Paix et sécurité au Nord : Le président TOURE bientôt a Kidal

0
0

Le chef de l’Etat rendra visite à nos compatriotes rentrés de Libye pour les assurer de la volonté du peuple de vivre dans un Mali en paix, un Mali en sécurité, un Mali uni.

Les représentants des Maliens rentrés de Libye se réclamant de la communauté des Ifoghas ont été reçus hier à Koulouba par le président de la République, Amadou Toumani Touré. La rencontre s’est déroulée en présence du ministre de l’Administration territoriale et des Collectivités locales, le général Kafougouna Koné, du chef d’état major général des armées, le général Gabriel Poudiougou et d’officiers supérieurs. Ce groupe de la communauté des Ifoghas a été introduit chez le chef d’Etat par le député d’Abeïbara, Ag Bibi Ahmada. Au cours des échanges, il a été question de paix, de sécurité et de développement dans notre pays.

Le président Touré a souhaité la bienvenue à nos compatriotes rentrés de Libye avant de les assurer que le Mali appartenait à tous ses fils qui sont résolument engagés pour la paix, la sécurité et le développement. « Je profite de cette occasion pour saluer d’abord mes compagnons d’armes et ensuite mes parents qui ont fait l’honneur, à moi et à mon pays, de venir me rendre visite à Koulouba et de me permettre d’échanger avec eux. Je voudrai, au nom du pays et de l’armée, les remercier de cette démarche que je trouve patriotique. Je voudrai également leur dire qu’ils sont les bienvenus au Mali et qu’ils ont les mêmes droits que les autres Maliens », a-t-il déclaré. Amadou Toumani Touré a rappelé que le général Kafougouna Koné, en sa qualité du ministre de l’Administration territoriale et des Collectivités locales, avait conduit une délégation à Kidal pour aller rencontrer tous nos compatriotes venus de la Libye et leur transmettre ses salutations et celles de l’ensemble du peuple malien. « Leur présence ici à Koulouba est à saluer car cela a permis d’échanger les idées, de dire quelles sont les solutions aux différents problèmes qui se posent en terme de sécurité et de proposer des solutions. Je voudrai les assurer de ma volonté et de la disponibilité du gouvernement, de l’armée et de l’ensemble du peuple malien de les accueillir en Maliens et de faire en sorte que la paix et la sécurité puissent régner dans notre si beau pays », a-t-il noté. Le président de la République a, dans la foulée, annoncé qu’il rendra visite à nos compatriotes rentrés de Libye à Kidal en compagnie d’autres responsables de l’armée. « Nous viendrons les rassurer de notre volonté pour un Mali en paix, pour un Mali en sécurité, pour un Mali uni et dire également que nous sommes tous conscients du développement de notre pays. Je pense que c’est là où se trouvent les défis.

C’est ensemble dans la paix et la sécurité que nous pourrons relever ces défis et ménager les conditions pour que nos populations puissent vivre mieux et lutter contre la pauvreté et la précarité et surtout penser comment rassembler nos jeunes, réfléchir aux chances à leur donner et aux alternatives à leur proposer. Ce sont des points sur lesquels nous allons discuter », a indiqué le chef de l’Etat. Le représentant du groupe de la communauté des Iforas a déclaré être à la tête d’un bataillon de plusieurs éléments qui sont déjà rentrés de Libye et d’autres qui sont en cours de route. Le « colonel » Sidi Lama Ag Amikal, le plus haut gradé du contingent, avoue avoir apprécié le message du président de la République qui, selon lui, est un message pour la paix, la sécurité et le développement du Mali. « Nous nous félicitons de l’accueil qui nous a été réservé par le chef de l’Etat. Nous sommes venus ici pour le saluer pour tout ce qu’il a fait pour l’accueil que nous avons reçu au Mali. Nous avons échangé avec lui sur les problèmes que nous avons rencontrés sur place. Nous lui avons dit que nous sommes prêts à travailler dans notre pays. Nous lui avons également dit que tous nos frères qui sont venus de Libye sont pour la paix. Nous pensons que nous sommes venus chez nous. Nous sommes des militaires, nous souhaitons notre intégration. Nous souhaitons aussi ramener la paix et la sécurité dans notre pays. Nous demandons à tous les Maliens de nous unir pour la paix », a-t-il déclaré.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.