racontez n’importe quoi Docteur. Je dois comprendre que chez vous à Pasteur, les arrivants ne sont pas recensés avec filiation, provenance, suspicion en rapport avec l’actualité sanitaire ? Vous vous occupez de vos clients par philanthropie ? Vous dites que les frais de soins n’ont pas été payés. Vous savez quand même que Pasteur, sans être médecin ni biologiste a sauvé l’humanité entière? Vous devez vous débarrasser de vos blouses Docteur. Vous venez de créer plus de frayeur que les djihadistes de 2012 au Mali. Honte à vous!

  4. la clinique pasteur a fait preuve d’un laxisme coupable dans la mesure ou ce malade en provenance de la Guinée devait necessairement etre controlé pour ebola avant toute autre prise en charge selon les consignes.cela n’a pas été fait et l’infirmier soignant qui presentait tous les symptomes de la maladie n’a pas été confiné, isolé pour une prise en charge adequate.

  5. Tantôt du paludisme ou “problème urinaire”, tantôt infection pulmonaire grave,de mensonge en mensonge on sait même plus à qui se fier pour avoir une bonne information sur les circonstances du décès de cet imam venu de Kourémalé.

    Hummm…tout est faux dans ce pays, voilà les mots du président de la fameuse clinique Pasteur.

  6. Désolation, déception, et corruption voila ce qu’est l’Etat du Mali!!!!!!!!
    Pauvre de Population!!!!!!! C’est nous qui payons les pots cassés!!!!
    Aucune crédibilité dans ce gouvernement……. Que Dieu sauve le Mali. C’est tout ce qui nous reste….!

  7. Moi je n’accuse pas la Clinique, j’accuse plutôt ce régime irresponsable et incompétent qui ne se soucis guère de la santé des maliens. Tout comme un chef de famille doit assistance et protection à sa famille, un chef d’Etat doit protéger ces concitoyens. Mais hélas ! les nôtres cherchent plutôt des problèmes pour pouvoir quémander et s’enrichir sur notre détresse. Pauvre Mali, avec plus de 77% d’analphabètes qui se laissent toujours berner par le pouvoir, de démagogues et d’opportunistes, l’avenir de tes enfants est plus que jamais compromises. Seul Dieu peut nous tirer des crocs de ces Caïmans qui nous gouvernent. Que Dieu bénisse le Mali.

  8. Ben Baba, tu ment imbecile……… ta clinique est une morgue??? c’est finit pour toi……. appatrie…..maudit……………… ta pas honte c’est l’argent qui vous interesse sinon pas la santé des patients. en conclusion il faut fermé cette clinique pour de bon… trop de morts… en s’en fou gare au gouvernement……………….

  9. FOUTAISES…………………………….

    IL SUFFIT DE DEUX ELEMENTS POUR QUE LA CLINIQUE AIT PU FAIRE LA DEDUCTION QUE LE PATIENT SOUFRIAT D’EBOLA:

    1/ L’ORIGINE GUINEENE DU MALADE /ZONE EPIDEMIQUE
    2/TROUBLES LIES AU MALADE ……….TEMPERATURE ………….ETC

    CETTE ”CLANIQUE” DOIT ETRE FERMEE A JAMAIS ET DESINFECTEE POUR LEUR NEGLGENCE EN PERIODE EPIDEMIOLOGIQUE………… 💡 💡

Comments are closed.