Promotion et protection de la petite enfance : Les acteurs du secteur se mobilisent autour des 100 premiers jours de vie

0
Promotion et protection de la petite enfance

La pĂ©riode  des 100  premiers jours de vie est une pĂ©riode clĂ© pour le dĂ©veloppement de l’enfant C’est pendant cette pĂ©riode que le capital santĂ© de l’enfant  et de l’adulte  à venir se dessine  D’oĂč l’importance d’édifier  les acteurs concernĂ©s  par la santĂ© des enfants. C’est dans ce cadre que l’ONG, Save the children a organisĂ© le  vendredi  17 fĂ©vrier 2017un atelier au grand hĂŽtel de Bamako avec pour objectif de rĂ©flĂ©chir et Ă©changer sur la problĂ©matique du bien-ĂȘtre des enfants.

Cet atelier  placĂ© sous la prĂ©sidence  conjointe du ministre de l’éducation nationale et du ministre de la santĂ© et de l’hygiĂšne publique  a regroupé  plusieurs acteurs du secteur de l’éducation et de la santĂ© infantile dont entre autres l’UNICEF, l’OMS et certaines organisations de la  sociĂ©tĂ© civile…

Dans sa prĂ©sentation sur ‘l’approche Globale/scientifique du Lancet/approche les 100 premiers jours de l’enfant’, la reprĂ©sentante de Save the Children, Sara Poehlman, a dĂ©montré  à plus d’un titre que les 100 premiers de vie de l’enfant constituent une opportunitĂ© Ă  saisir pour assurer un meilleur dĂ©veloppement Ă  l’ enfant, une pĂ©riode pendant laquelle le cerveau du futur citoyen est modelĂ© aussi en Ă©tant prĂ©ventif en cette pĂ©riode de vie de l’enfant, chaque parent peut  se faire Ă©conomie de certaines crises ( enfant maladif, instable, difficultĂ© Ă  suivre une bonne scolaritĂ© etc.) sans oublier qu’il s’agit Ă©galement d’un investissement pour le pays qui gagne en cadre et investit moins dans sa recherche de rĂ©solutions de conflits multiformes en ayant un fort potentiel humain . Et les recherches disent qu’une bonne nutrition pendant cette pĂ©riode peut radicalement changer le sort  de millions d’enfants Ă  priori condamnĂ© Ă  travers le monde d’oĂč la tenue de cet atelier pertinent et d’actualitĂ© et ces Ă©changes  devaient donc permettre aux acteurs  du secteur de trouver les mesures idoines et d’ĂȘtre mieux outillĂ©s  pour  le bonheur des tous petits. Comme dĂ©clarĂ© par  Leila Bourahla,  directrice de Save the Children Mali, la tenue de cette rencontre s’inscrit pleinement dans  la vision de  son organisme.  «  la cĂ©rĂ©monie qui nous rĂ©unit ce matin s’inscrit en droite ligne avec la vision que nous portons pour le secteur de l’éducation du Mali  à savoir accompagner l’Etat malien Ă  trouver les  voies et moyens qui contribueront significativement amĂ©liorer la santé  des jeunes enfants » affirme  Leila Bourahla avant d’ajouter « les thĂ©matiques  nutrition,  santĂ©, Ă©ducation font partie des trois axes stratĂ©giques qui motivent aujourd’hui les interventions de Save the Children Ă  travers le monde et particuliĂšrement au  Mali. Le dĂ©veloppement de la petite enfance avec toutes les implications constituent pour nous un domaine prioritaire qui justifie plus d’engagement et d’action intĂ©grĂ©s ».  Quant au ministre de l’éducation nationale, KĂ©nĂ©nekouo  dit BarthĂ©lemy Togo il a rappelĂ© qu’avec ses partenaires, son dĂ©partement restait en perpĂ©tuelle rĂ©flexion pour dĂ©velopper des stratĂ©gies adĂ©quates visant Ă  amĂ©liorer les rĂ©sultats scolaires en vue de mieux prĂ©parer les futures ressources humaines du pays. Et aprĂšs avoir Ă©tĂ© Ă  l’école des spĂ©cialitĂ©s de la petite enfance, le ministre Togo avant de s’engager Ă  leur soutenir dira : «  investir dans ou pour le dĂ©veloppement des jeunes enfants, c’est jeter les bases du dĂ©veloppement socioĂ©conomique certain et durable Nous devons des lors, nous orienter vers une approcher multisectorielle intĂ©grĂ©e que place l’enfant et mĂȘme le nouveau-nĂ© au centre de toutes nos attentions » affirme Mr Togo, rejoint par son homologue de la santĂ© Ă©galement engagĂ©e pour soutenir les actions de l’ONG Save the children en faveur des enfants du Mali.

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net                                                                                          

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here