34 ans après sa mort : Cabral honoré par son compagnon Abdoulaye Fofana

14
Pr Abdoulaye Fofana
Pr Abdoulaye Fofana

Pr. Abdoulaye Fofana vient de soutenir sa thèse de doctorat avec mention honorable. Il a dédié ce grade à Abdoul Karim Camara dit Cabral, aux générations AMS-UNEEM et AEEM.

 

C’est le 10 mars 2014 à l’Université de Rouen (France) que le Pr. Abdoulaye Fofana a soutenu sa thèse sur le thème “ La Direction du budget du Mali, instrument stratégique de prévision et d’exécution de la loi des finances “.

 

Le récipiendaire était encadré par le Pr. Eloi Diarra qui a toujours donné le meilleur de lui-même tant dans la recherche de l’excellence au niveau académique que dans la conquête de la démocratie au Mali. Pr. Diarra est membre du Conseil supérieur de l’éducation au Mali et professeur invité dans le cadre du Tokten.

 

 

Dans un entretien qu’il a bien voulu nous accorder par téléphone, Abdoulaye Fofana a parlé de ses rapports avec Abdoul Karim Camara dit Cabral et de son parcours.

 

 

“Je suis membre fondateur de l’UNEEM et de l’AMS-UNEEM et ancien secrétaire générale de l’Ecole Nationale d’Administration et du lycée de Tombouctou (L.F.A.T.). J’avais abandonné les cours suite à la suspension de 1980 pour ne les reprendre qu’en 1991. Durant la période de suspension, j’ai fait le boulanger en famille à Mopti avec mon oncle à la Boulangerie Kansaye. Après je suis parti en exil au Burkina où j’ai passé deux années à l’Ecole supérieure de droit l’actuelle Université de Ouagadougou avant de revenir reprendre les cours à l’ENA en 1992. Du coup, j’ai été à la fois militant de l’UNEEM et de l’AEEM, au même titre qu’Oumar Mariko le leader et fondateur historique de l’AEEM”.

 

 

 

“Compagnon de lutte de Cabral avec qui j’ai tout partagé jusqu’à la mort, j’ai été membre fondateur de l’UNEEM, secrétaire aux relations extérieures et dirigeant de son comité directeur jusqu’à la suspension de 1980”.

 

 

A noter que Pr. Abdoulaye Fofana est assistant parlementaire à la commission de finances à l’Assemblée nationale et coordinateur adjoint de l’Unité d’analyse, de contrôle et d’évaluation du budget  de l’Etat du Mali (UNACEM). Enfin il est chargé de cours à l’Université des sciences juridiques et politiques.

Youssouf Coulibaly

PARTAGER

14 COMMENTAIRES

  1. Toutes mes félicitations Mon Père ! Un exemple que beaucoup devraient suivre, je vous ai vu, El Bechir Sylla peut en témoigner, supporter les mesquineries d’un chef d’entreprise qui ne vous arrive pas à la cheville, mais vous avez toujours montré que la patience et la persévérance payent. J’oublierai jamais ce jour où vous avez préféré votre dignité à la bassesse. La parfaite secrétaire comme vous m’appeliez affectueusement, je suis fière de vous.

  2. Bravo mon frere et ami.Tes parents t ont donne un nom mais avec le courage et la perseverence tu t es fait un nom:le desormais PROFESSEUR AGREGE.Je t ai connu humble et bon talibe qui a su toujours perseverer dans la foi et le travail,mon cher tu l as bien recolte.Tu as toutes mes felicitations le Cheikh.Congratulations.

  3. Félicitations FOF. Seul le courage paye dans la vie. Vous en constitué un exemple.

    Salut

  4. Merci Dr Abdoulaye FOFANA d’avoir cité et le nom de feu Cabral et de celui du Dr Oumar Mariko le leader et fondateur historique de l’AEEM.
    Dr Oumar Mariko demeure un Homme d’Etat, n’en déplaise à ses détracteurs. 😉

    • Sambou le raciste, as-tu oublie Tieblen Drame comme membre fondateur de l’AEEM, tu sais que ta memoire est selectives, mais Cabral etait un Homme d’Etat c’est pourquoi ton Moussa Traore l’a tue. Ton Mariko n’est pas un Homme d’Etat c’est pourquoi il est toujours vivant en train de lecher les bottes du prince du jour et de soutenir des criminels et assassins comme Sanogo et sa horde. Mariko le diplome par “arrangement” a detruit l’ecole malienne et a jamais.

  5. Les maliens semblent oublier Cabral quand on accepte la glorification de ses boureaux. Quelle honte. Un peuple qui oublie ses douleurs et son histoire continuera dans l’erreur.

  6. Je connais ce type , resté attaché et fidèle à Cabral avec son éternel bonnet rayé,dont j’ai toujours admiré le courage et son calme olympien.Cela n’est pas étonnant qu’il soit aujourd’hui Professeur.
    Si le courage et la persévérance avaient un nom,ce serait M.FOFANA.Bon vent!
    De la part d’un ancien étudiant qui ne t’a pas toujours porté dans son coeur.

  7. On ne devient pas prof directment aprés le doctorat. Au Mali il y a trop de prof et ils ne publient jamais de livres .

    merci

Comments are closed.