73 Familles de Kondjiguila spoliées : De leurs terres coutumières

3
Mery Doumbia a reçu mandat pour poursuivre au nom de village
Mery Doumbia a reçu mandat pour poursuivre au nom de village

Les villageois de Kondjiguila, cercle de Yanfolila, n’ont plus que leurs yeux pour pleurer: ils ont été dépouillés de leurs terres par le tout-puissant maire, Yacouba Traoré, et ses complices, qui ont fait créer là-dessus des titres fonciers. Kondjiguila se situe à 140 Km de Bamako, à 1 km du barrage de Sélingué; l’acheminement des récoltes vers Sélingué est difficile en raison de la présence d’une petite colline qui perturbe aussi le réseau téléphonique local. Afin de parer à ces difficultés, le village démarcha une agence immobilière pour qu’elle aplanisse la colline moyennant une rémunération en nature de 10 hectares de terrain. Au moment où l’agence se prépare à s’exécuter, de tierces personnes l’informent que l’endroit fait l’objet de titres fonciers. Informé, le chef du village ordonne des investigations. Il en ressort que l’ancien maire, Bokory Traoré, a, à l’insu des propriétaires traditionnels, vendu la colline. Il est aussi constaté qu’une grande partie des terres du village a fait l’objet de cession à des tiers sous forme de titres fonciers. Les titres crées par le service des domaines de Yanfolila portent les n°116, n°145 et n°146. Les deux derniers titres sont au nom des “Hôtels Azalaï” et le premier au nom de l‘”Hôtel Olympe”. Le titre foncier n°146 a été crée avec la complicité de Bokory Traoré qui l’a venduà Azalaï et le TF n°145 vendu par Yacouba Traoré à l’hôtel Olympe; quant au TF n° 116, la personne qui l’a vendu n’a pas été retrouvé pour le moment. L’actuel maire, Yacouba Traoré, aurait vendu 100 hectares de terres cultivables appartenant à 73 familles. Yacouba Traoré veut, semble-t-til, céder 250 auires hectares de leurs terres à l’Office Malien de l’Hôtellerie et  du Tourisme (OMATHO). Selon les villageois, certaines terres cédées par Yacouba Traoré sont des lieux de culte et des lieux sacrés.

Le village de Kondjiguila a saisi, par l’intermédiaire de l’avocat Yacouba Koné, le juge de Paix de Yanfolila d’une plainte pour faux et usage de faux, disposition du bien d’autrui et dépossession frauduleuse. Dans ses écritures, Maître Koné fait valoir que le village de Kondjiguila, en sa qualité de propriétaire coutumier des terres, n’a, à aucun moment, été associé à la vente des terres objet des titres fonciers susvisés. Or, le code domanial et foncier reconnaît et protège les droits coutumiers exercés collectivement ou individuellement sur les terres non immatriculées; selon le code,  nul individu, nulle collectivité ne peut être contraint de céder ses droits si ce n’est pour cause d’utilité publique et moyennant une juste et préalable indemnisation. La plainte a été reçue par le juge de Paix de Yanfolila, Dramane Soumano, qui a enjoint à la brigade de gendarmerie de Sélingué de mener des enquêtes. La gendarmerie a déjà entendu les représentants des hôtels Azalai et Olympe, les maires Bokory Traoré et Yacouba Traoré, ainsi que Diako Traoré, 1er adjoint du maire. Les procès-verbaux d’audition devaient être  envoyés, samedi 15 novembre 2014, au juge qui décidera de la suite. Les populations disent fonder espoir sur la justice. Affaire à suivre.

 

Abdoulaye Koné

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Reviendra à Zankè ce qui est à Zankè. le combat ne fait que commencer. Le maire et ses complices vont tous en prisons. Nous allons partir jusqu’au boup

  2. Mes braves parents et grand parents amis de la terre depuis la nuit des remps, ne vous pas voler vos terres. Prenez tous les moyens necessaires pour que vos heritages vous reviennent.
    Si il s’agit un developpement de grande envergures louer vos terres avec vos droits de propriete sur quelque millimetre en participant au developpement de votre region.
    Mais vous expoliez comme cela jamais. Ne restez surtout pas les bras croises et faites pour que vous trres vous reviennent. Marchez jusqu’a Bamako, plus precisement a Koulouba s’il le faut, mais vous laissez extorquer. Je ne connais pas le trop cette histoire mais ca serait preferable que vous nous plus d’informations face a ce fleau grandissant au Mali envers nos parents et grand parents villageois. Ce gouvernement d’en-cules est entrain de trop abuser de nos villageois. Ce n’est pas normal. Ne les reprenez pas pour des ignorants illetres et sans trop de moyends de defense pour les voler. Faites de cela votre prochain travail Mr. Kone.

Comments are closed.