22è édition du Trophée «l’Homme de l’année de Ségou» : Amadou Baïba Kouma, la récompense du mérite

2
22è édition du Trophée «l’Homme de l’année de Ségou» : Amadou Baïba Kouma, la récompense du mérite

La salle des spectacles, MIEROU BA de Ségou, a abrité, le samedi 22 Avril 2017, la cérémonie de remise du trophée de l’Homme de l’année Ségou, édition de 2016. Cette année, le choix est tombé sur le natif de Baroueli, Amadou Baïba Kouma, homme d’affaires et non moins premier président  du club de football, l’AS Bakaridjan. Plusieurs invités de marque ont fait le déplacement pour assister à cette rencontre placée sous la présidence d’un représentant du gouverneur.

Au nombre des invités figurent, entre autres, des hommes d’affaires de Baraoueli et du cercle, le maire de Baroueli, Cheick Amadou Tounkara ; l’honorable Mody N’Diaye, député (URD) élu dans la même localité. L’imam et le chef de village de Baroueli, ont également effectué le déplacement pour assister à cette cérémonie de distinction d’un ressortissant qui s’est surtout illustré par ses nombreuses actions  au profit de sa localité. Il était 22 heures quand M Salif Sidibé, parrain de l’évènement et ami du lauréat, a été accueilli, accompagné de Bakary Bakaga, représentant officiel du lauréat. Les deux personnalités sont arrivées quelques minutes avant les députés de la région. La spacieuse salle MERIOU BA était déjà pleine quand Ibrahim Bathily, le représentant du gouverneur de Région, a été installé, aux environs de 23 heures.  C’était parti alors pour une nuit mémorable, riche en sons et lumière ; une nuit à l’honneur d’un homme qui s’est distingué par la qualité de ses investissements pour son pays, particulièrement dans sa ville natale. Très attaché au développement de sa localité, Amadou Baïba Kouma, a été le premier président de l’As Bakaridjan, un club qu’il a soutenu et accompagné jusqu’à le hisser en 1ère division. On retient aussi du lauréat, le parrainage de 200 jeunes joueurs dont certains sont aujourd’hui au sommet de leur gloire. A son actif figure aussi ses actions en faveur de l’électrification de Baroueli. Amadou Baïba Kouma ne s’est pas arrêté à là. Son nom est également cité parmi ceux qui se sont beaucoup impliqués pour doter Baroueli d’un système d’adduction d’eau potable etc.

En tant qu’initiative, «l’Homme de l’année, à Ségou » a fait du chemin ; elle a déjà primé plusieurs personnalités dont l’ancien ministre Abou Sow (2011), Barou Soumbounou (2012), Mahamadou N’Diaye dit Madoufing (2013), Jalil Haïdara (2014), Boubacar Sangaré Bagnini (2015). Pour cette 22è édition (2016) le choix des organisateurs est tombé sur un bâtisseur, Madou Baïba  Kouma. Riche homme d’affaires, ABK est de ceux qui ont porté loin le nom de Barouelé où il est né un 02 octobre 1964. Absent du pays, il a désigné un représentant officiel, Bakary Bakaga, pour réceptionner le trophée à lui décerner par le Groupe de presse Rdaio Sikoro et le Journal Le Ségovien. Dans son introduction, le directeur de la radio Sikoro, Mamadou N’Diaye, a remercié tous ceux qui ont fait le déplacement pour assister à cette cérémonie organisée par leur groupe de presse en vue de récompenser celui que tout Ségou a désigné, en qualité d’Homme de l’année 2016.

C’est dans la plus grande solennité que le représentant du gouverneur a remis à Bakary Bakaga, représentant officiel, le trophée d’Amadou Baiba Kouma, désigné «Homme de l’année 2016 à Ségou».  Au nom du lauréat, M Bakaga, a félicité les organisateurs pour cette excellente initiative qui permet, selon lui, de donner du courage à d’autres. «Cette nuit, est une nuit de reconnaissance et d’encouragement d’un homme dont la vision pour sa région, est bien connue», a déclaré M Bakary Bakaga. S’adressant particulièrement à l’imam et au chef de village de Barouéli, le représentant officiel  a plaidé auprès des sages pour qu’ils continuent  à assister ABK avec leurs bénédictions. «Tout ce que Amadou Baïba Kouma fait ou entreprend, il le fait par amour pour son pays », a-t-il déclaré.

Issiaka Bathily, a exprimé le soutien du Gouvernorat à une rencontre où il est question de donner une distinction à un digne fils de Baroueli, Amadou Baiba Kouma.  «Je me réjouis de cette cérémonie, parce qu’il s’agit de distinguer un homme ou une femme qui, par son travail sur le plan politique, culturel et économique, affecte la nation, mais aussi sa communauté ». Pour M Bathily, cette cérémonie a un double intérêt. «Pour le lauréat tout d’abord, elle permet au récipiendaire de s’impliquer davantage pour les communautés. Son second intérêt, c’est de servir de valeur d’exemple et d’émulation pour les autres.  Je me réjouis que la salle est pleine de jeunes pour qui Amadou Baïba Kouma doit être une source d’inspiration », a déclaré le représentant du chef de l’exécutif régional. Selon lui, cette cérémonie vient simplement nous rappeler que nous sommes dans un pays où il faut certes sanctionner la faute, mais où il faut également récompenser…le mérite !

Côté animation, la rencontre a agrémenté par les prestations de l’Ensemble Instrumental Régional de Ségou et celles de l’étoile montante de la musique malienne, Djénéba Diawara, artiste invitée de cette 22è édition ; une édition qui a tenu toutes ses promesses.

Papa Sow envoyé spécial 

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Oui, il faut que notre pays le soutienne; je le félicite et l’encourage à persévérer dans la bonne action. Le Mali et tout Baroueli sont fiers de toi, Amadou Baïba.

  2. Amadou Baïba Kouma mérite bien ce trophée; c’est quelqu’un qui a toujours montré son patriotisme; Quand il s’agit de son pays il est capable de tous les sacrifices; c grâce à lui que l’AS BAKARIDJAN s’est imposé au niveau du championnat national; c’est un club que Amadou Baïba a soutenu financièrement jusqu’à le hisser parmi les grands clubs du pays. Ce qu’il a fait comme réalisations dans sa ville natale de Baroueli est aussi bien connu. Alors féliciiitation à Amadou, un exemple d’homme batisseur dont notre pays a besoin.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here