La résolution de la problématique de sécurité au Mali : Le Ministère de la sécurité intérieure et de la protection civile et le DCAF s’engagent

0

La résolution de la problématique de  sécurité au Mali : Le Ministère de la sécurité intérieure et de la protection civile et le DCAF s’engagentL’hôtel azalai grand hôtel a servi de cadre à cet atelier de planification stratégique du ministère de la sécurité intérieure et de la protection civile du 4 au 6 Aout dernier. La cérémonie d’ouverture était placée sous la présidence du ministre de la sécurité intérieure et de la protection civile Sada Samake. Il avait à ses cotés Joli Ruch Morard chargé de programme de DCAF, l’inspecteur Général de la police Yacouba Diallo président du comite sectoriel pour la reforme du secteur de la sécurité.

Après la crise politico-sécuritaire que le Mali a traversée, le problème de la sécurité des personnes et de leurs biens devient la priorité de notre plus haute autorité et des partenaires du Mali. C’est dans le but de résoudre cette problématique que le ministère de la sécurité intérieure et de la protection civile en partenariat avec le DCAF a organisé cet atelier de 3jours. Selon la chargée de programme de DCAF, cet atelier rentre dans le cadre du programme Sahel et l’exécution de l’initiative gouvernance, sécurité, droits humains qui est mis en œuvre dans trois pays à savoir le Mali, le Niger, le Burkina Faso. L’objectif de ce programme consiste à appuyer les acteurs majeurs impliqués dans la gouvernance du secteur de la sécurité entre autres l’exécutif, le parlement et la société civile dans certains domaines comme le cadre normatifs, les aspects structurels. Il est financé par le Danemark et la Norvège mis en œuvre par le DCAF et le NDI. Ce programme vise à permettre aux différents acteurs d’avoir des institutions de sécurité efficaces, transparentes et redevables disait l’orateur. Pour sa part le ministre dira que cet atelier est le fruit d’une longue coopération que le centre de Genève pour le contrôle démocratique des forces armées entretient depuis quelques années avec notre pays, singulièrement avec son département. Cette coopération a connu ses débuts avec l’établissement d’une convention de partenariat avec le programme d’appui à la gouvernance partagée de la sécurité et de la paix en 2009, suivi de l’adhésion du Mali au conseil de Fondation du DCAF. Il a invité les participants à bien suivre cette formation et à faire des débats fructueux  pour une bonne protection des personnes et de leurs biens qui est leurs missions de tous les jours.

Bissidi Simpara

PARTAGER