Plan-Mali face a l’Ebola: 8 millions CFA pour Kangaba, Kita et Sélingué

0

Plan-Mali face a l’Ebola: 8 millions CFA pour Kangaba, Kita et SélinguéDans ses efforts de lutte contre l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola, l’ONG internationale Plan-Mali vient de renforcer les dispositifs sanitaires des districts de Kangaba, Kita et Sélingué en offrant des matériels et produits désinfectants d’un montant de 8 millions F CFA. La remise du cordon est intervenue mardi dans le Centre de santé de référence de Kangaba.

 

Huit millions de F CFA ! C’est le montant des produits et matériels désinfectants mobilisés offert à trois districts sanitaires (Kangaba, Kita et Sélingué) par Plan-Mali dans le cadre de la riposte à l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola (FHVE).

Composé de 220 gants en vrac, 2200 gants stériles, 550 bavettes, 550 lunettes de protection, 440 bottes, 2750 litres d’eau de javel, 220 litres d’alcool, 1350 litres de grésil et 100 dispositifs de lave-main, les matériels sont destinés aux centres de santé qui sont sur la ligne de front dans la riposte contre épidémie Ebola.

Le premier responsable de la Commune urbaine de Miridian, Zié Sinayogo, a apprécié l’initiative de l’ONG à sa juste valeur. “Comme commune frontière avec la Guinée durement touchée à la maladie à virus Ebola, Kangaba doit être assistée par les partenaires de bonne volonté pour renforcer la lutte implacable contre cette épidémie qui ne cesse de faire des victimes dans les deux pays. Et Plan vient de répondre cet appel dans un moment très important de la riposte”, a souligné le maire de la Commune de Miridian.

Pour le médecin chef du CS-Réf de Kangaba, Amadou Tangara, l’arme la plus efficace pour lutter contre la maladie à virus Ebola est la promotion de certaines pratiques. Il s’agit du lavage des mains après tout contact, la coopération avec les services de santé pour la recherche des personnes ayant eu contact avec un malade suspect ou confirmé et le contrôle médical au niveau des frontières.

“Ces matériels et produits prennent en compte ces dimensions. Je pense qu’ils vont servir à renforcer les dispositifs au niveau des cordons sanitaires et du personnel médical afin de briser la chaîne de contamination”, a-t-il soutenu. Avant d’exprimer sa volonté à l’ONG de continuer à soutenir les efforts des centres de santés pour éradiquer l’épidémie.

Le représentant de la directrice générale de Plan-Mali, Mamadou Kéita a déclaré que l’humanité a rarement connu un tel fléau. Mais avec le meilleur des acteurs, l’épidémie peut-être vaincre. “Cet engagement humanitaire est le principe fondamental de l’ONG dans ses différentes zones d’interventions à Baroueli, Kangaba, Kati et Kita pour apporter une amélioration durable dans la vie des enfants et de leur communauté”, a-t-il annoncé.

Les mesures de l’ONG, selon le représentant de la directrice, sont la mise en place d’un comité de crise contre la maladie au niveau des quatre unités de programmes, la tenue hebdomadaire des réunions d’information avec tous les staffs dans tous les bureaux de Plan, la mise en place d’un dispositif de lavage dans tous les  bureaux des produits désinfectants, la dotation de tout le personnel en gel hydro alcoolique, la compilation bihebdomadaire des informations sur Ebola…

Dans un bref délai, Plan, en partenariat avec le gouvernement et International Medical Corps, envisage de mettre en place un centre sous-régional de référence contre Ebola à Bamako pour assurer la formation et la prise en charge des cas pour un montant de près de 500 millions F CFA entre décembre et le 31 janvier 2015, a annoncé le représentant de la directrice.

Bréhima Sogoba

Envoyé spécial 

PARTAGER