Souffrant d’une tumeur sinusienne : Seydou Coulibaly a urgemment besoin de soins

7

Seydou-Coulibaly L’accident a engendré des  douleurs au dos et au  tibia du père. Quant à  l’enfant, il  a eu un choc à la tête. Transporté au service d’urgence du centre universitaire Gabriel Touré, la radiographie a montré qu’il lui faut des soins intensifs. Après quelques jours de traitement à l’hôpital, il a été libéré. Quelques mois plus tard, son œil droit  sorti de l’orbite commençait à provoquer un gonflement du nez  au point de  boucher ses narines. C’est ainsi que les Chinois de l’hôpital du Mali ont diagnostiqué à la suite de scanner et radio, une tumeur sinusienne nécessitant  une intervention chirurgicale.

La tumeur sinusienne est la tumeur maligne des fosses nasales alors que des sinus sont des tumeurs rares dans la population générale. Le principal agent causal est le tanin dont les propriétés cancérigènes sont démontrées. Le tanin est essentiellement présent dans les bois exotiques, mais également dans les bois des arbres européens feuillus. Il serait absent des résineux. Les signes cliniques varient en fonction de la localisation. La symptomatologie de début est souvent fruste et le diagnostic précoce est souvent difficile. Les douleurs sont rares et traduisent une tumeur localement avancée (douleur faciale à irradiation dentaire, névralgies faciales en particulier sous-orbitaires caractéristiques, souvent associées à des paresthésies ou à une hypoesthésie dans le territoire du V2, gêne au port de la prothèse dentaire (suspecte si unilatérale). le traitement repose sur la chirurgie associée ou non à la radiothérapie selon les équipes. La chirurgie consiste en l’exérèse de la totalité de la lésion par voie transfaciale (voie paralatéro-nasale). En fonction de l’extension tumorale, l’exérèse du plateau palato-dentaire, et parfois une exentération orbitaire, sont indiquées. La voie mixte neuro-chirurgicale et ORL est réservée aux tumeurs avec extension intracrânienne ou aux tumeurs nerveuses de la placode olfactive.

L’opération a été effectuée sans succès. Il faut une seconde intervention et Hassana, maçon journalier  de son état,  ignore le montant de cette opération  prévue à l’hôpital du Mali. Il indique qu’il a bénéficié de l’aide de l’Anam pour la première et post intervention.  Le père ne sait  plus à quel saint se vouer. Son enfant de la 5e année n’arrive plus à fréquenter l’école à cause de cette maladie.

Il sollicite votre solidarité afin de retrouver rapidement la santé.

Pour tout contact, Hassana est joignable au 75 09 98 43.

  1. Mah Thiam KONE

 

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Arrêtez de nous raconter du n’importe quoi, le service social de l’hôpital du Mali est là pour le prendre en charge à travers l’ANAM autant de fois qu’il faut ! Envoyez-le à ma consultation de Neurochirurgie le lundi en 8 à l’hôpital du Mali, je saurai mieux le guider. Merci.

  2. pour le prix de l’avion d’IBK ,vous pourriez en soigner une centaine de cas comme çà 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

  3. CE SONT LES DOUNGOUROU ET LES TARE’S DE NAISSANCE QUI PROVOQUERENT L’ACCIDENT!!!

  4. Avec un tel nom, ma cherie AMINATA MAIGA DIT AMI SOUROUNI ou KARIM BA, M’OBLIGE A’ AIDER!!!!

Comments are closed.