7e Ag du RAFPRO : Le développement des compétences au menu

0

RAFPROA l’initiative du Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (Fafpa), Bamako abrite depuis hier, la 7e assemblée générale du Réseau africain des institutions et fonds de formation professionnelle (Rafpro).

 

Les travaux de l’atelier technique de la 7e assemblée générale du Réseau africain des institutions et fonds de formation professionnelle, lancés hier par le Premier ministre Moussa Mara, visent à créer une plate-forme de rencontres d’acteurs pour la promotion de la formation professionnelle, à renforcer les capacités des membres du réseau et à développer une formation de qualité permettant de répondre aux besoins de l’économie des pays membres et contribuant à l’insertion des jeunes.

 

 

La thématique de cette rencontre, qui durera trois jours, est : le développement des compétences au service de l’emploi, les programmes et les déterminants d’une insertion socio-économique réussie.

 

 

 

Le directeur général du Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage, Mohamed Albachar Touré, a expliqué que cet atelier technique participe de l’amélioration continue des pratiques par la recherche assidue d’approches de plus en plus novatrices, de plus adaptées aux circonstances de l’heure, pour la gestion et le management efficaces desdits fonds.

 

 

“Le souci constant d’une administration efficace des ressources dédiées à la formation professionnelle est la plus grande satisfaction des usagers à travers des projets pertinents de formation continue, projets efficients durables et à forts effets sur la croissance économique et sur l’insertion professionnelle des jeunes. Ce qui justifie amplement le choix du thème, à savoir : le développement des compétences au service de l’emploi, les programmes et les déterminants d’une insertion socio-économique réussie”, a rappelé le directeur général du Fafpa, Mohamed Albachar Touré. Et d’ajouter que le Fafpa-Mali est dans l’attente impatiente des conclusions et des enseignements de l’exercice de recherche, d’évaluation et d’analyse critique de la rencontre.

 

 

Pour le Premier ministre Moussa Mara, ces objectifs sont consignés dans le programme d’action gouvernementale et se déclinent comme suit : créer 200 000 emplois en 5 ans, développer une formation professionnelle de qualité et renforcer l’offre de la formation par la construction et l’équipement de centres de formation.

 

 

“En choisissant ce thème, le Rafpro s’inscrit dans la réflexion sur la question d’emploi qui exige une action d’ensemble et des partenaires à tous les niveaux afin de remédier aux difficultés qu’éprouvent les jeunes sur le marché du travail. Parce que la compétitivité, la croissance de l’économie, l’investissement direct étranger dépendent pour beaucoup du capital humain”, a déclaré le Premier ministre.

 

 

Le chef du gouvernement a souligné qu’aux termes des travaux, les participants vont apprécier l’importance du développement des compétences dans la création d’emplois, répertorier les programmes d’aide à l’emploi et identifier les secteurs professionnels efficaces.

 

 

Le PM a aussi donné l’assurance au Rafpro que le gouvernement examinera avec la plus grande attention les conclusions et recommandations de l’atelier.

Bréhima Sogoba

 

PARTAGER