Itqane au Mali … Une vision : « Construire un partenariat dans le long-terme, travailler dans le respect des normes de qualité et agir avec professionnalisme ».

1
Itqane au Mali … Une vision

S’investir dans la durée pour développer des projets de qualité, bâtir des infrastructures, agencer ou meubler des édifices qui défieront le temps afin de contribuer efficacement à la mise en œuvre  du programme de développement socio économique d’un ‘’Mali  émergeant’’, c’est la vision qui sous tend l’action du Group Itqane au Mali.  La concrétisation de cette vision en projet s’est effectivement matérialisée en 2015 à travers le choix stratégique porté par la société Laico-Mali au Groupe Itqane,  lui confiant ‘’l’important et délicat lot du marché d’agencement et mobilier’’ du grand Palace, l’Hôtel Afriqiyah jouxtant les bergers du fleuve Niger en plein cœur de Bamako, la capitale malienne. Un chantier placé sous la supervision du maitre d’ouvrage délégué Mokhtar El-Baadi.  L’expertise d’Itqane dans le choix des matériaux nobles, sa capacité à allier avec dextérité et finesse ‘’tradition et modernité’’ d’un Mali au patrimoine riche et séculaire, à transformer des meubles du quotidien en œuvres d’arts … ces atouts aux quels s’ajoutent la rigueur dans le respect des normes, règles et procédures contractuelles ont favorablement pesé dans son choix.

Un gros challenge qui récompense l’investissement d’un grand groupe ‘’connu et reconnu’’ ailleurs, pour son expertise, son savoir et savoir-faire d’aménageur-développeur de référence dans les différents domaines du métier du bâtiment avec l’outil du concept novateur et innovant de ‘’clef en main’’ selon les normes standards. Ce sont donc ces atouts majeurs que le Groupe sous la supervision de l’architecte et maitre d’ouvrage délégué Mokhtar El Baadi, est venu apporter dans l’exécution d’un des volets du grand chantier de « rénovation réhabilitation » de l’Hôtel Laico-Afriqiyah qui, depuis plus de deux décennies a changé plusieurs fois de mains. «Le Mali, nous est très chèr… et nous sommes fiers de la marque de confiance placée en nous, ici ….notamment dans la réalisation de ce gigantesque projet d’Hôtel Afriqiyah, tout comme dans celui de l’ameublement de l’Hôpital (en construction avancée) à Sebenikoro » souligne,  le PDG du groupe Itqane

Itqane au Mali … Une vision

Le Palace Afriqiyah en chantier comprend : 9 étages, 9 chambres particulières, 88 chambres standards, 17 suites ministérielles une suite présidentielle, 9 services d’étages, un rez-de-chaussée avec accueil, restaurants, lobby et boutiques  aux quels s’ajoute une mezzanine fait de salles de sports, de salles polyvalentes, de bureaux pour l’administration et d’un Spa.

Un projet complexe et valorisant

En effet, la complexité de mise en œuvre des travaux du gigantesque chantier de l’Hôtel Afriqiyah réside dans la ‘’simultanéité des travaux’’ des lots techniques, du gros œuvre et de l’agencement, confiés séparément à différentes sociétés et entreprises. Engagés ainsi dans une course contre la montre, déterminé à respecter le cahier de charge, est obligé d’opérer des travaux additionnels de modification non contractuels. Le Groupe Itqane s’appui sur l’engament d’une quarantaine de travailleurs maliens pour relever le défi « On travaille dur en dépit des difficultés, et à date, tous les travaux préparatoires des sites, salles, locaux et autres espaces du complexe dédiés au lot de l’agencement (habillage, peintures, menuiserie-alu, revêtement, portes… sont terminés » rassure, Ibrahim M’Bemba Diallo, conducteur des travaux d’Itqane-Mali.

Une affirmation corroborée par l’uns des transitaires attitré de Laico-Mali chargé des transactions pour le compte d’Itqane. Pour Modibo Sidibé de la Société de Transit GPS Trading « Itqane est à 95 % de son niveau d’approvisionnement en matériaux de revêtements durs (marbres, carreaux, parquet au sol, lits, matelas, et autres mini bars, coffres forts, portes sont livrés et stockés dans les magasins du chantier. Ils n’attendent que la fin des travaux des autres lots techniques pour être installés conformément aux obligations contractuelles ».

En règle avec ses engagements contractuels, le groupe Itqane a déjà  acheminé sur Bamako et stocké dans des lieux surs les équipements, accessoires et mobiliers nécessaires au chantier. « Dès que les travaux des autres lots techniques qui occupent nos espaces d’agencements seront finis nous passeront à l’action » confie le conducteur des travaux.

Une étape majeure qui verra dès lors, le Groupe utiliser une centaine de travailleurs marocains et maliens sur le chantier sans compter la palette de fournisseurs et de sous traitant locaux travaillant déjà étroitement avec le staff Itqane dans le strict respect des normes et procédures en vigueur.

Le conducteur des travaux Itqane se montre confiant : « Nos activités respectent strictement les règles et procédures du pays. Comme tout chantier, nous rencontrons  des obstacles opérationnels que nous levons au fur et à mesure en respectant les règles et procédures compatibles à nos obligations contractuelles. Les travailleurs maliens sont motivés, coopératifs et se donnent à fond ». Et à Ibrahima M’Bemba Diallo ‘’Ibro’’ de rajouter : « Nous entretenons également de bons rapports avec un réseau de fournisseurs locaux et développons des relations ponctuelles avec des entrepreneurs locaux appelés d’urgence pour des travaux spécifique. Face aux problèmes opérationnels qui se posent, à cause de la complexité du chantier,  nous essayons chaque fois, de trouver des solutions idoines dans une franche collaboration pour mener ensemble, à bon port ce chantier important pour le Mali et pour l’Afrique ».

Au delà de ce chantier majeur respectant les normes de sureté et de sécurité, les règles et procédures en vigueur, Itqane veut surtout construire la confiance et poser les jalons d’un partenariat agissant, solide et durable au Mali. C’est ainsi qu’avec passion et abnégation, le groupe et son staff conformément aux orientations et observations figurant dans le plan des travaux fournis par le maitre d’ouvrage délégué, Mokhtar El Baadi, mettent le cœur à l’ouvrage afin d’apporter leur touche en redonnant toute sa splendeur et sa grandeur à ‘’l’Hôtel  Laico-Afriqiyah’’, orgueil de Bamako et fierté du développement économique du pays. Un site appelé à abriter de très grands événements.

Un chantier-école garantissant la formation et le transfert des compétences

Auréolé de son ‘’Prix 2016’’ de  meilleur « Groupe marocain Exportateur » dans la catégorie ‘’Transfert des compétences et de l’expertise’’ en Afrique,  Itqane apporte son expertise dans la valorisation du potentiel local à travers la formation, l’apprentissage, l’insertion et la promotion des jeunes. Sur le chantier-école de l’Hôtel Afriqiyah et grâce à l’encadrement du staff Itqane, des jeunes ouvriers manutentionnaires maliens sont devenus des techniciens en pose de faux plafond BA13,  des élèves menuisiers recrutés sur le tas sont dorénavant capables d’utiliser du matériel électrique. « Notre transfert d’expertise a pour objectif fondamental de créer localement une main d’œuvre qualifiée, et in-fine de créer un partenariat ‘’gagnant –gagnant’’  où la collaboration bien faisante trouvera toute sa dimension» indique  Kamal Mekouar. « A Itqane nous croyons en l’Afrique qui fait confiance à l’Afrique …. Et nous sommes attachés au partage de notre expertise et au transfert des compétences pour apporter une valeur ajoutée au made in Africa ».

Outre ce projet phare, le groupe Itqane est aussi présent dans la mise en œuvre du chantier de l’Hôpital de Sebenikoro (voir ci-dessous) où, il s’occupe du « lot d’ameublement ». Itqane a déjà livré tout le mobilier médical nécessaire au chantier.

Itqane au Mali … Une vision

Grand spécialiste de la décoration et de l’ameublement, porteur d’un label de qualité et de référence dans la professionnalisation de l’artisanat, le groupe Itqane projette d’ouvrir au 4eme trimestre 2017,  un Show room (grande vitrine d’exposition-vente) dans le quartier administratif de l’ACI 2000 de Bamako.

Le show room en construction avancée sera aussi un cadre approprié pour développer l’activité de l’entreprise au tour du concept African-Art made in Morocco, mettre  les produits et le savoir-faire africain en valeur en créant et développant  un grand marché du ‘’consommons africains’’

La délocalisation des activités et l’ancrage du groupe Itqane au Mali, depuis 2015, conformément aux orientations de sa Majesté, le Roi Mohammed VI sont une illustration parfaite de l’engagement, à donner une ‘’dimension visible et lisible’’ à la coopération  maroco-malienne, à tous égards, exemplaire. Ces projets ambitieux et novateurs développés dans un pays amis et frère reflètent la qualité des relations historiques et fécondes entre la Royaume Chérifien et le Mali. Ils sont surtout l’expression vivante de la volonté de sa Majesté, le Roi, Mohammed VI du Maroc et du Président, Ibrahim Babacar Keita du Mali d’insuffler un dynamisme nouveau à ces relations dans le cadre d’un partenariat stratégique.  « À Itqane, nous nous inscrivons dans cette trajectoire parce que nous croyons en l’avenir du Mali et nous sommes déterminés à l’accompagner dans son élan de développement, au nom des valeurs et des convictions que nous partageons ensembles » conclut confiant, Kamal Mekouar, PDG du Groupe Itqane.

Itqane et l’Afrique : Promouvoir ‘’le made in Africa’’

 

Après avoir fait ses preuves au Maroc, le groupe Itqane exporte depuis 2012 son savoir et savoir faire sur le continent sur le principe du ‘’gagnant-gagnant’’. Il est présent en Guinée, au Niger, en Guinée-Bissau, au Sénégal et bientôt en Côte d’Ivoire.

Dans sa stratégie de régionalisation, Itqane étend son spectre d’action, étoffe son arsenal en s’équipant et surtout en renforçant son staff d’architectes, d’ingénieurs, d’infographes et de designers pour relever les grands défis de la mondialisation et répondre aux offres de partenariats publics-privés en Afrique et à l’international. On ne le dira jamais assez : l’Afrique a besoin de structures intégrées comme celles d’Itqane, développant la chaine de valeur, si on veut avoir des entreprises efficaces, capables d’offrir des produits et des services de qualité pour encourager à produire et à consommer africain ‘’le made in Africa’’.

I A Barry

PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here