Prévention de la fièvre Ebola : La Fondation Coris Bank offre 10 millions de FCFA au ministère de la Santé

1

Coris-bank

Dans le cadre de la lutte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola, Coris Bank a apporté un appui financier de 10 millions de F CFA au ministère de la Santé et de l’Hygiène publique. Le chèque a été remis ce jeudi 21 août 2014 au ministre de la Santé et de l’Hygiène publique par le directeur général de la banque, Mme Sidibé Aïssata Koné. C’était en présence des travailleurs des deux parties lors d’une cérémonie tenue dans la salle de conférence du département.

 

La lutte contre la menace de la fièvre hémorragique à virus Ebola ne concerne pas que le département de la Santé.  C’est ce qu’a estimé Coris Bank qui l’a prouvé par un geste de cœur à hauteur de 10 millions de F CFA. La remise de cette contribution a fait, ce jeudi 21 août 2014, l’objet d’une cérémonie modeste mais pleine de significations.

 

 

A travers ce geste, Coris Bank reconnait les efforts du département de la Santé dans la prévention de la fièvre hémorragique à virus Ebola au Mali. Par le même acte, Coris Bank, démontre que la lutte contre une maladie sans traitement curatif approprié nécessite une synergie d’actions préventives pour éviter l’infection de notre pays  par une catastrophe qui frappe de plein fouet des pays voisins.

 

Pour le directeur général de Coris Bank, Mme Sidibé Aïssata Koné, le département de la Santé mérite d’être soutenu en ce sens qu’il est sur le front de la préservation de l’un des droits les plus fondamentaux des citoyens, à savoir le droit à la santé. Elle a également apprécié la promptitude et la dextérité du ministre Koné et son équipe dans la mise en œuvre de leur stratégie structurée de prévention et de riposte.

 

 

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Ousmane Koné, a apprécié à sa juste valeur le geste de Coris Bank qui, selon lui, constitue un geste de solidarité et de citoyenneté. Coris Bank a une fois de plus prouvé qu’elle accorde beaucoup d’intérêt au capital humain à travers la promotion de la santé.

 

 

Le ministre Koné a profité de cette occasion pour faire un bref aperçu sur le dispositif malien de prévention de la fièvre hémorragique à virus Ebola. Ce dispositif s’articule autour des activités comme : la surveillance épidémiologique ; la prise en charge des cas suspects ;  les activités d’information, de formation et de sensibilisation ; les analyses biomédicales. Le budget prévisionnel de ce plan de contingence s’élève à près de  1,4 milliard de F CFA. Le geste de Coris Bank constitue un pas vers l’atteinte des objectifs de mobilisation de ce fonds. Ce plan de contingence succède à un autre plan de plus de 200 millions F CFA, entièrement financé sur le budget du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique. Ce premier plan, d’une durée de 2 mois, a permis de détecter et de prendre en charge plus de 13 cas suspects tous testés négatifs par des laboratoires de référence mondiale.

 

 

Dans cette présentation, l’assistance a pu de nouveau apprécier le caractère proactif des organes de gestion de la menace de la fièvre hémorragique à virus Ebola. Ces organes se composent de : le comité interministériel de gestion des épidémies, dirigé par le ministre de la Santé ; le comité de coordination, dirigé par le secrétaire général ; l’équipe d’intervention rapide, dirigé par le directeur du Centre national d’appui à la lutte contre la maladie ; les cordons sécuritaires, comprenant des agents de santé et des forces de sécurité.

 

Il faut retenir que Coris Bank est une institution bancaire de capitaux privés, créée en 2007 au Burkina Faso. Elle a des filiales en Côte d’Ivoire et au Mali où elle a démarré ses activités le 1er août 2014. Ce groupe bancaire devra ouvrir très prochainement une filiale au Togo.

 

CM/MSHP

 

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. Toujours pas d’articles sur cette fièvre

    Comment elle se manifeste ?

    Comment l’attrape t-on ?

Comments are closed.