Crise sécuritaire : Mopti maintient la garde haute

1

Crise sécuritaire : Mopti maintient la garde hauteLe gouverneur de la région de Mopti, Kaman Kané a présidé dans la salle de conférence du gouvernorat vendredi dans l’après-midi une rencontre sur la situation sécuritaire et des dispositions à prendre pour prévenir d’éventuelles infiltrations. La rencontre visait aussi à sensibiliser les populations à suivre les directives édictées par les plus hautes autorités, à savoir maintenir le calme, la sérénité, éviter l’amalgame et rester mobilisées derrière le gouvernement pour toute action ayant trait à la situation qui prévaut dans le pays.

La rencontre, élargie aux partis politiques présents dans la région, s’inscrivait dans le cadre de la mobilisation de nos compatriotes pour faire face à la situation difficile que nous vivons.

Elle a regroupé outre les membres du cabinet du gouverneur, les responsables administratifs et militaires, les élus, les responsables des organisations de la société civile, les partenaires au développement, les représentants des confessions religieuses et les notabilités.

Après une présentation liminaire de l’évolution de la situation sécuritaire du pays, suite à l’agression perpétrée par le MNLA et les narco-jihadistes par le gouverneur, le commandant d’arme de la place, le colonel Saïbou Doumbia a fait le point des mesures sécuritaires mises en place. Il a évoqué à ce propos le renforcement des postes de contrôle, l’opérationnalisation des check-points et l’intensification des patrouilles à l’intérieur comme en dehors de la ville.

Convaincu que le renseignement constitue environ 60% des facteurs de victoire contre un ennemi, les deux intervenants ont mis un accent particulier sur le rôle combien important des populations dans ce domaine. Il a été demandé à la population et surtout aux transporteurs terrestres et fluviaux de signaler tous cas suspects.

Spécifiquement à l’intention des transporteurs fluviaux la consigne est d’arrêter de faire traverser le fleuve de nuit à tout individu ou groupe d’individus. Cette précaution est nécessaire car la région de Mopti partage une longue frontière poreuse aussi bien avec la Mauritanie et qu’avec le Burkina Faso. Rappelons qu’en 2012 trois cercles de la région étaient occupés par les irrédentistes et leurs complices obscurantistes.

Le gouverneur, Kaman Kané a réitré la consigne des hautes autorités, invitant nos concitoyens à rester soudés et à faire des bénédictions pour la patrie.

D. COULIBALY

AMAP – Mopti 

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.