Promotion de la planification familiale : PSI Mali dote les CSCOM du District de kits DIU et Implants

0
3

Permettre une offre de santé décentralisée au niveau communautaire et répondre de manière appropriée aux besoins non satisfaits des Maliennes en matière de Planification familiale pour l’espacement des naissances. C’est l’ambition de PSI Mali qui vient de doter 54 ASACO du District de Bamako en kits et de signer avec eux et les plus hautes autorités de la Santé un accord de collaboration.
Dans le cadre de sa Stratégie de pérennisation de l’offre de services de méthodes de planification familiale de longue durée dans les Centres de Santé Communautaires (CSCOM) du District de Bamako, PSI Mali, avec le soutien financier du Gouvernement des Pays-Bas, vient de leur remettre un important lot de matériel d’insertion et de retrait des méthodes de contraception de longue durée, DIU (Dispositifs intra utérins ou stérilets) et implants.
En outre, pour le renforcement de leur plateau technique, afin de leur permettre d’améliorer la qualité de leurs prestations en matière de santé et pour assurer que leur engagement à offrir des services de PF de qualité, y compris pour les méthodes de longue durée, PSI Mali, représentée par sa Directrice, Mme Rodio Diallo, a signé avec la Directrice Régionale de la Santé, Dr Diallo Fanta Siby et de Représantant de la Férascom, Mamadou Kaloga, un accord de collaboration formel, le 29 février dernier au Gouvernorat du District.
Comme on le sait, l’utilisation des méthodes contraceptives modernes est faible au Mali. Selon EDS IV (2006), seulement 7% des femmes en union utilisent une méthode moderne de contraception. Dans le District de Bamako, la prévalence contraceptive a même baissé de 19% à 17% entre l’EDS III (2001) et l’EDS IV. L’utilisation des méthodes de planification familiale de longue durée est elle aussi très faible: DIU (0,1%) et  Implant (0,1%). Les besoins non satisfaits en matière de contraception restent pourtant élevés (32%).
La mortalité maternelle au Mali est de 464 femmes pour 100.000 naissances vivantes, ce qui est très élevé. C’est pour toutes ces raisons que le ministère de la Santé a retenu l’offre de service de méthodes de planification familiale de longue
durée (DIU et implant) comme l’une de ses stratégies de lutte contre la mortalité maternelle et infantile. Il est accompagné dans cette approche par de nombreux partenaires, au premier rang desquels, en matière de Planification familiale, le Royaume des Pays-Bas et PSI Mali, une ONG qui œuvre dans le Marketing social pour la santé depuis 2001.
Grâce à l’accord qui vient d’être signé et à la dotation des CSCOM bamakois en kits, PSI s’engage s’engage – en collaboration avec la Direction Régionale de la Santé, les ASACOs et les CSCOMs à équiper tous les centres de santé communautaires de Bamako (54 au total) en matériels d’insertion et de retrait du DIU et de l’implant et à doter chaque CSCOMs d’un stock initial de 50 implants Jadelle et 20 kits DIU. En retour, les ASACOs s’engagent à garantir la disponibilité des services de PF de longue durée, en se réapprovisionnant régulièrement, selon le schéma directeur en vigueur et dans le respect de la tarification convenue avec la DRS de Bamako.
Notons que chacun des kits d’insertion remis ce 29 février a une valeur de 200.000 Fcfa.
Ramata Diaouré

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.