A l’initiative du Groupement des leaders spirituels musulmans : Cérémonie d’hommage aux victimes des conflits du nord-Mali

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

C’est dans une communion totale que la communauté musulmane du Mali a rendu vendredi à la grande mosquée de Bamako un hommage mérité à l’ensemble des soldats maliens, français et tchadiens morts au combat pour la restauration de l’intégrité territoriale de notre pays. Cette prière collective à laquelle les fidèles étaient conviés a été organisée par le Groupement des leaders spirituels musulmans, une organisation d’obédience soufi.

C’est en présence de nombreux responsables religieux dont l’imam de la grande mosquée Koké Kallé, le coordonateur du Groupement des leaders spirituels Chérif Ousmane Madani Haïdara, le président de l’UJMMA Mohamed Macki Bah, le prêcheurThierno Hady Thiam. On remarquait aussi des responsables politiques notamment le président par intérim de l’assemblée nationale Younoussi Touré, Mountaga Tall du CNID, le ministre des Maliens de l’extérieur Demba Traoré et l’ancien chef du gouvernement Modibo Sidibé.

Le président de l’union des jeunes musulmans du Mali Mohamed Macki Bah a salué la mémoire des soldats morts au front avant de plaider sur le bien fondé de la prière collective qui leur est dédiée. Le prêcheur Thierno Hady Thiam pour sa part mettra l’accent sur les liens qui unissent les peuples malien et tchadien. A le croire, le Tchad fut pendant longtemps un pays de transit pour de nombreux maliens en partance pour la Mecque. Beaucoup d’entre eux se sont établis au Tchad et ont fondé des familles. Une façon pour lui de dire que les deux pays sont liés par l’histoire.

Après la prière du vendredi dirigée par l’imam Koké Kallé, les fidèles ont prié pour le repos de l’âme de toutes les victimes du conflit du nord Mali. Ils ont aussi prié pour le retour rapide de la paix et de la stabilité.

Prenant la parole au nom du Groupement, le prédicateur Chérif Ousmane Madani Haïdara a plaidé pour l’unité et la cohésion de la communauté musulmane du pays. Il a invité les uns et les autres à l’esprit patriotique, la justice, la tolérance. Il les a en outre invité à la retenue. Autant de valeurs sans lesquelles une société ne peut être bâtie.

Le président par intérim de l’assemblée nationale Younoussi Touré a salué les leaders spirituels musulmans pour cette noble initiative de dédier une journée de prière pour protéger notre pays, ses enfants et demander à Dieu d’accorder le paradis à l’ensemble des fils qui se sont mobilisés pour la cause du Mali. Cela pour la défense de notre intégrité territoriale et notre liberté, a déclaré Younoussi Touré.

Notons que le Groupement avait effectué jeudi une visite dans les hôpitaux de Kati, Gabriel Touré et l’hôpital du Mali pour s’enquérir de l’état de santé des blessés de guerre. Ce geste a été vivement salué par la délégation tchadienne présente dans ces établissements.

Abdoulaye DIARRA

SOURCE:  du   11 mar 2013.