Nettoyage de l’hôpital Gabriel Touré : Mme le ministre impose ses hommes

0
Mme le ministre de la Santé,Marie M. TOGO

Incroyable mais vrai, Mme le ministre de la santé semble confondre la gestion de son département à celle de sa famille. Comme sur un terrain conquis, elle impose sa loi et ses hommes à cette structure étatique, contre les lois du pays et pire, contre ses propres décisions qu’elle détruit au profit de ses amis. Suivez notre regard!

Le 1er janvier 2016, notre ministre décide de la suspension des contrats de nettoyage de l’Hôpital Gabriel Touré jusqu’à un nouvel appel d’offre. Entre temps, les bénéficiaires desdits contrats sont remplacés par deux structures dont l’une appartiendrait à l’époux de son amie et l’autre à un regroupement politique taillé sur mesure du pouvoir. Et Mme le ministre a même laissé entendre qu’elle prendrait elle-même les paiements à sa charge, c’est-à-dire à travers son département.

Cependant, l’appel d’offre sera remporté par d’autres entreprises que les amis de Mme le ministre. C’est là où Mme le ministre de la santé passe à la vitesse supérieure. Elle écarte les bénéficiaires légaux au profit de ses pions. Ainsi, hier dimanche 1er mai où devait commencer le nettoyage des lieux par les structures adjucatrices de l’appel d’offre, Mme le ministre instruit à son DFM la prolongation jusqu’à nouvel ordre du nettoyage par ses amis qui sont là sans appel d’offres et sans aucune base juridique ou légale connue des responsables de l’hôpital et des entreprises qui ont gagné l’appel d’offres. Dans quel pays sommes-nous ?

Pour preuve, nous vous soumettons la lettre de notification du résultat de l’appel d’offres et la lettre recommandant aux bénéficiaires le démarrage de leur prestation à la date du 1er mai 2016.

En outre, le Directeur de l’Hôpital a adressé une lettre aux amis de la princesse Marie Madeleine Togo leur notifiant d’arrêter le nettoyage à partir du 30 avril 2016. Mais cette lettre ne fut acceptée que sur intervention des huissiers accompagnés de policiers.

Alors Mme le ministre, est-ce en cela que vous servez IBK encore moins le Mali ? Nous y reviendrons.

Mamadou DABO

Faxsante

Faxsante1

PARTAGER