Acquisition du passeport malien : Le mensonge éhonté des autorités

11
La longue file d'attente  devant la police des frontières
La longue file d’attente devant la police des frontières

Preuve m’a été donnée ce mercredi 22 avril 2015 à la Police des Frontières, lorsqu’en quête d’un nouveau document de voyage je m’y suis rendu vers 06 heures 10 minutes du matin pour intégrer un interminable rang. J’avais le numéro 235 sur 300 et quelques. C’est vers les environs de 10 heures 25, que j’ai pu faire enfin le dépôt de mes dossiers. Comme un soldat en faction, j’ai fait, nous avons fait avec mes compagnons d’infortunes, plus de 4 heures d’horloge à avancer, avancer à pas de caméléon. Donc, toute cette farce du Ministre de la sécurité n’est que poudre aux yeux. Et puis, il a précisé que le document est délivré au bout de trois semaines. Un mensonge de plus, d’autant que le petit papier qu’on m’a remis au terme de mon calvaire me donne rendez-vous le 20 mai prochain pour le retrait du fameux passeport. Donc plus de trois semaines d’attente. Dans un pays sérieux, on ne remet pas un reçu (sans cachet) écrit à même un cahier d’écolier pour attester le versement d’une quelconque somme (50 000 FCFA).

Les députés ont bien fait d’interpeller le gouvernement sur cette nébuleuse question liée à l’acquisition du passeport. Dans ce « maudit » rang, je me suis senti étranger dans mon propre pays. Pour obtenir un « simple » passeport, on te fait vivre l’enfer. Le président de la République qui se targue d’être élu avec 77 pour cent des voix doit revoir la gestion du dossier passeport : mettre hors d’état de nuire, tous ces intermédiaires véreux et réorganiser au mieux le service en ouvrant de nouveaux centres de dépôt. Un Etat qui ne peut pas se donner les moyens d’ouvrir plusieurs centres pour répondre au besoin de ses populations, ne saurait être un Etat digne de ce nom. C’est un Etat failli et je n’ose pas le croire, car même un enfant de la 6ème année du fondamental serai à même de résoudre cet équation. Le drame de ce pays, c’est que les fossoyeurs ne sont jamais sanctionnés. Ils sont plutôt encouragés et même choyés. Cela se comprend, nous sommes dans un pays d’impunité. « On n’humiliera aucun chef de  famille », chantonnent en cœur nos autorités.

Sory Ibrahim GUINDO

Ancien Correspondant de l’Agence PANAPRESS

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. Pour être maliens c’est la honte pour moi un pays s’en reponssaabl chaque un fait comme il veut moi personnellement je fais ma demande depuis l mois Javier jusqu’à au présent toujours ce le même histoire

  2. Mali chez nous je aucun intérêt de mentir merci quand meme pour le conseil
    mais j’ai laisse tombe l’affaire puisque je suis loin en ce moment donc.

  3. tous ces gens qui font la queue n’ont pas besoin de passeport pour aller se noyer en Méditerranée !! Quand les poissons les bouffent ils ne demandent jamais les papier 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • Mon frère/soeur blanche neige, il serait que vous arrêtiez de vous moquer de nos compatriotes. Cela pourrait vous aider à améliorer votre santé mentale.

  4. La question que je me pose quand est ce que ont nous délivreront ces passeport parce que moi j’ai déposé ma demande depuis en moins de décembre voie vous un peu eux m’ont pourri la vie dieu seul sait c’est que j’ai perdu en manquant ce bout de pièce.

    • Oumar, s’il est vrai que vous avez fait la demande du passeport depuis décembre. Il serait mieux que vous passiez chercher à connaitre les motifs de ce retard aussi extraordinaire.

  5. vraiment horondeen te son ka ngalo teke devant djama ou les representant de la nation …je suis surpris de voir encore ce probleme de passeport a nouveau sur la table….

  6. Bien clair M. GUINDO, merci pour cet excellent travail d’investigation ?

  7. Et dire que le mali est un pays souverain au même titre que les autres ,c'est tout autre chose.

  8. dire que le mali est un pays au même titre que les autres c’est tout autre choses.

Comments are closed.