A propos de l’actualité sociopolitique au Mali : « Ceux qui prétendent conduire notre patrie vers un meilleur devenir s’occupent plutôt à satisfaire leurs intérêts partisans », dixit le chérif de Nioro

21 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

 Hier, le chérif de Nioro du Sahel, Bouyé Haïdara, s’est rendu à  Bamako pour rencontrer les trois têtes de la transition sur la situation sociopolitique de notre pays. A cet effet, l’homme religieux a lu un manifeste patriote au Stade omnisport « Modibo Kéita » en présence de milliers de ses disciples venus un peu partout pour l’accueillir.

 

Bouille, Chérif de Nioro

Depuis 6 h du matin,  les disciples du Chérif ont pris d’assaut l’axe Musée national-Stade « Modibo Kéita ». D’autres étaient assis  devant le Stade. A 14 h 10,  le cortège du Chérif arrive au Stade. Sa sécurité  n’enviait en rien celle d’un Président de la République : gardes, policiers et militaires bien équipés assuraient  cette sécurité. On notait la présence (entre autres) de Mahmoud Dicko, président du Haut conseil islamique du Mali (HCIM). Après avoir remercié ses disciples de Bamako et des villes et villages pour l’accueil qui lui a été réservé,  le Chérif a fait une déclaration par rapport à la situation sociopolitique que notre pays vive actuellement. Selon lui, l’ambition sociale de tout peuple est de valoriser le patrimoine de ses ancêtres, protéger ses acquis et les préserver en vue de préparer l’avenir de ses enfants. A cet effet, il se dit ne pas prêt à voir ruiné l’exploit des ancêtres comme son père, Mouhammédou Ould Cheikhna.

« L’horizon est sombre, les initiatives ratent leurs cibles et les perspectives s’estompent comme du mirage. L’avenir immédiat est gravement compromis. Nous sauver ou périr ? Il s’agit de nous assumer ou nous fourvoyer ! C’est le seul choix qui nous reste… », a-t-il souligné avant d’indiquer que les espoirs de la démocratie se sont évanouis. « Les espoirs que nous avions placés en la démocratie se sont évanouis. Nous avons sacrifié nos valeurs,  piétiné notre foi et fait toutes sortes de concessions pour pouvoir vivre dans le modèle démocratique. Peine perdue ! Nous n’avons été bercés que de rêves et d’illusions en retour… », a déploré Bouyé Haïdara.  Par ailleurs, le Chérif de Nioro a défendu la cause du peuple malien en « jetant la pierre dans le jardin secret » de certains hommes politiques et de ceux qui sont en train de jouer à l’hypocrisie.

« Ceux qui prétendent conduire notre patrie vers un meilleur devenir alors qu’ils ignorent le chemin qui y mène s’occupent plutôt à satisfaire leurs intérêts partisans. Ils méconnaissent les aspirations véritables du peuple. Ils nous divertissent par l’actualité et leurs clivages politiques. En réalité, ils ne nous ont jamais pris au sérieux. Ils pensent que leurs petits calculs d’épiciers sortiront le Mali de l’ornière. Ceux-là sont minoritaires et trichent pour gouverner le pays », a-t-il déclaré devant des milliers de ses disciples. Et de conclure : « Ils disent travailler pour la patrie. Mais pourquoi se détournent-ils alors de cet objectif ? Pourquoi cachent-ils leurs jeux aux citoyens ? ». Enfin, la Presse a reçu sa part d’observations dans le manifeste du Chérif de Nioro du Sahel.

Oumar Diakité

 
SOURCE:  du   27 nov 2012.    

21 Réactions à A propos de l’actualité sociopolitique au Mali : « Ceux qui prétendent conduire notre patrie vers un meilleur devenir s’occupent plutôt à satisfaire leurs intérêts partisans », dixit le chérif de Nioro

  1. kelemonzon

    J’ai un grand respect pour le Cherif de Nioro , mais je pense que s’il a des bons conseillés qu’ils lui disent de se Tenir loin de la politique malienne ,car peut être qu’il ne sais pas qu’il est instrumentalisé par d’autres groupes encore plus dangereux qui ceux qu’il critique ,je pense que sein qu’il est il dois tous simplement prier pour le retour de la paix dans le pays et se tenir à distance des jugements ,cela y va pour sa réputation future et celles de ces progénitures.

  2. 1FILSDUMALIBA

    L’etat a part et la religion a part. Tout fourre tout au Mali d’aujourdhui. On a assez parle, critique, insulte etc… et ca continuera. C’est normal mais le plus important est comment sortir de cette crise jamais egalee????
    Les propositions et les idees faites par le peuple doivent etre appliquees en fonction du plus grande de percentage de ceux ci ou de ceux la pour le meilleur ou le pire. Simple…

  3. LE KHASSONKE

    vous savez, la réalité c’est qu’aujourd’hui nos dirigeants n’ont la volonté ni la determination et le courage d’aller en guerre et d’en finir avec l’enémie. on ne peut vouloir l’omelette et le poussin sur un même oeuf, je ne vois donc pas pourquoi on ne doit pas aller en guerre, qu’on m’explique l’inertie de nos dirigeants qui veulent toujourset encore continuer à négocier avec le diable en persone pour ne pas dire des traitres, j’ai du mal à faire la différence entre les pouvoirs de bamako, les islamistes et le MNLA, ils sont tous des traitres au même pied d’égalité.il reviens donc à nous les vrais maliens de prendre les choses en mains pour changer le destin de notre pays.

  4. Toufan

    Ce soit disant chérif veut nous faire croire que nous sommes sur la mauvaise voie parce qu’on adhère aux idées des psodo musulmans non et non. Etre musulman ne veut pas dire ce vous et vos invités veulent nous imposer…. Nous l’accepterons jamais….

  5. yadupour

    La critique est facile, l’art est difficile, pour ne pas dire « très difficile »…
    On n’attend plus après les critiques ou condamnation, mais des propositions concrètes pour sortir le Mali de cette crise…
    Que faire et comment le faire ? Voila ce que l’on veut entendre ….

  6. ebn

    salut a tout et a tous les gens qui parle mal du cherif de niono sont des ignorants egaree que DIEU les inspire AMIN :roll:

  7. veridique

    Cherif, avec tout le respect que je te dois, tu ne vaut pas mieux que ceux que tu denonces puisque tu ne paies pas d’impot depuis des lustres sur ton juteux commerce, grace à ta proximité avec le pouvoir injuste que tu denonces , ironie du sort. Soyons cohérents. Tu exciteras biensur les masses incultes , qui sont comme des moutons que tu transportes dans tes milles et un camions pour remplir les stades lors de tes meetings. Mais tu ne tromperas pas les gens doués d’intélligence. O BLA I KOUNA. tu es comme eux, vous cherchez tous vos interets propres.

  8. Freres maliens, freres africains, freres humains, LE FRONT ANTI-NEGOCIATION EST NE. faites passer le mot: dans les villes, campagnes, hameaux et villages, contres et bougouda, les peuples du Mali ne pardonneront jamais a leur dirigeants de comparer et de compromettre L’AVENIR DE 14 MILLIONS DE PERSONNES POUR SAUVER 1500 (OU MOINS) PERSONNES.
    SUR FACEBOOK, DANS VOS EMAILS, VOS CORRESPONDANCES, DANS LES SOTRAMAS, DANS LES BUS SUR VOS MOTOS ET DANS VOS VOITURES, DANS VIS GRINS DE THE, DANS VOS SALLES DE CLASSE DANS VOS CONVERSATIONS TELEPHONIQUES, DITES LE AVEC force et conviction : JAMAIS DE NEGOCIATION AVEC LE MNLA OU ANSAR DINE.
    Les europeens ne doivent pas pousser le Mali a negocier avec des gens qui ont enleve leur compatrioteS pour le vendre a AQMI. L’Algerie ne doit pas se faire la voix d’apatrides et de trafricquants qu’elle a chasse de chez lui ET AU MEME MOMENT elle refuse la moindre concession a SES COMPATRIOTES DE LA KABYLIE.
    QUEL HONNEUR ET QUELLE DIGNITE Y A-T-IL POUR UNE ETAT, UNE NATION A S’ASSOIR ET DISCUTER AVEC UN GROUPE QUI NE VEUT PAS VIVRE AVEC LES AUTRES.
    Il est plus que temps, Associations des ressortissants du Nord, hommes politiques, societe civile, Religieux et athes, somas et donsos,paysans, eleves, Maliens du Nord, Maliens du Sud, maliens de l;Est et Maliens de l’Ouest,C’EST MAINTENANT LE MOMENT DE SE LEVER ET DE DIRE NON, NON, NON. NOUS NE VOULLONS PAS DE NEGOCIATION AVEC NI ANSAR DINE, A PLUS FORTE RAISON LE MNLA. C’est aujourd’hui que vous devz elever vos voix, crier haut et fort. Sinon demain il sera trop tard. Demain, vous serez mis devant le fait accompli.
    DEMAIN, CE SERAIT COMME DANS CES ELECTIONS OU LES LENDEMAINS, VOUS VOUS REVEILLEZ AVEC QUELQU’UN QUE VOUS N’AIMEZ PAS, simplement parce que vous n’avez pas voter du tout.
    UN ETAT, UNE NATION DIGNE ET RESPECTE N’A PAS PEUR NI HONTE DE NEGOCIER AVEC une communaute qui se sent marginalise, avec une region sujette a des difficultes, une partie de la population qui a un avis contraire, mais JAMAIS AU GRAND JAMAIS AVEC UN GROUPE DE PERSONNES, QUI POUR DES INTERETS PERSONNELS, ONT PACTISE AVEC DES TERRORISTES,LE CARTEL DE LA DROGUE POUR METTRE LE PAYS A GENOU ET QUI ONT COMMIS AU VU ET AU SU DE TOUS :viols, meurtres gratuits, destruction du tissu economique et provoque le deplacement des milliers de personnes, au nom desquels, ils pretendent commettre ces forfaits.
    ATOUS LES REBELLES: VOUS NE VOULLEZ PAS VIVRE AVEC NOUS? ALLEZ AILLEURS

  9. malimane

    Le debat entre les patriotes maliens (Les malimanes) c’est sur http://www.facebook.com/malimania

  10. SORA

    je suis d’accord avec darou!!!!!!!!!!!!c’est incroyable comme les gens peuvent mélanger les choses.

  11. azaîke

    lévez vous les patriotes notre destin est entre nos mains « l’homme est le boulanger de sa vie »

  12. Bougobalini

    Un chef aussi venere que le cherif de Nioro ne doit pas s’exprimer de la sorte, s’il veut reellement une sortie de crise. Je me suis surpris dans ma lecture a croire que c’etait le COPAM qui s’addressait au FDR ou vice-versa. :cry:

    • bakounouke

      bravo vous avez bien compris le discours du chérif c est comme un représentant du copam qui parle il critique les politiques mais il ne dit pas lui même comment il veut régler ce probleme

  13. aminata sanogo

    le cherif là est là ou est bonne vive le mali vive ATT

  14. sbt

    SI NOTRE ARMEE ATTEND CDEAO, QUI ATTEND UA, QUI ATTEND ONU, QUI ATTEND SEPTEMBRE 2013;ALORS S’EN EST FINI POUR LE MALI.

  15. darou

    Chers frères et soeurs, vous pouvez croire en la parole du Cherif, je vous comprends et vous pourriez avoir raison. Je ne suis pas Chérif et je ne comprends que 11 sourates dont la fatiha. Mais j’essaie de vous convaincre que quand ces chefs religieux parlent d’hypocrisie et de jeux de cache cache, ils ne font que leur autocritique. En vérité, ils se culpabilisent pour avoir contribué à l’arrivée des djihadistes sur notre territoire, pour avoir encouragé les djihadistes dans leur entreprise. Analyser attentivement les propos du Cherif, vous pouvez constater que derrière les mots se cachent surtout des injonctions, des priscriptions, des appels au silence, voir à la censure. Ils constituent des éléments de l’entreprise criminelle qui sévit actuellemnt au Mali.

  16. kente

    xxxxxxxxxxxx