Adduction d’eau dans le cercle de Yelimane: Le député Gassama Diaby divise les populations de Kodié

0
3

Décidément, le député du cercle de Yélimané, Mamadou Awa Gassama Diaby, ne cesse de parler de lui dans le pays.

Après ses gaffes commises (à tort ou à raison) en commune II contre la personne du maire, il récidive de la plus belle et forte manière en semant la division au sein des populations de la localité de Kodié (cercle de Yélimané) pour empêcher la réalisation d’un château d’eau dans le village.

L’honorable « dépité » du cercle de Yélimané est décidément très puissant, trop puissant.  Partout, ses désirs sont des ordres, il a raison sur tout et tout le monde dans le cercle de Yélimané. La méthode « Gassama » est infaillible et des  années encore, elle continue de faire recette dans le pays où l’Etat de droit a cessé d’être un vrai mot pour devenir un vain mot. Les violations des textes et autres abus du « dépité » Gassama à l’endroit des populations se poursuivent dans le cercle de Yélimané sans qu’il ne s’attirer les foudres des autorités. Malgré ses gaffes « à ciel ouvert » sont partout accueillies  par le silence coupable de connivence.

Les faits

Tout débute en 2008. Un natif du village de Kodié entreprend de construire un château d’eau suite à une levée de fonds auprès des ressortissants de Kodié en France. Les travaux du chantier démarrent  alors le 25 mai 2009.                                       Du coup, des rivalités fusent de tous les côtés et le clan proche du chef de village marque une opposition farouche. Après des séries d’arrêt  des travaux engagés par le ministre Kafougouna Koné, la tension avait baissé d’un cran. Mais c’était sans compter avec la mauvaise foi du « dépité » de Yélimané qui  avait son idée derrière la tête. Avec ses démarches nocturnes auprès des chefs coutumiers,  il remonte le clan proche du chef de village avec à l’appui des tentatives de déstabilisation et de révolte dans le village.

Pour Gassama, l’essentiel était de tout mettre en œuvre pour empêcher, coûte que coûte et quoi qu’il en coûte, la réalisation et le développement de cette infrastructure dans le village de Kodié. Le château d’eau est presque terminé et les travaux ont beaucoup avancé. Mais avec l’entêtement de l’élu de Yélimané, tout a été galvaudé. Et les populations de Kodié sont loin de voir l’eau  jaillir dans tout le village. Toutes les 42 localités ou presque du cercle de Yélimané sont dotés d’un château d’eau. Mais le cas du village de Kodié relève d’un mystère.

En attendant, « le feu couve toujours sous les cendres » dans la localité de Kodié et les dégâts ne seront pas limités. Du moins si rien n’est fait. Mauvais présage !

Jean Pierre James

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.