Le niveau de sécurité à son maximum

0

Pour accueillir ce sommet, le niveau de sécurité a été élevé à son maximum dans la capitale. Tous les corps de défense et de sécurité étaient mobilisés. Tous les endroits névralgiques de la ville étaient sous étroite surveillance. Des hommes étaient postés à maints endroits et des patrouilles sillonnaient la ville. Dans les casernes, des unités étaient prêtes à intervenir. « Comme vous l’avez constaté, même les agents de police de la circulation routière ne sont pas à leurs postes habituels. Nous sommes mobilisés et déterminés à relever le défi », nous a confié un policier en jalonnement sur l’avenue de l’Iser au Quartier du fleuve, menant à la télévision nationale qui a diffusé en direct l’arrivée des chefs d’Etat et l’ensemble des travaux du sommet, hormis bien entendu le huis clos.

Le palais de Koulouba, qui a fait peau neuve, a accueilli dignement nos hôtes. La route du palais a été interdite à la circulation durant le sommet. Aucun véhicule non autorisé ne pouvait l’emprunter. « Ça se voit que le domaine de la sécurité se professionnalise », remarquait un passant avec satisfaction.

En plus du palais, les hôtels qui accueillaient nos hôtes étaient aussi sous bonne garde. La couverture aérienne était bien assurée.

Pour la presse, les mesures de sécurité exceptionnelles se sont traduites par des changements notables. Des badges personnalisés ont été délivrés par les services de communication de la présidence. Les journalistes ont été regroupés au niveau de la Maison de la presse et emmenés par bus à Koulouba.

A. M. C

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here