À Sonora, un État du Mexique, des parents se sont vus refuser le droit de baptiser leur enfant... Facebook, rapporte le Time. L’état a décidé, par la même occasion, d'établir une liste de plusieurs noms jugés inappropriés pour des enfants et qui seront donc à l'avenir bannis. La liste est encore "en cours d'écriture" et n'a pour l'instant pas été diffusée. Mais on très hâte de voir les atrocités qu'il y a dessus. "La loi est très claire car elle interdit de donner aux enfants des noms dénigrants ou qui n'ont pas de sens et qui peuvent conduire à du bullying", a expliqué Cristina Ramirez, directrice de l'état civil de Sonora.
En novembre 2012, aux États-Unis, un couple accro à Twitter avait décidé d'appeler sa fille Hashtag. Mais les parents ne sont pas les seuls à s'être inspirés d'Internet...
- En mai 2011, un couple israélien a appelé sa filleLike (Facebook).
- En 2011 toujours, un Égyptien a prénommé sa première fille Facebook.
- En 2005, un couple de Suédois a appelé sa fille Google. Pour l’occasion, Googleleur a même ouvert un site Internet.
- Un couple mexicain qui s’était rencontré par le moteur de recherches Yahoo! a tout naturellement décidé de prénommer leur enfant... Yahoo.