A propos de l’actualité sociopolitique au Mali : « Ceux qui prétendent conduire notre patrie vers un meilleur devenir s’occupent plutôt à satisfaire leurs intérêts partisans », dixit le chérif de Nioro

21 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

 Hier, le chérif de Nioro du Sahel, Bouyé Haïdara, s’est rendu à  Bamako pour rencontrer les trois têtes de la transition sur la situation sociopolitique de notre pays. A cet effet, l’homme religieux a lu un manifeste patriote au Stade omnisport « Modibo Kéita » en présence de milliers de ses disciples venus un peu partout pour l’accueillir.

 

Bouille, Chérif de Nioro

Depuis 6 h du matin,  les disciples du Chérif ont pris d’assaut l’axe Musée national-Stade « Modibo Kéita ». D’autres étaient assis  devant le Stade. A 14 h 10,  le cortège du Chérif arrive au Stade. Sa sécurité  n’enviait en rien celle d’un Président de la République : gardes, policiers et militaires bien équipés assuraient  cette sécurité. On notait la présence (entre autres) de Mahmoud Dicko, président du Haut conseil islamique du Mali (HCIM). Après avoir remercié ses disciples de Bamako et des villes et villages pour l’accueil qui lui a été réservé,  le Chérif a fait une déclaration par rapport à la situation sociopolitique que notre pays vive actuellement. Selon lui, l’ambition sociale de tout peuple est de valoriser le patrimoine de ses ancêtres, protéger ses acquis et les préserver en vue de préparer l’avenir de ses enfants. A cet effet, il se dit ne pas prêt à voir ruiné l’exploit des ancêtres comme son père, Mouhammédou Ould Cheikhna.

« L’horizon est sombre, les initiatives ratent leurs cibles et les perspectives s’estompent comme du mirage. L’avenir immédiat est gravement compromis. Nous sauver ou périr ? Il s’agit de nous assumer ou nous fourvoyer ! C’est le seul choix qui nous reste… », a-t-il souligné avant d’indiquer que les espoirs de la démocratie se sont évanouis. « Les espoirs que nous avions placés en la démocratie se sont évanouis. Nous avons sacrifié nos valeurs,  piétiné notre foi et fait toutes sortes de concessions pour pouvoir vivre dans le modèle démocratique. Peine perdue ! Nous n’avons été bercés que de rêves et d’illusions en retour… », a déploré Bouyé Haïdara.  Par ailleurs, le Chérif de Nioro a défendu la cause du peuple malien en « jetant la pierre dans le jardin secret » de certains hommes politiques et de ceux qui sont en train de jouer à l’hypocrisie.

« Ceux qui prétendent conduire notre patrie vers un meilleur devenir alors qu’ils ignorent le chemin qui y mène s’occupent plutôt à satisfaire leurs intérêts partisans. Ils méconnaissent les aspirations véritables du peuple. Ils nous divertissent par l’actualité et leurs clivages politiques. En réalité, ils ne nous ont jamais pris au sérieux. Ils pensent que leurs petits calculs d’épiciers sortiront le Mali de l’ornière. Ceux-là sont minoritaires et trichent pour gouverner le pays », a-t-il déclaré devant des milliers de ses disciples. Et de conclure : « Ils disent travailler pour la patrie. Mais pourquoi se détournent-ils alors de cet objectif ? Pourquoi cachent-ils leurs jeux aux citoyens ? ». Enfin, la Presse a reçu sa part d’observations dans le manifeste du Chérif de Nioro du Sahel.

Oumar Diakité

SOURCE:  du   27 nov 2012.    

21 Réactions à A propos de l’actualité sociopolitique au Mali : « Ceux qui prétendent conduire notre patrie vers un meilleur devenir s’occupent plutôt à satisfaire leurs intérêts partisans », dixit le chérif de Nioro

  1. kelemonzon

    J’ai un grand respect pour le Cherif de Nioro , mais je pense que s’il a des bons conseillés qu’ils lui disent de se Tenir loin de la politique malienne ,car peut être qu’il ne sais pas qu’il est instrumentalisé par d’autres groupes encore plus dangereux qui ceux qu’il critique ,je pense que sein qu’il est il dois tous simplement prier pour le retour de la paix dans le pays et se tenir à distance des jugements ,cela y va pour sa réputation future et celles de ces progénitures.

  2. 1FILSDUMALIBA

    L’etat a part et la religion a part. Tout fourre tout au Mali d’aujourdhui. On a assez parle, critique, insulte etc… et ca continuera. C’est normal mais le plus important est comment sortir de cette crise jamais egalee????
    Les propositions et les idees faites par le peuple doivent etre appliquees en fonction du plus grande de percentage de ceux ci ou de ceux la pour le meilleur ou le pire. Simple…

  3. LE KHASSONKE

    vous savez, la réalité c’est qu’aujourd’hui nos dirigeants n’ont la volonté ni la determination et le courage d’aller en guerre et d’en finir avec l’enémie. on ne peut vouloir l’omelette et le poussin sur un même oeuf, je ne vois donc pas pourquoi on ne doit pas aller en guerre, qu’on m’explique l’inertie de nos dirigeants qui veulent toujourset encore continuer à négocier avec le diable en persone pour ne pas dire des traitres, j’ai du mal à faire la différence entre les pouvoirs de bamako, les islamistes et le MNLA, ils sont tous des traitres au même pied d’égalité.il reviens donc à nous les vrais maliens de prendre les choses en mains pour changer le destin de notre pays.

  4. Toufan

    Ce soit disant chérif veut nous faire croire que nous sommes sur la mauvaise voie parce qu’on adhère aux idées des psodo musulmans non et non. Etre musulman ne veut pas dire ce vous et vos invités veulent nous imposer…. Nous l’accepterons jamais….

  5. yadupour

    La critique est facile, l’art est difficile, pour ne pas dire « très difficile »…
    On n’attend plus après les critiques ou condamnation, mais des propositions concrètes pour sortir le Mali de cette crise…
    Que faire et comment le faire ? Voila ce que l’on veut entendre ….

  6. ebn

    salut a tout et a tous les gens qui parle mal du cherif de niono sont des ignorants egaree que DIEU les inspire AMIN :roll: