NaturMedy, une alternative à la mauvaise conservation des médicaments traditionnels

1
NaturMedy, une alternative à la mauvaise conservation des médicaments traditionnels

Au Mali, ils sont nombreux à utiliser les médicaments traditionnels pour se traiter. Mais comment améliorer leurs conditions de conservation ? Bintou Sy Camara, une étudiante de 21 ans, a réfléchi à l’alternative.

NaturMedy apporte une grande valorisation de nos plantes médicinales et une amélioration à travers des infusions à base du Moringa en précisant le dosage”, résume la jeune fille, large sourire aux lèvres. Son projet NaturMedy,  à l’étape du Crowfunding, se présente déjà comme une alternative aux conditions exécrables dans lesquelles sont conservés les médicaments traditionnels, prisés par une très grande partie de la population malienne.

Il est important de prendre soin de notre santé qui est l’élément clé de notre succès. Malheureusement, les conditions de conservation réduisent à néant les éléments nutritifs”, affirme Bintou,  rassurée. Le manque de vitamines, la jeune de 21 ans en sait quelque chose. Il y a quelques moments, c’est cette maladie qui l’a terrassée pendant de très longues semaines. “Je suis allée à l’hôpital, j’ai fais des analyses et suivi tous les traitements. Mais ça persistait“, se souvient-elle, l’air triste.

Après une longue période de souffrance, la solution est venue finalement du traitement traditionnel. Sa tante le lui a proposé, désespérée. “Je n’y croyais pas, mais je n’avais plus rien à perdre”, avoue Bintou. Elle se tourne donc vers le Moringa, une plante traditionnelle riche en vitamines C, A, calcium et fer.

C’est ainsi qu’elle a pris conscience de la valeur de médication traditionnelle. “A partir de ce moment, je me suis donnée comme mission de valoriser la tradi-thérapie d’où mon projet NaturMedy”, explique la jeune dame. NaturMedy, selon elle, va valoriser les plantes médicinales et les améliorer à travers des infusions à base du Moringa, en précisant le dosage”.

“Mes nombreuses carences de vitamines ont fait que moi qui, ne croyais pas à la tradi-thérapie autrefois, suis l’initiatrice d’un projet pour la valoriser. C’est grâce à elle que je suis sur pieds aujourd’hui”, affirme Bintou. Pour la réalisation de ce projet, un budget de 6.000.000 millions de franc CFA est estimé.

Aboubacar DICKO/Maliweb.net

PARTAGER

1 commentaire

  1. La valorisation de nos médicaments traditionnels pourrait permettre d’alléger le panier de la ménagère et les efforts de l’INRSP et ses collaborateurs sont à saluer.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here