Adduction d’eau : «Builders Diawara Solar» impressionne à Abidjan

0

A Abatta, un  quartier périphérique de la capitale ivoirienne, la nouvelle station de traitement d’eau attend d’être réceptionnée par les autorités ivoiriennes. En attendant, le groupe Builders Diawara Solar, adjudicataire du marché, ne cache pas sa fierté d’avoir été choisi parmi d’aussi sérieux concurrents (dont des européens) pour la réalisation de ce projet.

Ce sont des responsables de Builders Diawara Solar très fiers qui ont guidé, mardi dernier, une délégation de journalistes maliens sur les installations d’une station de traitement d’eau fin prêtes, à Abatta, un quartier populaire d’Abidjan.

Des explications techniques de Kouassi Adolphe Kouadio, il ressort que cette nouvelle unité de traitement d’eau fait sa particularité en ce qu’elle repose sur de nouveaux procédés. En effet, elle utilise de la chaux vive en lieu et place de la chaux éteinte, encore utilisée dans beaucoup de stations de traitement d’eau. D’une capacité de 1500 m3/h en plein régime, la nouvelle station est dotée d’une grosse canalisation qui draine les eaux de 7 forages disséminés à 7 km du centre de traitement, explique l’ingénieur, qui rappelle au passage que la particularité de l’eau de forage d’Abidjan, c’est qu’elle est très chargée en gaz carbonique. D’où son acidité qui, en elle-même, ne pose pas de problème de santé en ce sens que nous consommons du vinaigre, du citron et du Coca, rassure M. Kouassi.

Et le PDG de Builders Diawara Solar de préciser que cette station est la première dans la sous-région ouest-africaine, qui soit conçue et réalisée par une équipe 100% africaine. Cette infrastructure dont les travaux ont démarré il y a deux ans devrait être réceptionnée cette semaine, si l’on croit le PDG Ibrahim Diawara, non moins patron  de  Stone SA. Ce projet vise, souligne-t-il, à pallier le manque criard d’eau potable auquel Abidjan, comme beaucoup d’autres capitales africaines, fait face. En effet, la capitale ivoirienne manque plus de 300 000 m3 d’eau par jour. Les présentes installations ont donc pour finalité de renforcer l’approvisionnement des quartiers périphériques de cette zone, notamment ceux qui se situent entre Cocody et Bingerville. Une fois le traitement effectué au niveau de la station, schématise Diawara, celle-ci transmet ensuite l’eau aux structures de distribution, notamment la Société ivoirienne de distribution d’eau de Côte d’Ivoire (Sodeci).

Soulignons que Builders n’est pas à sa première expérience dans l’adduction d’eau. Le groupe dirigé par notre compatriote Ibrahim Diawara a déjà eu à remporter plusieurs marchés internationaux de ce genre sur le continent africain. Elle a en effet réalisé des installations de même nature à Pointe Noire (Congo) sur un financement de la Badeya, à Conakry (Guinée) sur financement de la BID et à Yopougon (Côte d’Ivoire). Sa première expérience, Builders l’a réalisée à Bamako (Mali), où elle est partie en groupement avec une société française.  Pour la réalisation de la station d’Abatta, Builders Diawara Solar était en concurrence avec des sociétés qui ont aussi une notoriété dans le secteur, notamment des sociétés françaises. C’est ainsi dire que l’expertise du groupe Builders ne fait l’ombre d’aucun  doute dans ce secteur.

Il est à rappeler que Builders (un groupe dans le groupe) appartient à IBI Group qui est composé de plusieurs sociétés, notamment Stone SA qui intervient dans la production de carreaux et de chaux. Si Stone a commencé à produire en 2006 sur la route de Koulikoro, elle dispose désormais d’une usine à Bafoulabé, dans la région de Kayes, où la société a investi 20 milliards de FCFA. Aujourd’hui, elle produit du carbonate de calcium et de la chaux vive. En plus, IBI dispose d’une société qui intervient dans les opérations de pluie provoquée, le charter, les vols dans la sous-région et ceux pour les miniers. A côté de ces sociétés-là, il y a le groupe Builders Diawara qui intervient dans tout ce qui est adduction d’eau. Builders a des représentations en Côte d’Ivoire, au Congo, en Guinée et au Mali. Les réalisations de cette dernière société tournent aujourd’hui autour de 15 milliards FCFA pour la seule République de Côte d’Ivoire, selon le PDG d’IBI Group, M. Ibrahim Diawara.

Il est à rappeler que cette visite guidée, réalisée en marge de l’inauguration du Radisson Blu Abidjan Airport, a eu lieu en présence du Directeur général de Builders Côte d’Ivoire, en l’occurrence Diakaridia Diarra.

Bakary SOGODOGO Envoyé spécial

PARTAGER