Un nouveau vaccin efficace contre les diarrhées infantiles mortelles

0

Un nouveau vaccin bon marchĂ© contre les rotavirus qui provoquent des gastro-entĂ©rites aiguĂ«s, responsables de 37% des dĂ©cès de jeunes enfants dans les pays en dĂ©veloppement, a Ă©tĂ© efficace Ă  plus de 66%, selon les rĂ©sultats d’un essai clinique publiĂ©s mercredi.

Ces infections tuent 450.000 enfants de moins de cinq ans chaque annĂ©e, notamment en Afrique subsaharienne, en provoquant des diarrhĂ©es sĂ©vères, prĂ©cise l’Ă©tude parue dans la revue mĂ©dicale amĂ©ricaine New England Journal of Medicine.

Il s’agit du premier vaccin contre les rotavirus qui peut ĂŞtre conservĂ© sans rĂ©frigĂ©ration, permettant une large diffusion dans les pays pauvres.

A la diffĂ©rence des autres causes de diarrhĂ©e, une amĂ©lioration des conditions sanitaires et de l’hygiène n’empĂŞche pas la transmission des rotavirus. La vaccination est de ce fait essentielle pour empĂŞcher cette infection et rĂ©duire la mortalitĂ©.

Pour faire une diffĂ©rence dans les pays oĂą les rotavirus provoquent le plus d’infections et oĂą l’accès aux soins est très limitĂ©, les vaccins doivent ĂŞtre bon marchĂ© et doivent pouvoir ĂŞtre conservĂ©s sans rĂ©frigĂ©ration.

Les deux vaccins actuellement commercialisés ne remplissent pas ces deux critères.

“Ce vaccin est adaptĂ© aux conditions en Afrique pour ceux qui en ont le plus besoin”, s’est fĂ©licitĂ©e Sheila Isanaka, professeure adjointe de nutrition Ă  la facultĂ© de santĂ© publique de Harvard.

“Quand ce vaccin deviendra largement disponible en Afrique, il permettra de protĂ©ger des millions d’enfants qui sont les plus vulnĂ©rables”, selon elle.

Cet essai clinique de phase 3 a Ă©tĂ© menĂ© au Niger avec 3.508 nourrissons en bonne santĂ© qui ont reçu trois injections du vaccin ou d’un placebo Ă  respectivement six, dix et 14 semaines.

Tous ces enfants ont été suivis dans des centres de soins locaux et ont été soignés gratuitement pendant deux ans.

Ce vaccin a Ă©tĂ© fabriquĂ© par le Serum Institute of India Pvt. Sa commercialisation a Ă©tĂ© autorisĂ©e en Inde mais il n’a pas encore Ă©tĂ© approuvĂ© par l’Organisation mondiale de la santĂ©.

Cette autorisation est nĂ©cessaire pour que les Nations unies et d’autres agences gouvernementales puissent le distribuer.

Publié: le 23-03-2017 par voa

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here