Visite du ministre de la Santé : L’état très présent sur le front de la lutte anti-sida

0
1

Le ministre de la Santé, Mme Diallo Madeleine Bâ, a visité mardi des établissements de santé, la Cellule sectorielle de lutte contre le sida de son département et le siège de l’association des personnes vivant avec le VIH-Sida.

Au centre hospitalo-universitaire (CHU) Gabriel Touré, première étape de la visite, le ministre, en compagnie du directeur général de l’établissement, le Dr Abdoulaye Nènè Coulibaly, a apprécié les efforts accomplis par l’unité de prise en charge nutritionnelle du service de pédiatrie qui assure le traitement des enfants souffrant de malnutrition. Le service de pédiatrie de l’hôpital Gabriel Touré emploie 6 médecins exclusivement chargés du suivi des enfants infectés par le virus du Sida ou nés de mères séropositives grâce à un appui financier du Fonds mondial. Ces médecins ont du mérite car même le retard dans le paiement des salaires n’a pas entamé leur détermination à faire œuvre utile, c’est-à-dire à s’occuper des enfants nés de mères séropositives ou infectés par le VIH.

Aujourd’hui, les arriérés de salaires ont été épongés par le gouvernement qui a pris les dispositions nécessaires pour régulariser les salaires des agents recrutés sur le Fonds mondial. Le service de pédiatrie, pour éviter la stigmatisation des enfants infectés ou nés de mères atteintes de VIH, a ajouté d’autres consultations spécialisées. À cet effet, il dispose d’une d’hémato oncologie pour la prise en charge de la drépanocytose et du cancer pédiatrique. Le ministre a également visité la petite banque de sang créée à l’hôpital Gabriel Touré pour une meilleure prise en charge des malades en nécessité de transfusion sanguine. Le ministre a ensuite mis le cap sur le centre de santé de référence (Csref) de la Commune V pour y visiter l’Unité de soins d’animation et conseils (USAC) pour la prévention de la transmission-mère enfant. Mme Diallo Madeleine Bâ y a remis des kits de prise en charge avant de poursuivre sa visite à la Cellule sectorielle de lutte contre le sida (CSLS) de son département. Cette structure assure un rôle de coordination des activités de lutte contre le Sida, notamment dans le cadre de la prévention, de la prise en charge globale.

Le Dr Aliou Sylla, coordinateur de la Cellule, a expliqué les missions dévolues à sa structure et les difficultés vécues cette année. Mme Diallo Madeleine Bâ a remis à ce niveau un appareil de comptage de CD4 (ce code détermine la mise sous ARV du patient) et des accessoires, notamment les réactifs et autres consommables. Cet appareil répond à un besoin exprimé par la région de Kayes lors de la session du Haut conseil national de lutte contre le sida (HCNLS). Il sera acheminé par la Cellule sectorielle de lutte contre le sida pour la région de Kayes. Le ministre a félicité le personnel de la cellule pour le travail accompli. Les gens ne savent pas que nous avons des dispositifs essentiels dans le cadre de la lutte contre le sida, a-t-elle relevé en incitant le personnel de la cellule à persévérer pour l’atteinte de l’objectif zéro nouvelles infections, zéro décès et zéro stigmatisation liés au sida. Mme Diallo Madeleine Bâ a également rappelé que le gouvernement envisage la possibilité de financer la lutte contre le sida sur des ressources nationales avant de souligner les très bons résultats enregistrés par notre pays dans le cadre de la lutte contre cette maladie. Le ministre de la Santé a aussi visité le siège de l’association des personnes vivant avec le VIH pour leur témoigner de la solidarité de l’Etat. Elle a offert une importante quantité de vivres à l’association.

Bréhima Doumbia

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.