1ER colloque international sur le vieillissement au Mali : Vieillir mais étant actifs

0
1ER colloque international sur le vieillissement au Mali : Vieillir mais étant actifs

Le 1er  Colloque  international sur le vieillissement  s’est tenu  à  l’Institut d’Etudes et de Recherche en Gerento-Geriatrie (maison des ainés)  du  01 au 03 Juin 2016. La cérémonie était  présidée  par le représentant  du Ministre de la solidarité de l’Action Humanitaire et de la Reconstruction du Nord M. Samba  A  Baby, en présence  du Directeur général de la maison des ainés Dr Sanidié Alcaidy Touré  et du président du CNPAM M. Mamadou  Bakoroba  Traoré.

« C’est bien de vieillir mais c’est encore mieux de bien vieillir » ; sociologiquement, malgré les nombreuses pathologies qui sont le lot quotidien des personnes âgées, celle-ci restent qu’à même, des repères, des références quant à la bonne marche de la société.  Ce premier  colloque international est initié par la république du Mali afin de dégager des pistes de réflexion pour une meilleure amélioration des conditions de vie des grands Ainés. Ces trois  jours ont permis  de sensibiliser les pouvoirs publics et les communautés sur les problèmes du vieillissement et contribuer à l’élaboration et à la mise en œuvre de programmes de recherche sur la question. Le colloque a été aussi  une opportunité d’information et de formation des agents socio-sanitaires dans le domaine de la gérento-gériatrie et l’espace indiqué pour promouvoir la coopération entre institutions similaires.

Le représentant  du Ministre M.Samba Baby s’est  réjoui  de l’organisation de ce 1er  colloque de notre pays. Selon lui cela montre la volonté  politique du  gouvernement  sur  la question  de  bien  vieillir et que  la vieillesse  ne  soit plus synonyme de la peur. Il dira qu’il est temps que les pays du monde entier  s’impliquent urgemment  sur la question de vieillesse  quand on se réfère sur la projection des Nations-Unis qui aura dans le monde avant 2050 plus de personnes âgées  de  60 ans  que d’enfants de moins de 14 ans et 80% de ceux-ci vivront dans les pays en développement.

Ce 1er colloque a été l’occasion aux experts maliens  de répondre à certaines questions telles que : comment supporter la peur de vieillir si cette peur existe ? Comment soigner convenablement et parvenir  au mieux la prise en charge d’une personne âgée ? etc. Il s’agit aussi d’aborder les nouvelles perspectives, d’amener les autorités à prendre conscience  davantage des conséquences du vieillissement  sur l’Etat afin de leur donner des informations, des outils de soutien et d’accompagnement des personnes âgées  aux professionnels des institutions médicales et sociales.

Boubacar Diam Wagué

PARTAGER