Recrudescence du VIH-SIDA dans la région de Kayes : Les populations pointent du doigt la médiocrité des services concernés !

0

Le nombre de malades du SIDA enregistrés dans la région de Kayes est passé de 681 en 2003 à 2913 dont 210 enfants en 2013, ont indiqué plusieurs sources médicales qui se sont déclarées préoccupées par cette progression de la maladie dans la 1ère région administrative du Mali et qui sont les derniers chiffres fiables obtenus. 2013 à 2016 la situation a-t-elle empirée ? 

Si certains avancent la position géographique de la région qui est située à l’extrême Sud-ouest du pays, l’autre facteur  est que bon nombre de la population n’est pas consciente du danger qu’elle encoure.

Pour la plupart des Kayesiens, le constat reste le même : manque criard de sensibilisation et de communication sur le VIH dans la région de Kayes.

La sensibilisation menée est très insuffisante à Kayes, martèle un  agent  de santé ; car il faut que la population soit bien informée et sensibilisée pour qu’elle accepte de prendre à bras le corps les réalités de situation afin d’en limiter les conséquences.

Certes la prise en charge des personnes vivant avec le VIH, la disponibilité de A.R.V. et les services conseils et  dépistages continuent mais beaucoup de personnes indexent  le Haut Conseil de Lutte contre le Sida à Kayes  qui doit faire de sensibilisations auprès des populations kayesiennes afin de booster la politique nationale de lutte contre cette maladie. En un mot, le Haut Conseil de Lutte contre le Sida à Kayes  doit   redoubler d’efforts pour mener de véritables campagnes de sensibilisation.

‘’La sensibilisation ne se fait pas en organisant des cérémonies à la tribune, d’ailleurs ils nous empêchent d’aller librement à nos occupations. On ne comprend rien, nous voyons seulement des gens avec des t-shirts et casquettes’’ lança un citadin à Kayes.

« Nous ne voyons les sensibilisations que pendant le mois de décembre à Kayes. Or si je m’en tiens aux informations, le SIDA est très présent à Kayes » se désole un motocycliste.

La région de Kayes est aussi un carrefour et partage la frontière avec le Sénégal, la Mauritanie et la Guinée Conakry. Une région marquée par un important mouvement humain, des mines d’or et des sites d’orpaillages qui attirent la prostitution.

La sensibilisation dans la région doit être une des préoccupations majeures des services concernés auprès des populations surtout de la jeunesse de Kayes.

A Sissoko

KayesInfos

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here