Menace sur la sécurité routière au Mali : Une néophyte à la tête de l’Anaser

22 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Moins de deux ans seulement après avoir été chassée du poste de directrice générale adjointe de l’Agence nationale de sécurité routière pour  «incompétence notoire» par le ministre de l’Equipement et des Transports de l’époque, Hamed Diane Séméga, la dame Assa Sylla vient d’être propulsée à la tête de la direction générale de la même structure par les autorités de la transition. C’est à croire que par un coup de baguette magique, cette vendeuse du Grand marché en 2002, qui était jugée nulle au poste d’adjoint au Dg de l’Anaser, est devenue subitement capable d’assumer les fonctions si stratégiques de Dg de l’Anaser.

Assa Sylla

La dame Assa Sylla vient donc en remplacement de Mamadou Koné, un technicien hors pair qui est le seul malien à avoir fait une formation routière d’abord à Lyon et ensuite à l’Ecole nationale des ponts et chaussées en France. Est-ce à cause de ce profil qu’il a été désigné en son temps pour présider la création de l’Anaser ? Toujours est-il que le temps a donné raison aujourd’hui à Hamed Diane Séméga puisqu’en un laps de temps, Mamadou Koné est parvenu à faire de l’Anaser une structure phare du Département. Ce dernier, au lieu de lui rendre tous les honneurs de la République pour avoir su contribuer à promouvoir et renforcer la sécurité routière, tout en améliorant les conditions d’exploitation du réseau routier au Mali, a été purement et simplement sacrifié sur l’autel des intérêts politiciens sordides. Ou peut-être même des amitiés trop familières.
Le plus révoltant est que son Ministre de tutelle, c’est-à-dire le ministre des Transports et des infrastructures routières, le colonel Abdoulaye Koumaré, n’a jamais eu la courtoisie, encore moins le courage de l’informer par rapport à la décision qu’il s’apprêtait à prendre en son encontre. C’est a travers la presse que Mamadou Koné a appris qu’il a été remplacé à la tête de l’Anaser. De toute façon, Mamadou Koné comme tous les autres fonctionnaires est en mission et doit être prêt à servir l’Etat là où le devoir l’appelle. Mais de là à le faire remplacer par cette Assa Sylla, cela ne fait pas sérieux comme choix. Mais il semble bien que celui qui disait que ce que femme veut Dieu le veut n’a pas tellement tort.
La nouvelle directrice au centre de toutes les critiques
L’annonce de la nomination de Assa Sylla en qualité de directrice générale de l’Anaser a été ressentie comme l’effet d’une bombe, tant au Département qu’à l’Anaser.
Au niveau du Département des transports et des infrastructures routières, ses collègues de service la considèrent  encore comme la vendeuse de 2002 au grand marché de Bamako, qui est devenue chargée de mission à cause de ses soutiens politiques et surtout de ses amitiés particulières avec des responsables de l’Adema.
Est-il besoin de rappeler en effet que la dame Assa Sylla est militante de l’Adéma Pasj. Elle est aujourd’hui conseillère municipale à la mairie de la Commune I du district de Bamako et membre du bureau des femmes de l’Adéma Pasj. C’est par ce biais qu’elle est venue au ministère de l’Equipement et des Transports en qualité de chargée de mission pour s’occuper de Sida et de Gouvernance. Sa venue dans le domaine de la Sécurité routière relève plus de la volonté de Hamed Diané Séméga que d’une compétence ou d’une expérience professionnelle quelconque de sa part.
Selon nos informations, la nouvelle directrice générale de l’Anaser n’a jamais fait une formation de sécurité routière. Elle a simplement subi un petit stage en entretien routier à l’école des ponts et chaussées et une conférence de l’Aipc. Voila toute sa qualification professionnelle. On a en outre appris, de source sure, qu’elle fait partie des lots de régularisation de 2010. Ladite régularisation a été faite sur quelle base ? Ce qui est sûr, au moment de sa régularisation, elle n’était plus contractuelle de l’Anaser.
En outre, son contrat de 2000 à 2009 avec le Département de l’Equipement et des Transports est un contrat de chargé de mission. Ce qui fait dire à certains de ses collègues qu’elle a été imposée par Hamed Diane Séméga. Et que le fameux CV qu’elle a concocté est truffé de faux dossiers.
Au niveau de l’Anaser, le personnel craint le pire
En effet, sur le plan de la gestion des ressources humaines, nos sources nous informent qu’elle entretient des relations exécrables avec tout le personnel de l’Anaser. Pour ce qui est de ses qualités professionnelles, certains cadres nous confient qu’elle n’en a point. Quant à d’autres plus critiques «Assa Sylla ne peut pas expliquer un phénomène de sécurité routière. Elle n’est pas capable de proposer une solution à un problème de sécurité routière».
A l’Anaser, tout le monde est unanime à dire que c’est de la rigolade. Que cette bonne dame réclame la paternité du Programme d’action multisectoriel alors que ledit programme est le résultat d’une action multisectorielle. Pourquoi le ministre des Transports et des infrastructures routières a-t-il alors accepté de nommer une telle dame à la tête de cette structure technique alors que le colonel Koumaré jouit jusqu’à ce jour de préjugés favorables en termes de sérieux et de rigueur de la part de tous ceux qui le connaissent ? Pour certains, sa bonne foi a été abusée. Pour d’autres, c’est le président par intérim et non moins président de l’Adéma Pasj, Dioncounda Traoré, qui aurait joué dans cette histoire.
Toujours est-il que  l’Anaser est désormais inscrite à l’article de la mort avec cette nomination qui met aussi à nu la pratique des enquêtes de moralité fort décriée avec d’anciens bagnards et des personnes de moralité douteuse qui s’emparent de plus en plus des responsabilités dans notre pays. Nous y reviendrons après un tour parmi les ballots de la friperie au marché de Médine où un business entre sœurs Sylla fait recette.
Birama FALL

SOURCE:  du   12 nov 2012.    

22 Réactions à Menace sur la sécurité routière au Mali : Une néophyte à la tête de l’Anaser

  1. Maninga 73

    Mais pourquoi diable, on ne cesse pas ces genres de coup bas? D’articles commander ou autres comportements qui tant a dénigrer les gens? Ce journaliste na pas mieux a faire? Pour ne pas analyser des situations avec des points de vus. Mais tu n’as fait que la dénigrer, or tu ne la connais même pas personnellement selon ton article. Arrêtons, cela ne fera pas avancer le pays. Laissez lui le bénéfice du doute. Elle vient juste de venir, donnez là au moins 3 ou 6 mois. A bon entendeur salut!!!

  2. corail

    Mr Veridique
    Je pense qu’il a bien parlé le journaliste pourquoi ça vous dérange

  3. minouche y-

    cette histoire est désespérant pour tous les grands cadres du mali qui ont passés leur temps sur le banc des grands universités européens !! eh oui les vendeuses du marché prennent le pouvoir!! faux diplômes faux CV et soutenu par les politiques!!qui peut mettre en cause la gestion d’un service au mali??? tout le monde sait ce qui se passe !!! et non pas seulement ANASER!! arrêtons de chercher la BÊTE NOIRE!! ou plutôt les personnes à abattre parce qu’ils n’ont simplement pas d’appartenance politique ou plutôt… militaire!!! Assa Sylla doit prouver maintenant ce q’elle sait faire!! l’avenir nous dira!!

  4. Assa sylla est une femme battante. Elle peut bien remplacer Monsieur koné à la tête de l’Anaser. monsieur le journaliste quand vous dites c’est l’arret de mort de l’anaser parce que madame assa sylla est nommée directrice, vous insulter tous les travailleurs de l’anaser parce c’est un travail d’équipe et non un travail d’une seule personne. L’ancien Directeur Monsieur Koné est certes un bon cadre mais il ne peut pas rester éternelement à la tete de l’anaser. Alors Monsieur le journaliste questions:
    1. Etes vous au courant des resultats de la mission de controle et de vérification commanditée par le contrôle général des services publics sur la gestion de Monsieur Koné à l’anaser?
    2. Etes vous sûr que monsieur koné a bien géré l’Anaser?
    Réponse :adresser au Contrôleur général des services publics à l’ACI 2000 pour le savoir. Donc arreter de distraire les gens, monsieur a été tout simplement victime de sa gestion de l’anaser.
    Donc arretez monsieur le journaliste de distraire les gens. si vous dites qu’un ancien adjoint ne peut pas remplacer son directeur cela veut dire que le directeur aussi n’était pas à la hauteur.

  5. tiefo

    m sylla degage je nevoi pas comment etant ex dga tu n a pas geré fonction et maintenant dg vraiment on va ou dns ce pays les personnes ki sont entrains dela soutenir soyonsrealiste et regardonslesdiplome jene connai personnes d entres euxmais je regarde les faits :wink:

  6. b12

    hooo Maliba où allons nous? g vs connais pas mè felicitation à c7 dame

  7. mini

    elle à bien géré point G avant l’ANASER laisser ns en paix

  8. prarappp

    héï ns ne sommes plus dans le mouvement citoyen MK stp laisse la bonne dame géréeeeeeeee son service

  9. zir

    kel egocentriste à l’endroit de sylla

  10. L'imame

    Je prend acte , prions Dieu afin qu ‘il nous diriges toujours dans la bonne direction bonne chance à la Dame ; et à Kone que ton avenir ne
    s’arrête pas la que Dieu te guide dans le bon chemin .

  11. triptik

    HONTE HONTE A LA PROFESSION VOILA UN EXEMPLE DE PROSTITUTION !!!!!! DANS NOTRE PAYS OU PERSONNE N’EST CAPABLE DE FAIRE CORRECTEMENT SON TRAVAIL MR JOURNALISTE OU PEUT JOURNALIER DE MERDE COMBIEN AS TU RECU POUR PONDRE CETTE MERDE AUSSI PIETRE QUE TES CHIOTTES ?
    MADAME FELICITATION FAIT TON TRAVAIL ET GARE A TOI SI TU TOMBES DANS CE PIEGE SURTOUT MONTRE QUE TU MERITE BIEN CE POSTE !!!!!

  12. MISSAINI

    EN PLUS ELLE EST TCHATCHO

  13. adam

    elle va tuer la boite là

  14. Miniankaden

    M. Fall, vous êtes à vomir… :evil: :cry: Comment un « journaliste » peut il se conduire de la sorte? Comment pouvez vous être aussi exécrable…C’est la première fois que je vois cette dame, donc je n’ai aucun interêt à la defendre. c’est votre article qui sent le vomis!!! S’il y a un probleme, emandez au planqué de Dakar! :mrgreen: :lol:

  15. KDAM

    il faut rapele ke ns ne somes pa a l’heure de reglement de compte on se conai depui le met et entre MK et AS qui est capable de koi, mr le journaliste ocupe toi de se ke tu conai faut pa la déontologie te chape faute de quelq miete, MK nou a créée combien de proble san solution depui le casque au permis moto, carte grise et autr, changeons de comportement et laiss la bonne dame s’instale dabor en cor une foi on se cone dan ce departement.

  16. foul

    mes félicitations Sylla; Mr le journaliste apprend à respecter les lecteurs je ne vois aucun propos qui compromet la dame, avant tout elle à été adjointe avant de devenir directrice à l’hôpital du point G le directeur adjoint est un économiste de formation mais il gère bien son poste (une direction c’est une équipe); dans tout les cas à l’ANASER il n’y a rien à faire sauf récupérer les sous des usagers.

  17. Sifamoala

    Rien que pour cette vilaine dépigmentation, cette dame ne devrait pas être à ce poste. :evil:

  18. monsieur le journaliste, as tu recu combien de MK ?

  19. Mohamedy

    Ce journaliste mercantiliste est aussi plat que la terre.

  20. Billali ka bourou

    Cé Maliba no on va voir tout ici xxxx