Souffrant d’une tuberculose osseuse : L’état de Issouf Traoré nécessite la pose de 2 prothèses de hanches qui s’élève à 2 millions de Fcfa

0

Hanche YoussoufTout a commencé en Côte d’Ivoire où est né notre malade du jour Issouf Traoré, à l’âge de 17 ans par des douleurs musculaires. Les médicaments traditionnels ne faisaient qu’empirer la douleur. Dans les années 1986, ses parents ont décidé  de déménager à leur pays d’origine qu’est le Mali.

 

 

C’est ainsi que sa mère l’amené chez les chinois de l’hôpital de Markala. Après consultations, ceux-ci ont conclu qu’il s’agissait d’une tuberculose osseuse et qu’une intervention est impérative pour remplacé les os endommagé par les prothèses de fer au niveau du hanche. N’ayant pas les moyens, sa maman a été obligée d’arrêter le traitement. Issouf ne vivait que de calment pour atténuer sa douleur. Quelques années plus part, ayant appris l’existence de l’hôpital mère- enfant du Luxembourg, il y est allé voir, malheureusement n’a eu gain de cause. C’est ainsi qu’il a été dirigé à l’hôpital de Kati sous la directive du Point G.

 

 

Là- bas, Dr Gaoussou Kéita, du service traumatologie, à son tour a indiqué  qu’il faut une intervention qui s’élève à 3.100.000 Fcfa. Pour quelqu’un  qui n’a jamais eu 50.000 Fcfa de sa vie, 3 millions pour lui, est un miracle.

 

 

Il était désespéré et s’était retiré dans une maison inachevée qu’il gardait sans rémunération à Fombabougou.

 

 

Le directeur administratif et financier du centre hospitalier universitaire Gabriel Touré, logeant non loin de ces lieux, Issouf a eu l’idée d’aller lui exposer son cas. Celui-ci l’a dirigé vers Gabriel Touré en chargeant le chargé de communication, Adama Mary Traoré, de le mettre en contact avec le professeur Tiéman Coulibaly, chirurgien orthopédique et traumatologue.

 

 

Pr Coulibaly, a confirmé les mêmes thèses que ces prédécesseurs quant à la nécessité de passer par une opération en posant deux prothèses de hanche en remplacement aux os déjà usés. Quant à l’Anam, elle a déjà confirmé sa disponibilité vu le statut d’indigent de ce jeune de prendre les kits et frais d’hospitalisation pré et post opératoire. Les prothèses ne figurant dans le régime de l’agence, Issouf se doit de chercher des donateurs pour avoir les deux millions de Fcfa, qui constitue les frais des deux prothèses pour l’opération.

 

 

Issouf Traoré, en le voyant fait énormément pitié, l’aider n’est qu’une action noble. A 37 ans, l’homme n’est pas marié et vit le jour au jour.

 

 

Pour tout contact adressez-vous à Adama Mary Traoré au 99 40 05 99 ou malade lui-même au 76 59 96 18.

 

 

Fatoumata Mah Thiam KONE

PARTAGER