Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion: Les femmes dans les livres de Cheick Oumar KANTE

  1. #1

    Les femmes dans les livres de Cheick Oumar KANTE

    La journée internationale de la femme, elle est fêtée tous les jours de l’année sur plusieurs pages des livres de Cheick Oumar KANTÉ.

    Quelques extraits :

    « Féminiser le plus possible toutes les… chasses gardées masculines demeure un impératif catégorique. Pour espérer, dans tous les domaines, voir se profiler une autre donne à une échéance raisonnable ! La proportion d’hommes, dans le monde, ayant dicté les choix qui ont conduit aux impasses actuelles étant si énorme, je ne peux que faire mienne l’affirmation en décembre 1949 d’une des mères de la Constitution allemande, Hélène Weber :
    "Un état dominé uniquement par des hommes est la ruine des Peuples." »

    Tiré de "À Dongora coulera à nouveau la rivière" (p185), Riveneuve éditions, Paris 2011.
    (Observation: L'auteur sera présent, pour ce titre entre autres, au Salon du livre de Paris 2012, Porte de Versailles, Stand G95, samedi 17 mars de 19h à 21h

    ***

    « Et c’est bien d’une « émasculation » salutaire du pouvoir en France qu’il s’agit, d’un dosage raisonnable du taux de testostérone dont l’excès, toute comparaison faite, est plus dévastateur en politique que dans le cyclisme (...)
    À n’en pas douter, une vraie manière française de diriger différemment – de façon non saignante, propre, apaisée, innovante et efficiente – sera inaugurée quand elle sera féminine !
    Ainsi, des Marianne très bien incarnées occuperont-elles le Palais de l’Élysée, au gré des futures alternances, non pas de façon virtuelle mais de manière réelle, après avoir trôné de longue date sur tous les autels de Mairies. »
    (...)
    « La délicatesse, la persévérance, la fermeté dans l’élégance, l’amabilité sans la sensiblerie – qui ne caractérise pas, de toute façon, les femmes en particulier –, l’imagination sans cesse aiguillée par la raison, ces qualités réunies (...) aideront à dégager la politique hexagonale de l’ornière dans laquelle elle s’est trop longtemps embourbée.
    Et puis, féminine [pas n’importe laquelle, bien sûr !], la Voix de la France aiderait le monde entier – on est en droit de l’espérer – à se frayer d’autres chemins que ceux des maquis somaliens, afghans, irakiens... que certains présidents hégémonistes, modèles de quelques-uns des aspirants français à l’investiture suprême, ont encouragé à prendre de façon si tragique. »

    Tiré de "Vivement une Présidente !", article invitant à voter pour Ségolène Royal en 2005, publié sur divers sites Internet et repris dans "Pourquoi, diable, ai-je voulu devenir journaliste ?" Menaibuc, Paris, édition augmentée 2007 (p217).

    ***

    « (...) On en arrive presque à devenir honteux de ressasser que [la Guinée] est bénie par la nature et, [vraiment maudite], du seul fait de ses hommes ! Mais, Guinée signifie femme en soussou. Et, comme les murs porteurs de l’édifice tiennent encore un peu grâce à la gent féminine qui a toujours veillé sur eux comme à la prunelle de ses yeux, c’est assurément avec le temps des Guinéennes que se produira le sursaut tant attendu. »

    Tiré de l’article "Guinée : En attendant le big-bang !" (p.229) id

    ***

    « (...) Les [Maîtres du Piédestal] (...) ont suggéré à la nouvelle arrivée – la dernière, espèrent-ils – de se reconvertir à la cueillette pour son plus grand bonheur de fille, de femme, d’épouse et de mère, comme va devoir le faire, de toute façon, toute la gent féminine des lieux.

    Prenant la juste mesure du prochain combat à livrer, certes anachronique depuis longtemps dans son pays d’origine même, la réplique instantanée que s’est donnée Marie-Pierre, sous le regard ahuri, des chasseurs [lesdits Maîtres] est cinglante.

    - Je me les brûlerai peut-être ou je me les gèlerai ! Mais il n’est plus question pour moi – je devrais dire: il est hors de question pour nous – de faire machine arrière !
    - En nous sont mortes et enterrées toutes vos icônes conventionnelles: les douces moitiés, les tendres compagnes, les reines, les concubines, les amantes, les courtisanes, les nymphes, les dulcinées, les muses, les sirènes, les figures de proue, les figurines en verre, les bustes en albâtre, les statuettes en ébène, les ombres sur les billets de banque, les transparences sur les bons de trésor, les flous artistiques sur les timbres-poste…
    - Nous avons, en somme, décidé de redevenir partout les amazones que nous n’aurions jamais dû cesser d’être mais, cette fois, nous les mettrons bien en valeur nos seins fermes, fiers et érigés !
    - En vraies « salopes », nous allons reprendre nos places de « *****nes de garde » de la société ! Et, vous avez tout intérêt à bien vous tenir car, nous disposons d’armes d’une autre puissance que les vôtres !
    - Si vous n’y prenez… garde, d’ailleurs, c’est à un piédestal plus haut, cent mètres en l’air pour être très précises, que nous allons vous expédier, vous et tous ceux qui vous ressemblent.
    - Ne riez pas, nous saurions vous envoyer en l’air dans des cabines de pilotage de grues condamnées, qu’il vous serait impossible de manier pour redescendre. À bon entendeur salut !

    Le pittoresque et la véhémence des propos surprennent un peu mais d’une prof de philo de son état, auteur de quelques ouvrages féministes et écologiques, il ne fallait pas s’attendre, de toute évidence, à la moindre indulgence envers des nostalgiques du temps et des mœurs des cavernes ! »

    Tiré de la nouvelle "Le savoir-vivre informatique" (p31) du recueil "Le bogue réparateur !" l’Harmattan, Paris, 2005

    ***

    Bonne Fête à toutes les Femmes et non pas aujourd’hui, seulement, mais hier déjà, puis demain, après-demain et tous les jours à venir !
    Dernière modification par lecok 12/03/2012 à 11h50

  2. #2
    Modérateur Avatar de cricri
    Date d'inscription
    août 2007
    Localisation
    Bamako
    Messages
    2478

    Re : Les femmes dans les livres de Cheick Oumar KANTE

    Citation Posté par lecok Voir le message

    « (...) On en arrive presque à devenir honteux de ressasser que [la Guinée] est bénie par la nature et, [vraiment maudite], du seul fait de ses hommes ! Mais, Guinée signifie femme en soussou. Et, comme les murs porteurs de l’édifice tiennent encore un peu grâce à la gent féminine qui a toujours veillé sur eux comme à la prunelle de ses yeux, c’est assurément avec le temps des Guinéennes que se produira le sursaut tant attendu. »

    Tiré de l’article "Guinée : En attendant le big-bang !" (p.229) id
    Que tant de choses pour la "F"emme.
    Merci du recap!

    Bah, le big-bang est arrivé, il est même passé – les guinéennes effectivement ont été à la première loge et les hommes ?…des pauvres diables !

    Le Mali est béni aussi, car Mali veut-il dire homme et femme à la fois ?
    « Faisons attention, les mots savent de nous ce que nous ignorons d’eux »

Thread Information

Users Browsing this Thread

Il y a actuellement 1 utilisateurs connectés. (0 membre(s) et 1 invité(s)

Discussions similaires

  1. Les neuf autres livres de C.O.KANTE
    By lecok in forum Culture / Religion
    Réponses: 5
    Dernier message: 30/03/2011, 15h41
  2. Envoi de livres scolaires
    By Djulizz in forum Conseil et Entr'aide
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/02/2010, 03h34
  3. Réponses: 2
    Dernier message: 04/12/2008, 11h46
  4. Femmes Dans Le Milieu Politique
    By deesse in forum Politique & Société
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/02/2008, 12h01
  5. Cheick Oumar Dabo
    By Chicago in forum Sports
    Réponses: 4
    Dernier message: 15/04/2006, 15h46

Tags for this Thread

Bookmarks

Bookmarks

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts
  •